Grève du 10 novembre : le jeudi noir est déjà annoncé en…

GRÈVE DU 10 NOVEMBRE. Une « journée noire » est attendue dans le trafic, ainsi que dans d’autres industries, le jeudi 10 novembre, après diverses annonces de grève.

[Mis à jour le 4 novembre 2022 à 12:33] De nouvelles mobilisations sont attendues jeudi 10 novembre, à l’appel de la CGT et de son secrétaire général Philippe Martinez, qui appelle « à maintenir cette pression pour faire augmenter les salaires » après dernier, le 27 octobre. Cette grève interprofessionnelle lancée par le mouvement syndical vise à « augmenter les salaires, le Smic et l’ajustement automatique de toutes les tranches de revenus au coût de la vie », mais aussi les retraites.

Ces grèves toucheront de nombreuses industries, dont celles des transports. Ainsi, à la RATP, l’intersyndicale des chauffeurs de la Régie (FO, CGT, Unsa, etc.) a pour objectif « zéro métro, zéro RER », qu’elle a lancé le 24 octobre. De ce fait, il pourrait y avoir des perturbations majeures dans les transports en commun parisiens. Invité de BFM Île-de-France ce vendredi 4 novembre, Bastien Berthier, délégué FO-RATP, annonce que le 10 novembre « les chauffeurs vont se mobiliser en masse » pour une grève.

La SNCF a également appelé à la grève ce jour-là, la CGT Cheminots a indiqué dans un communiqué qu’elle va « peser » ce jour-là. En effet, le syndicat n’accepte pas « la décision de la Direction (SNCF) de clore les négociations en 2022 ». « La CGT a proposé à l’UNSA, SUD-Rail et la CFDT d’agir comme une unité le 10 novembre », indique le communiqué.

Un mouvement a également été lancé dans la fonction publique. Le service public CGT écrit dans son communiqué qu' »il n’est pas question d’en finir ! » Elle appelle à une mobilisation interprofessionnelle, notamment pour « des augmentations générales des salaires et des retraites, un salaire minimum de 2000 euros bruts », « une indexation des salaires et des retraites à l’inflation » ou encore « des fonds nécessaires au bon fonctionnement des services publics ». De même, la CGT Santé et action sociale appelle à la grève « pour défendre l’éthique de [leur] travail dans des conditions dignes des missions qui [leur] sont confiées ».

Lors de la dernière mobilisation, le jeudi 27 octobre, le mouvement n’a pas été suivi de près. Ainsi, selon les données de la police, 15 000 personnes étaient mobilisées sur le territoire, dont 1 360 à Paris. Bien moins que le 18 octobre dernier, où 300 000 personnes avaient manifesté contre la CGT et 107 000 contre la police.

Comment faire un débrayage au travail ?

Pour qu’une sortie se produise, trois éléments doivent être réunis : un arrêt de travail réel, c’est-à-dire que pour que les salariés arrêtent de travailler, un arrêt de travail réel doit être collectif et convenu, l’arrêt de travail doit être justifié par des exigences professionnelles . Ceci pourrez vous intéresser : La mobilité, même sans voiture, « s’apprend ».

Quelle est la procédure pour déclencher une grève ? Pour être qualifié de grève, le mouvement doit être accompagné d’au moins 2 salariés. Toutefois, un salarié peut faire grève seul dans les conditions suivantes : soit le salarié adhère à un appel à la grève publié au niveau national. Soit il est le seul employé de l’entreprise.

Comment faire grève sans perdre son salaire ?

Un salarié qui se met en grève verra son contrat résilié, par exemple un congé de travail. Par conséquent, le principe du non-paiement des salaires s’applique. Toutefois, le non-paiement doit être calculé au prorata du temps de travail non exécuté. Cette règle est très importante.

Comment débrayer grève ?

Il n’y a aucune obligation de prévenir l’employeur au préalable. Cependant, si vous le souhaitez, un simple mail à votre manager indiquant que vous participez au mouvement de grève suffit. Sur le même sujet : RATP : les syndicats appellent à la grève le jeudi 10 novembre. En cas de débrayage, indiquez clairement les heures de grève afin de ne pas être facturé plus que votre salaire.

Qu’est-ce qu’un débrayage en entreprise ?

Le débrayage est le nom d’une action par laquelle les employés de l’entreprise quittent leur lieu de travail d’une manière convenue pour se mettre en grève. Sur le même sujet : Groupe de travail « Pays exemplaire » | Ministères Ecologie Energie Territoires.

Ceci pourrez vous intéresser :
Flotte de vélos, remboursement des transports en commun, offre ferroviaire dédiée… De…

Quels sont les inconvénients de la grève ?

Dans le cas d’une grève, il s’agit généralement d’une agression, de violence, de confiscation, d’agression et de blessure ; entraves à la liberté du travail, etc. Mais le simple fait de participer à un mouvement collectif illégal, quelle que soit l’attitude de chaque salarié, constitue une faute lourde.

Pourquoi est-il bon de faire grève ? La grève est donc un bon moyen de s’attaquer aux situations d’exploitation économique et aussi de propager tout type de système d’oppression : racisme, patriarcat, fascisme, colonialisme, etc. Les grèves ont en commun qu’elles visent toutes à libérer la société de son exploitation et de son oppression.

Quelles sont les conséquences de la grève ?

Quelles sont les conséquences d’une grève sur les salariés ? La grève met fin au contrat de travail. Par conséquent, l’employé ne vient pas travailler et l’employeur n’est pas obligé de verser un salaire à l’employé. De même, un salarié ne peut être sanctionné s’il est en grève, sauf cas particulier.

Quelles sont les limites au droit de grève ?

Toutefois, le droit de grève peut être limité dans 3 cas : en cas d’atteinte à l’ordre public et à la paix ; En cas de nécessité absolue pour assurer le respect du service minimum ; En cas d’urgence pour assurer la sécurité.

Quelles sont les conséquences de la grève pour l’entreprise ?

L’employeur subira plusieurs conséquences en raison de la grève. Pendant une grève, l’employeur peut fournir du travail à des non-grévistes, mais il est tenu de récompenser ce travail et de verser un salaire correspondant au travail effectué.

A voir aussi :
À quoi s’attendre pour la nouvelle journée de grève du travail qui…

Est-ce que les élèves peuvent faire grève ?

Les lycéens ont-ils le "droit de grève" ? Le décret n° 91-173 du 18 février 1991 portant droits et obligations des élèves ne prévoit pas l’exercice du droit de grève par les lycéens. En revanche, ce texte mentionne l’obligation d’assister aux cours.

Les enfants ont-ils le droit de grève ? Si moins de 25 % des enseignants de l’école déclarent leur intention de faire grève, l’État prend en charge votre enfant. Si la grève touche 25 % ou plus des enseignants, ce service d’accueil appartient à votre commune. Lorsque l’accueil est organisé par la commune, c’est elle qui aménage le lieu.

Est-ce qu’un élève peut faire grève ?

Tous les personnels de l’Éducation nationale, y compris les personnels non permanents (AED, enseignants contractuels, etc.) peuvent faire grève. C’est un droit fondamental et constitutionnel.

Qui peut aller en grève ?

Tout salarié de l’entreprise peut exercer son droit de grève. Il n’est pas nécessaire que tous les travailleurs ou la majorité des travailleurs de l’entreprise participent à la grève. La grève est un droit individuel, mais elle s’exerce collectivement.

Qui n’a pas le droit de faire grève ?

C’est le cas des contrôleurs aériens, des salariés de l’audiovisuel public, du secteur nucléaire, du personnel hospitalier et de la circulation en général.

Ceci pourrez vous intéresser :
Rédigé par le comité de rédaction. Publié dans NOUVELLES NATIONALES L’appellation «…

Qui a inventé la grève ?

Les historiens s’accordent à dire que la Révolution française est le point de départ du développement des mouvements de grève. Cela commence par une interdiction : le 14 juin 1791, la loi Le Chapelier interdit les organisations et rassemblements ouvriers et paysans.

Qui peut être à l’origine du mouvement de grève ? Procédure. Dans le secteur privé, une grève peut être déclenchée à tout moment. Les salariés qui souhaitent exercer leur droit de grève ne sont pas tenus de démissionner. Une grève est légale même si elle n’a pas été précédée d’un avertissement ou d’une tentative de conciliation avec l’employeur.

Pourquoi les gens font grève ?

Avec les protestations et les pétitions, la grève est l’un des moyens privilégiés par les syndicats et les salariés français pour défendre les acquis sociaux tels que les conditions de retraite, la sécurité sociale ou l’éducation publique, ainsi que pour obtenir des augmentations et des améliorations salariales…

Quand a été créé le droit de grève ?

En France, le droit de grève est un droit à valeur constitutionnelle. Cela fait partie des droits et devoirs garantis depuis 1946 et repris par la Constitution de la Ve République : « le droit de grève s’exerce dans le cadre des lois qui le régissent » (alinéa 7 du préambule de la Constitution de 1946).

Quelle est l’origine de la grève ?

À l’origine une plage de sable et de gravier Le nom strak vient du mot latin populaire grava qui signifie « gravier ». En effet, au sens littéral, une grève est un terrain plat composé de sable, de gravier, situé en bordure d’une mer ou d’un cours d’eau.