Covid-19 : « Il faut porter un masque dans les lieux fréquentés, dans les transports en commun et les jours fériés » insiste François Braun

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale ce mardi 5 juillet, François Braun était d’avis qu’il fallait porter son masque dans les endroits peu visibles comme les transports ou les endroits très fréquentés.

Publié le 05/07/2022 à 16:50, mis à jour le 05/07/2022 à 16:34

Le 29 juin, ce n’était qu’une « recommandation » du gouvernement de remettre son masque dans les lieux fermés et les transports en commun. Cette fois, avec 200 000 cas recensés en 24 heures, le ton a changé.

Lors d’une audition à l’Assemblée nationale, ce mardi 5 juillet, François Braun, le nouveau ministre de la Santé a confirmé que la France est sous l’emprise d’une 7ème vague de cas sans pouvoir donner de date pour son pic. Retour aux fondamentaux, port du masque et vaccination en attendant.

Pour tenter de le ralentir et de l’arrêter, François Braun a donné au gouvernement une stratégie. « C’est clair, pour éviter la propagation du virus (…) Je dis aux Français, il faut retrouver tous les bons réflexes (…) Aujourd’hui c’est clair, c’est pas obligatoire de porter son masque dans les endroits bondés , dans les transports en commun, dans les transports pour les vacances », a-t-il déclaré à l’Assemblée nationale.

« Il faut se faire vacciner quand on est vulnérable, et il faut le faire maintenant, alors qu’on n’a pas atteint le pic [de la septième vague] », a insisté François Braun, notant qu’il est comme un urgentiste « ayant vu trop d’évitables ». des morts ».

Mais l’impact de cette 7ème vague, ainsi que les recommandations du gouvernement, restent incertains. Cette vague sera-t-elle un tsunami ? Au début de l’été, les cas de contamination explosent à nouveau. Plus de 200 000 cas ont été enregistrés, selon le ministre de la Santé.

La semaine dernière, des recommandations 

La semaine dernière, des recommandations 

Ce fort rebond, lié à l’émergence de nouvelles sous-variantes d’Omicron particulièrement infectieux et capables d’échapper aux défenses immunitaires, est courant dans toute l’Europe. La plupart des restrictions ont commencé à être levées à la mi-mars. Ceci pourrez vous intéresser : Baromètre 2022 : Le forfait mobilité durable est de plus en plus utilisé. Mais mardi, la Première ministre Elisabeth Borne a demandé aux responsables et aux autorités sanitaires d’encourager le port du masque « dans les lieux fréquentés » et les « espaces fermés », notamment « les transports en commun ». Jusqu’à présent, ce sont des « recommandations », sans engagement.

Mme Borne a également appelé à « l’amplification des messages de prévention », comme « une ventilation régulière des espaces clos », « testez-vous dès les premiers symptômes et isolez-vous immédiatement en cas de résultat positif ».

Brigitte Bourguignon, qui est toujours ministre de la Santé, avait demandé lundi 27 juin aux Français de remettre le masque dans les transports – qui ne sont plus obligatoires depuis le 16 mai – « par civisme ».

Sur le même sujet :
Le 20 octobre, les communistes de toute l’Ile-de-France ont lancé une grande…