Baromètre 2022 : Le forfait mobilité durable est de plus en plus utilisé

Le baromètre 2022 du forfait mobilité durable a fait se pencher de nombreuses fées sur son berceau. Il y a les deux initiateurs : le ministère de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et l’ADEME. Puis l’accompagnement de France Mobilités et le pilotage opérationnel par les cabinets de conseil Via ID et Ekodev.

Tout ce petit monde s’est réuni le 30 juin 2022 pour faire le point sur le paquet mobilité durable dans l’économie. Bonne nouvelle pour la planète : elle est en plein développement. C’est le premier résultat de cette étude qui a été menée auprès de 823 organisations enquêtées dont 72% appartiennent au secteur privé. Le FMD deviendrait donc de plus en plus populaire.

En effet, 78% des entreprises interrogées en ont entendu parler, contre 69% en 2021. 38% de ces dernières l’ont mis en place, soit 12% de plus qu’en 2021 Mobilité, ensemble pour Ecodev. D’autant que le Baromètre indique que 48% des employeurs métropolitains ont utilisé leur FMD. Autre source de satisfaction : 26% des entreprises qui connaissent le dispositif mais ne l’ont pas encore mis en place prévoient de l’utiliser avant fin 2022.

Déploiement du forfait mobilités durables, des motivations diverses

Déploiement du forfait mobilités durables, des motivations diverses

Sur le plan qualitatif, le baromètre analyse également les motivations des employeurs ayant eu recours au FMD. 69% des employeurs souhaitent inciter leurs salariés à utiliser les modes de transport alternatifs et à développer des pratiques respectueuses de l’environnement. 62 % veulent répondre aux attentes des employés. 34 % des employeurs souhaitent réglementer des questions telles que le remplacement de l’indemnité kilométrique vélo. Enfin, 27 % le font pour donner suite aux négociations annuelles obligatoires (NAO) mises en place.

Marty Brige-Legros pointe également les principales difficultés rencontrées par les entreprises face à la fièvre aphteuse. Pour ceux qui ont mis en place le système, le principal écueil est la difficulté à rassembler les preuves d’expulsion. Voir l’article : Livre : livraison gratuite, au-delà des idées reçues. C’est le cas de 15 %. 15% mentionnent également l’ignorance du sujet. « Mais une grande minorité d’entre eux, 35 %, n’ont eu aucune difficulté. Ce pourcentage a augmenté de 12 % par rapport à 2021 », précise Marty Brige-Legros.

Voir l’article :
l’interview de Michel Seyt, président du groupement d’autocaristes Réunir Du mercredi 29…

Les restrictions budgétaires brident le déploiement du FMD

D’autres écueils se présentent aux entreprises qui n’ont pas élaboré de package mobilité durable. Dans ce dernier cas, le budget à allouer est la plus grosse pierre d’achoppement. C’est l’avis de 40% des entreprises concernées. Vient ensuite la méconnaissance des appareils. Ainsi que la concurrence avec d’autres dispositifs existants (location de vélos à assistance électrique, location de vélos, indemnités kilométriques offertes, etc.). En 2021, les plus grandes réticences sont venues de la direction. C’est beaucoup moins le cas en 2022, où cet argument arrive en quatrième position.

Le baromètre fait également le point sur les moyens de transport éligibles au FMD. 96% des employeurs privilégient l’utilisation du vélo, du covoiturage et des transports en commun sans abonnement. Voir l’article : Prestations sociales, « transport premium » : de nouvelles mesures pour soutenir le niveau de vie des ménages. Par ailleurs, 65 % des employeurs acceptent de cumuler le remboursement de la FMD et de l’abonnement aux transports en commun.

Tout cela explique l’augmentation du montant moyen du forfait mobilité durable. « Il est passé de 400 à 434 euros par an depuis notre première édition en 2021 », précise Léa Degardin, directrice des affaires publiques et du développement durable chez Via ID. Et les entreprises de moins de 250 salariés accordent un FMD plus élevé (427 euros), alors que celles de plus de 250 salariés n’offrent que 334 euros… ». Par ailleurs, une minorité d’entreprises (21% en 2022 contre 4% en 2021) atteint le plafond actuel de 600 € par an et par salarié.

Covid-19 : "Il faut porter un masque dans les lieux fréquentés, dans les transports en commun et les jours fériés" insiste François Braun
Ceci pourrez vous intéresser :
Lors d’une audition à l’Assemblée nationale ce mardi 5 juillet, François Braun…

Le FMD s’accompagne d’une plus grande confiance entre entreprises et salariés

Le FMD témoigne également d’une relation de confiance qui s’est installée dans les entreprises. 84% d’entre eux n’exigent qu’une attestation de l’employé comme preuve d’un voyage à faible émission de carbone. A voir aussi : En Allemagne, transports en commun illimités pour 9 € par mois. Pour les études commerciales, le gouvernement propose également un formulaire d’attestation de covoiturage.

Tout se passe donc comme si employeurs et salariés s’étaient mis d’accord pour ne pas rendre ce contrôle plus difficile. Bien que certaines entreprises demandent une facture ou un justificatif par crainte d’abus. De même, le suivi FMD est « léger ». Un tiers des entreprises n’ont aucun contrôle et 57 % sur une solution de tableur interne.

Bordeaux Métropole : Keolis favori pour les transports publics jusqu'en 2030
Voir l’article :
Keolis devrait remporter la prochaine délégation des transports publics à Bordeaux, qui…

FMD : à déploiement croissant, engouement incertain

L’étude montre que la proportion de salariés qui reprennent FMD est encore minoritaire. Cependant, ce nombre a considérablement changé. En 2021, seuls 5 à 15 % des salariés en avaient fait la demande. Mais un an plus tard, ce pourcentage était tombé à 25 %. « Pour aiguiser l’appétit des salariés pour le FMD, je recommande aux employeurs de développer le dialogue social », note Julie Gozlan, animatrice de France Mobilités et chargée de mission nouvelles mobilités au ministère de la Transition écologique, en charge des transports. « Mais aussi d’être convaincu que le fait que les salariés viennent au bureau à vélo améliore la qualité de vie au travail et réduit les arrêts maladie. Les entreprises doivent aussi se convaincre qu’inciter leurs salariés à s’engager dans la mobilité durable est bon pour leur image de marque employeur », conclut-elle.

– L’avantage de la roue libre est qu’elle est composée de plusieurs pignons qui s’assemblent et forment un seul bloc. De cette manière vous pourrez ensuite l’associer à des pièces de marques différentes sans rencontrer de problèmes de compatibilité.

Quelle invention revolutionne les transports ?

Avec l’aide de la machine à vapeur, l’inventeur Stephenson a créé une locomotive à vapeur en Angleterre : plus tard la fameuse locomotive « The Rocket » (la fusée) sera créée.

Quelle invention a révolutionné l’industrie et les transports ? La révolution du trafic : La machine à vapeur a révolutionné le XIXe siècle.

Quelle est l’invention qui a fait se développer les transports terrestres à quelle époque ?

1804 : la locomotive La première locomotive à vapeur est construite par l’Anglais Richard Trevithick au début de la révolution industrielle. Le 21 février 1804, sa machine tracte cinq wagons chargés de 70 hommes et de 10 tonnes de fer à une vitesse moyenne de 8 km/h.

Qui a inventé les moyens de transport ?

Blaise Pascal a inventé les transports en commun en 1662. Il reçoit le privilège de fonder une compagnie de voitures publiques pour exploiter cinq « routes » (lignes) à partir de Louis XIV.

Quelle cassette pour mon VTT ?

Aujourd’hui la plupart des VTT sont en 10v, 11v ou 12v, mais on trouve encore facilement du 9v ou encore plus rarement du 8v. DH dispose de cassettes 7V adaptées aux spécificités de cette pratique. Le corps de roue libre est la pièce qui sert de support à la cassette.

Comment connaître son groupe ? Une fois le problème du nombre de pignons résolu, les cassettes sont identifiées par deux chiffres indiquant le nombre de dents du plus petit pignon et celui du plus grand pignon. On parle d’un jeu de pignons 11/28 pour une cassette dont le plus petit pignon a 11 dents et le plus grand a 28 dents.

Quelle cassette pour la montagne VTT ?

Les cassettes 11/28 et 11/30 conviennent aux parcours vallonnés et pour certains parcours même montagneux. Cependant, pour la plupart des cyclistes, les cassettes 11/32 et 11/34 sont les meilleures pour la haute montagne.

Comment connaître la cassette de son vélo ?

La cassette est généralement située sur le moyeu arrière de votre vélo, insérée dans le corps de roue libre et maintenue en place par un écrou fileté.

Quel braquet pour VTT ?

Le rapport de vitesse correspond donc au nombre de tours que fait la roue lorsque vous appuyez sur la pédale. C’est pourquoi les pilotes XC préfèrent le 29er, ils roulent mieux. Si vous utilisez un plateau plus grand, le développement augmentera (vous roulerez plus longtemps avec 1 tour de pédale).

Quel est le rôle de la roue ?

Ces roues sont généralement situées à l’avant des véhicules automobiles et leur rôle est donc de transmettre la direction choisie par le conducteur au véhicule via un volant, un guidon ou tout autre type de commande.

Comment est fabriquée la turbine ? 1. Disque de roue ou jante, une des parties d’une roue. Celui-ci est métallique et peut être fait de différents matériaux et avoir différentes formes, mais il s’agit essentiellement d’un tube sur lequel sont placés les autres éléments de la roue. Ces autres éléments y sont fixés avec des boulons et des écrous.

Quel est le rôle de la roue libre ?

La roue libre se visse sur le moyeu fileté de votre roue. Il est ainsi constitué d’un ensemble de pignons qui forment ensemble un seul bloc. Le système de roue libre permet d’arrêter de pédaler sans que les roues s’arrêtent de patiner.

Où a été inventé la roue ?

La roue a été découverte pour la première fois en Basse Mésopotamie (l’Irak actuel) par les Sumériens au 4e millénaire avant notre ère. Inventé en perçant un disque en bois pour y placer un axe de rotation. Nous devons d’ici 2000 av. Attendez. JC pour évider le disque pour alléger la roue.