Metz. Réduire le nombre de bus : un problème pour les usagers qui ne sont pas en vacances

Êtes-vous abonné au journal imprimé?

& # xD;

Profitez des avantages inclus dans votre abonnement en activant votre & xD;

Le Républicain Lorrain, en tant que responsable de traitement, collecte des informations dans ce formulaire qui sont enregistrées dans un fichier informatisé par son Service Relation Client, afin d’assurer la création et la gestion de votre compte, ainsi que des abonnements et autres services d’abonnement. Si vous y avez consenti, ces données pourront également être utilisées pour l’envoi de newsletters et/ou d’offres promotionnelles par Le Républicain Lorrain, ses affiliés et/ou ses partenaires commerciaux. Vous pouvez exercer de manière permanente vos droits d’accès, de rectification, d’annulation, de limitation, d’opposition, de révocation de votre consentement et/ou pour toute question relative au traitement de vos données personnelles en contactant LRLCLIENTS@republicain-lorrain.fr ou en consultant les liens suivants : Protection des données , Conditions d’utilisation du site et Contacts. Le délégué à la protection des données (dpo@ebra.fr) est en copie de toute demande relative à vos informations personnelles.

Êtes-vous déjà inscrit? Se connecter

A partir du lundi 18 juillet la fréquence de Mettis et Liane a encore diminué, par rapport aux autres étés. En cause : la pénurie récurrente de chauffeurs mais accentuée par les vacances. Les utilisateurs qui ont le temps sont compréhensifs. Ceux qui travaillent, un peu moins.

& # xD;

Pour – & # xD ;

& # xD;

Hier à 8h00 & # xD;

& # xD;

Ceux qui ont le temps… et les autres

Ceux qui ont le temps… et les autres

– Temps de lecture : & # xD ; A voir aussi : Pourquoi n’y a-t-il pas assez de chauffeurs de bus à Metz ?.

& # xD;

Ce mercredi 20 juillet, peu après 11h, Hélène, Madeleine et Marceline attendent à l’arrêt Mettis, place de la République. Ils veulent rentrer chez eux à Woippy. « Bien sûr », ont-ils entendu la nouvelle baisse des horaires de bus sur le réseau Le Met’. « Normalement, il y a un Mettis toutes les dix minutes. Ici, c’est presque vingt minutes. C’est trop. Surtout pour les travailleurs. Nous n’avons pas changé nos horaires. Tout le monde n’est pas en vacances ! Tous trois travaillent tôt dans l’hypercentre. Normalement, ils peuvent prendre le Mettis à 6h05, puis à 6h15 voire 6h36 il y a deux fois plus de bus. « 

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies et autres traceurs.

Longwy. Lancements touristiques : contre-attaque des tuk-tuks
Lire aussi :
Êtes-vous abonné à des journaux papier ? & # xD; Profitez des…