Covid-19 : pour Alain Fischer, le retour du masque dans les transports doit être envisagé « sérieusement »

Publié le 22 juin 2022 à 12h56 Source : JT 13h Jours de la semaine

Publié le 22 juin 2022 à 12h56

Depuis le 16 mai dernier, le masque n’est plus obligatoire dans les transports en commun.Or, ces dernières semaines, la France fait face à une reprise épidémique.Selon le professeur Alain Fischer, le retour de cette règle sanitaire est une option « qui se discute sérieusement ».

Depuis le 16 mai, les masques faciaux ne sont plus obligatoires dans les transports publics. Ceci pourrez vous intéresser : En Allemagne, transports en commun illimités pour 9 € par mois.

Pourtant, depuis quelques semaines, la France connaît une recrudescence des épidémies.

Selon le professeur Alain Fischer, le retour de cette loi sanitaire est une option « largement discutée ».

Plus d’un mois plus tard, le masque est tombé. Réellement. Soucieux d’améliorer les soins de santé, le gouvernement a décidé en mai dernier de lever l’interdiction du port du masque dans tous les transports en commun : bus, trains, taxis… Ce mercredi 22 juin est un signe de changement sonore de la part de médecins. liés aux politiques publiques de santé. En effet, le professeur Alain Fischer – le directeur de la politique de vaccination – s’est décrit, « dans la mesure de ses moyens », favorable au retour du masque dans les transports.

Pour l’expert, cette obligation s’appliquera « certainement aux personnes vulnérables, et éventuellement à l’ensemble de la population, car elle a une mesure de protection universelle. Et en faisant un petit effort pour mettre un masque, on contribue à protéger les gens. » a-t-il estimé sur France 2.

L’annonce, la première du genre après plusieurs mois d’accalmie, intervient au moment où les autorités sanitaires constatent des « maladies acquises », a précisé le professeur Alain Fischer. Or, si le nombre de cas augmente – 31 000 en moyenne sur sept jours (+ 53 % en une semaine), selon un nouveau rapport de la Santé publique française, « cela ne se traduit pas forcément par une augmentation du nombre d’hôpitaux et a fortiori de la mort, mais on sait qu’il y a toujours du laxisme », rappelle le professeur.

Coronavirus en France, la situation au dimanche 31 juillet 2022
Lire aussi :
Auteur: Photos éditoriales par l’auteur My B. Publié le 29 juillet 2022…

Le gouvernement se veut rassurant

Alors que le gouvernement est dans la tourmente, après les législatives, l’ancien ministre de la santé Olivier Véran (aujourd’hui en charge des relations parlementaires) s’est montré serein. « Nous avons été vaccinés, nous avons une protection universelle, nous connaissons les différences qui se font, nous savons comment nous protéger des épidémies – masque, signes (…) – donc je ne l’ai pas.  » Le stress est accablant. « , a-t-il déclaré à BFMTV. La seule façon de contrôler un incendie est de le nettoyer maintenant, sans les tracas d’une urgence.

Cependant, lors du conseil des ministres de cette semaine, une autre législation liée au Covid-19 sera examinée. L’objet de ce document est de mettre en place un dispositif pour remplacer la « condition médicale d’urgence » qui a été interrompue depuis novembre 2021. Ceci pourrez vous intéresser : Entre la fin de l’épidémie et le passage au pouvoir, les transports publics nécessitent un soutien gouvernemental important.. Les détails du projet sont encore inconnus. Un rassemblement a été annulé en raison de troubles politiques suite aux résultats du second tour des élections législatives.

Grève nationale : Voici les perturbations attendues dans les transports en commun
Ceci pourrez vous intéresser :
Les syndicats promettent une « démonstration de force » à Bruxelles pour…

ToutTF1 Info

Les plus lus en dernierTendance Voir l’article : Transports en commun : le masque est presque terminé !.

Covid-19 : retour du masque dans les transports en commun et "tous les espaces clos", demande le ministre
Ceci pourrez vous intéresser :
le nécessaire En lien avec la reprise de l’épidémie de Covid-19, Brigitte…