Fin des véhicules thermiques en 2035 : « C’est indispensable », plaide Léa Falco

La Commission européenne a pris la décision d’interdire la vente de voitures thermiques neuves pour accélérer la transition vers le tout électrique.

Fini les voitures thermiques. Les 27 Etats membres de l’Union européenne ont finalement approuvé mardi le projet de la commission d’arrêter la vente de moteurs à combustion interne à partir de 2035 afin de limiter les émissions de CO2.

« C’est une bonne nouvelle », s’est réjouie Léa Falco sur le plateau des « Grandes Gueules » ce vendredi. « C’est indispensable si on veut atteindre nos objectifs climatiques. La voiture représente la moitié des émissions des transports en France et 15% des émissions totales de l’Union européenne », rappelle l’écologiste.

Repenser les mobilités

Repenser les mobilités

Cependant, il reste encore quelques questions à résoudre : que font les salariés du secteur automobile et comment font les consommateurs pour que la voiture ne devienne pas un produit de luxe ? Ceci pourrez vous intéresser : PARIS : Consultation publique sur les mobilités douces (BIRD et JE Paris) » La lettre économique et politique de PACA.

Pour les travailleurs, Léa Falco assure qu’ils doivent être formés pour passer dans un secteur ou un autre, mais les laisser dans leur bassin d’emploi. Quant à la voiture pour devenir un produit de luxe, elle appelle à repenser sa mobilité :

Quand Google Maps a des problèmes, Citymapper vient à mon secours
Sur le même sujet :
Comment activer mode voiture Google Maps ? Allez dans les paramètres Sur…

« Rien n’est adapté pour ce changement »

« C’est bien mais c’est beaucoup trop tôt 2035, c’est dans 13 ans ! », tempère pour sa part Xavier, auditeur des « Grandes Gueules ». « Rien ne convient à ce changement. Il faut d’abord un réseau de bornes de recharge et développer des bornes rapides, car 30 minutes ce n’est pas des bornes rapides par rapport à un réservoir plein qui prend 3 minutes », rappelle-t-il.

Autre problème qu’il aborde, l’utilisation des batteries : « Une voiture électrique, pour être plus écologique qu’une voiture à essence, nécessite dix ans d’utilisation. En 10 ans d’utilisation, il faut changer la batterie. Lire aussi : Les transports en commun sont-ils gratuits ?. Au moins une fois, et quand on regardez le prix d’une batterie, c’est très macabre », a conclu Xavier.

Prix ​​des carburants : comment réduire l'impact sur les salariés des services à la personne ?
A voir aussi :
Les salariés qui utilisent leur propre voiture entre leur domicile et leur…