Kinshasa : La Lucha dénonce la hausse illégale des prix des transports publics

Ce mouvement civil, qui s’empare du gouverneur de la capitale congolaise, Gentiny Ngobila, par le biais d’une lettre ouverte, constate une augmentation illégale des prix des transports en commun à travers la ville-province et la recrudescence du phénomène du « half court ».

La Lutte pour le changement (Lucha) a adressé une lettre ouverte au gouverneur de la ville-province de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, dans laquelle il dénonce la hausse des prix des transports publics dans la capitale congolaise.

Dans sa lettre, ce mouvement fait savoir que la ville de Kinshasa fait face à une augmentation illégale du prix des transports en commun. « Ces prix sont fixés unilatéralement sans le moindre respect de la grille tarifaire de l’hôtel », précise Lucha.

Selon cette correspondance, « sur place le prix du transport a été doublé voire triplé ». La situation, fait remarquer ce mouvement citoyen à la mairie, est catastrophique et un flou règne sur tous les axes dans la fixation du prix dans le silence et la complicité de votre autorité ainsi que de l’Association des Chauffeurs du Congo.

Pour mettre fin à cette situation, la Lucha exhorte le gouverneur de la ville de Kinshasa à publier une grille tarifaire équilibrée qui sera respectée par tous. Et de souligner que cela devra tenir compte du prix du carburant à la pompe. Ce mouvement recommande également qu’un système de surveillance soit mis en place pour faire cesser le harcèlement policier et les agents du contrôle fiscal. Pour la Lucha, cette action de la part de l’autorité municipale devrait également servir à décourager la pratique dite du « demi-terrain ».

En effet, on rappelle que même le programme « Esprit de vie », qui visait à enrayer certaines difficultés rencontrées par la population dans les artères de Kinshasa, échappe à ces propos. Ce programme ne respecte plus les engagements pris et l’objectif pour lequel il a été conçu. En plus de la pratique du « demi-terrain », ces bus augmentent les tarifs en fonction de la volonté et de la bonne volonté de leurs équipages respectifs.

Légendes et crédits photo : 

Légendes et crédits photo : 

Kinois dans un arrêt de bus/DR A voir aussi : Montpellier : Une boule de feu traditionnelle se prépare au parc Charpak.

Mobilité à Avignon pendant le Festival
Lire aussi :
Rechercher sur avignon.fr Navigation par rubriques Du 7 au 30 juillet, Avignon…

Notification: 

Sur le même sujet :
Envoyez un SMS de type "Appelez-moi" gratuit Il arrive parfois que vous…