Butembo : augmentation des frais de transport, les étudiants menacent de suspendre les activités académiques

Le prix du transport longue distance a augmenté depuis une semaine dans la ville de Butembo au Nord-Kivu. Une balade à moto, principal moyen de transport en commun, coûte de mille cinq cents francs congolais (0,75 USD), voire deux mille cinq cents francs congolais (1,25 USD), quand on s’échange entre cinq cent et mille francs congolais (0, $ 25). USD, soit 0,5 USD).

Selon les motards, cette hausse du prix de la course est consécutive à celle du prix du litre de carburant.

De leur côté, les compagnies pétrolières ont justifié l’augmentation du prix du litre de carburant à la pompe par le manque de stock depuis la suspension, par la Fédération des entreprises congolaises (FEC)/Butembo-Lubero, des activités d’importation et d’exportation. via la douane de Kasindi. placé dans le territoire de Beni.

Après cette hausse des prix, de nombreuses personnes se résignent à marcher pour minimiser les dépenses.

« C’est une expérience très difficile pour nous. Je n’avais jamais fait de marche avant jusqu’à ce que le prix ait augmenté. Maman me dit : maintenant va [à l’école] à pied. Le chauffeur de taxi peut te dire 5 000 francs (2,5 USD) , un autre vous dira 2 000 (1 USD), un autre 3 000 francs… Cela dépend d’un chauffeur de taxi à l’autre », explique Gabriella Kabuyaya.

Les étudiants de Butembo indiquent que cette situation a un impact négatif sur la vie étudiante.

Dans un communiqué publié mercredi dernier, ils ont menacé de suspendre l’activité académique dans tous les établissements de Butembo-Lubero si aucune solution n’est trouvée.

« L’élève de Furu, Mutsanga, Quatre kilomètres, etc. qui veut se rendre à l’audience, lorsqu’il essaie de prendre la moto devient difficile puisque le chauffeur de taxi devient trop cher, le prix que vous avez payé 1 000 francs, devient 7 000 francs ( 3,5 USD), 5 000 francs… On est en période d’examens et la situation s’est compliquée et on perd aussi des examens. Quand on publie l’examen à 19h, on arrive à 9h et vous ratez tout », a déclaré Fabrice Muvunga, président de la Représentation des Etudiants Congolais (REC) Butembo.

Beaucoup de gens préfèrent laisser leur véhicule à la maison en raison du manque de carburant.

Il y a quelques semaines, le prix d’un ticket de voiture taxi de Butembo à Beni est passé de 5 à 10 dollars en raison de l’instabilité des prix du carburant dans la région.

Le 7 juillet, le ministre de l’Economie fixe le litre d’essence à 3100 francs en zone Est. Aujourd’hui, il se vend 5 000 francs ou plus à la pompe.

« En 2014, 37,5% de la population congolaise souffrait de la faim, en raison de l’insécurité et des guerres civiles permanentes qui empêchaient les gens de cultiver leurs campements. Des groupes armés ultraviolents se battent pour la possession de mines de minerais, et notamment de coltan*. »

Comment amener la RDC à sortir du Sous-développement ?

Comment amener la RDC à sortir du Sous-développement ?

C’est possible avec tout le potentiel naturel dont il dispose. Les dirigeants doivent s’efforcer d’améliorer le climat des affaires non seulement par des paroles, mais par des actions concrètes sur le terrain. Et nous ne pouvons pas réclamer des urgences sans industries.

Qu’est-ce qui empêche le développement de la RDC ? La corruption. Tolérée, institutionnalisée, démocratisée, la corruption est évidemment le principal frein au développement de la RDC. Ceci pourrez vous intéresser : Comment devenir chauffeur de taxi en 2022 ?. Le pays perd jusqu’à 20 milliards de dollars par an à cause de la corruption. C’est un fléau qui bloque et retarde l’émergence de la RDC.

Comment faire pour que la RDC soit développer ?

La paix et la sécurité, la promotion de la femme, la bonne gouvernance, l’exploitation du potentiel naturel (présenté par la RDC) et la coopération internationale sont les principaux facteurs qui peuvent, selon le président de la Fondation Panzi, conduire au développement. .

Quels conseils Peux-tu donner aux africains pour sortir du Sous-développement ?

Accès aux opportunités sociales et économiques A voir aussi : Grand Est : un nouveau ticket de bus à 4 euros dans le réseau Fluo et des abonnements à prix attractifs.

  • Création de 25 millions d’emplois.
  • Renforcement des compétences essentielles.
  • Développer l’accès à l’eau et à l’assainissement.
  • Il renforce les systèmes de santé

A voir aussi :
l’essentiel Jean Castex a choisi de vivre et de travailler à Paris,…

Qui est le vrai Congo ?

L’actuelle République du Congo est un pays d’Afrique centrale, parfois appelé Congo-Brazzaville car il diffère de la République démocratique du Congo (appelée Congo-Kinshasa pour la même raison). Sur le même sujet : L’Allemagne teste le ticket mensuel à 9 euros pour les transports en commun.

Comment s’appelle le Congo aujourd’hui ? République démocratique du Congo — Wikipédia.

Qui a donné le nom Congo ?

Le roi Léopold II prend possession du territoire en son propre nom sous le nom d’État indépendant du Congo.

Quel est le meilleur Congo ?

Brazzaville est une étape incontournable lors d’un voyage au Congo. La ville abrite des marchés colorés comme le marché Poto Poto situé au cœur de Brazzaville.

Quelle est la différence entre Kinshasa et Brazzaville ?

Le village s’étend sur 1 500 km du nord au sud et 425 km d’est en ouest. 5 400 000 habitants. La République du Congo est souvent appelée de manière informelle « Congo-Brazzaville » pour la distinguer de la République démocratique du Congo ou « Congo-Kinshasa ».

Transport en bus à Montbéliard-Belfort : nouveau tarif abonnement campus pour les étudiants
Ceci pourrez vous intéresser :
Le 15 octobre 2021, le Pôle Métropolitain de Franche-Comté Nord a adopté…

Qui a créé le Moyen-Congo ?

Le Moyen-Congo fait partie de l’Afrique équatoriale française constituée par le décret du 15 janvier 1910. Ses circonscriptions évoluent régulièrement, avec quelques réorganisations majeures (1er décembre 1919 et 11 décembre 1920) avant d’être complètement réorganisées en 5 départements le 15 novembre 1934. .

Quelle est la date de création du Moyen-Congo ?

Qui sont les premiers habitants du Congo ?

Les Pygmées étaient les premiers habitants du Congo précolonial. Adhérant aux outils de pierre, ils utilisaient certaines plantes aux pouvoirs cicatrisants et hallucinogènes. Il existe des preuves de commerce de pierre d’obsidienne et de pyrite, commerce sur des distances de plus de 300 km.

Qui a divisé le Congo ?

Les frontières de l’actuelle République démocratique du Congo sont reconnues à l’issue de la Conférence de Berlin tenue de novembre 1884 à février 1885. Le 1er août 1885, Léopold II de Belgique accepte la souveraineté de l’État indépendant du Congo.

Ceci pourrez vous intéresser :
Lagos (AFP) – A Lagos, Tade Balogun doit planifier ses déplacements bien…

Pourquoi le Congo est un pays riche ?

Le sous-sol du Congo est parmi les plus riches du monde grâce à ses ressources minérales (diamants, cuivre, étain, cobalt, or, etc.). Le pays dispose également d’abondantes ressources forestières et de terres fertiles, idéales pour l’agriculture.

Le Congo Brazzaville est-il riche ? Le Congo … est un pays riche en pétrole, contribuant à plus de 80% aux revenus de l’Etat, mais où près de 50% de la population vit en dessous du seuil de pauvreté et où l’accès à l’eau et à l’électricité est encore difficile … santé, éducation et transport ne satisfont pas les congolais.

Quelles sont les richesses du Congo ?

Diamants, coltan, cuivre, forêts, hydroélectricité… La nature a béni la République démocratique du Congo. Mais la colonisation belge et les pouvoirs ultérieurs depuis l’indépendance (1960) ont anéanti ces ressources, qui n’ont enrichi que les gouvernants et leurs alliés étrangers.

Pourquoi la RDC est un pays riche ?

L’économie de la RDC est très spécialisée, largement dépendante du secteur minier : 95% de ses exportations sont des matières premières (principalement du cuivre et du cobalt, dont 40% vont vers la Chine).