Le député mayennais Yannick Favennec veut une prime carburant pour les salariés des zones rurales

Dans une lettre adressée au ministre de l’Economie, le député de Mayenne Horizon Yannick Favennec veut alerter sur le coût de la mobilité des salariés en milieu rural. Il pointe du doigt la distance entre le domicile et le travail, souvent plus importante qu’en milieu urbain, et des déplacements qui ne peuvent se faire qu’en voiture, faute de transports en commun. « Aucun transport en commun ne répondra pour chaque salarié et chaque entreprise à ce problème de mobilité, et le covoiturage reste une pratique encore limitée », précise-t-il.

Entre 100 et 200 euros par mois

Dans le cadre de la loi pouvoir d’achat que prépare le gouvernement, Yannick Favennec propose la création d’une prime carburant mensuelle. Celle-ci serait versée par les entreprises à leurs salariés, à condition qu’ils soient exonérés de charges sociales. « Cette mesure consisterait à indemniser le surcoût du carburant au-delà du kilométrage fixé, entre 100 et 200 euros par mois, selon un barème variable qui est lié au prix du carburant », précise le député dans sa lettre. A titre d’exemple, l’élu de la Mayenne s’appuie sur la prise en charge actuelle de la moitié des coûts de transport en commun des entreprises de la région parisienne.

« Mettre en place une prime carburant mensuelle pour les salariés des zones rurales serait une mesure d’équité et de justice sociale », conclut Yannick Favennec. Sur le même sujet : Bretagne : A Morlaix, tous les transports en commun seront bientôt gratuits. Le projet de loi sur le pouvoir d’achat est attendu en Conseil des ministres ce jeudi 7 juillet, avant d’être examiné à l’Assemblée nationale à partir du 18 juillet.

L'effet limité de la gratuité des transports publics sur la pression automobile
Ceci pourrez vous intéresser :
La gratuité des transports publics est une proposition politique constamment répétée. Elle…