Montpellier : le chauffeur du bus conduisait dangereusement avec 3 grammes d’alcool dans le sang

C’est un passager inquiet du comportement du conducteur qui a alerté la police samedi 23 juillet vers 18h00 à Montpellier.

La passagère d’un bus Tam a eu une frayeur terrible le samedi 23 juillet vers 18 heures alors qu’elle était seule dans les transports en commun avec le chauffeur. Elle constate que le conducteur ne suit pas l’itinéraire habituel. Mais pire, il a aussi un style de conduite particulièrement dangereux.

Le passager prend peur et demande à descendre. Le conducteur s’exécute et l’usager concerné décide de noter le numéro du bus et de signaler ce comportement de conduite à la police. La police lance alors une recherche du véhicule associé à Tam, ce qui leur permettra de géolocaliser le véhicule. Il sera intercepté quelques temps plus tard par Bac.

Le conducteur refuse de couper le moteur 

Le conducteur refuse de couper le moteur 

La police aura du mal à ouvrir les portes du bus. Le chauffeur a même refusé d’arrêter le moteur de l’engin. Ceci pourrez vous intéresser : Stenay. Keolis va embaucher des chauffeurs de bus scolaires. Pire, l’homme fera marche arrière deux fois, risquant de se blesser. La police a été obligée de prendre les choses en main et d’actionner elle-même le levier de vitesses pour le libérer.

C’est un autre chauffeur de bus appelé à la rescousse qui a laissé la police couper le contact. L’accusé a soumis un alcootest, qui a montré un taux criminel de plus de 3 grammes d’alcool dans le sang. L’homme de 53 ans, fraîchement recruté, a confié en garde à vue qu’il noyait ses soucis dans l’alcool. Il a été déféré devant le parquet de Montpellier.

Est-ce rentable chauffeur Uber ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Calcul horaire Le salaire d’un chauffeur VTC indépendant peut varier entre 1300€…