Toulouse : la JC mobilisée pour le tarif jeune dans les transports

Le 6 juillet 2022, la société de transport toulousaine Tisséo s’est prononcée en faveur d’une nouvelle grille tarifaire pour la période 2022-2026.

Cela entraînera une augmentation générale du prix du transport et une nouvelle politique de prix solidaire qui s’appliquera à partir du 1er juillet 2023.

Sous prétexte de développement du réseau et de renchérissement de l’énergie, la droite toulousaine décide de sacrifier la jeunesse et la planète. Les prix montent, l’incertitude explose : cette décision est une aberration sociale et un non-sens écologique.

Les jeunes : les premiers impactés 

Alors que les délibérations prévoient une augmentation générale des prix de 2 % par an dans un premier temps, ne vous y trompez pas : les jeunes sont les plus touchés.

La deuxième évolution importante envisagée par le comité syndical est l’introduction de la condition de revenu dans la politique de tarification solidaire. Sur le même sujet : TCL : déjà un million de billets vendus via les bornes CB. En d’autres termes, Tisséo prévoit la création d’une tranche intermédiaire pour les étudiants et élèves (11 à 25 ans) non boursiers.

Ces jeunes connaîtront une augmentation de 17 % l’an prochain, et de 44 % sur l’ensemble de la période. C’est énorme : la dernière personne qui a payé 10,80 € par mois à ce jour paiera 18,70 € à la fin de la période. De plus, pour ceux qui avaient la possibilité de souscrire à un abonnement annuel, celui-ci perd son avantage puisqu’il ne comprend qu’un mois gratuit au lieu de deux.

A voir aussi :
Plusieurs lignes de bus Tisséo sont perturbées par la grève ce jeudi…

Une augmentation injustifiée 

Si cette évolution est proposée pour « mieux tenir compte de la situation financière des bénéficiaires des tarifs de solidarité », c’est une erreur politique. Lire aussi : Pass Navigo : augmentation générale des tarifs prévue en 2023. Nous ne pouvons pas facilement déterminer la situation financière des jeunes étudiants et l’éducation en accédant (ou non) aux bourses.

Ces derniers dépendent de la situation financière des parents et ne tiennent pas compte de celle de l’élève concerné. De plus, les bourses ne compensent pas totalement le coût de la vie des étudiants, qui bat encore des records cette année : plus de 6,47% cette année selon le rapport de l’UNEF. Un tiers des boursiers ne perçoivent que 108 € par mois, ce qui ne garantit pas la santé financière des étudiants.

Si les bourses permettent d’augmenter le pouvoir d’achat des étudiants qui en bénéficient, elles ne doivent pas justifier une dégradation du statut social de ceux qui n’en ont pas !

Voir l’article :
Agglo et son délégué Transdev ont mis en place de nouvelles fonctionnalités…

Les Jeunes communistes se mobilisent 

Les plus précaires ne doivent pas servir à combler les lacunes de la régie des transports toulousaine. Ceci pourrez vous intéresser : Allemagne : un titre mensuel illimité à 9 euros permet de voyager en transports en commun dans tout le pays. On voit dans ces mesures une terrible négligence de la part du comité syndical de Tisséo qui a adopté à l’unanimité cette grave décision pour le pouvoir d’achat des jeunes de la métropole.

Le président de Tisséo Jean-Michel Lattes et l’adjoint au maire de Toulouse Sacha Briand sont-ils passés à côté des ravages de la précarité étudiante et de l’explosion de l’inflation ?

Face à cette situation, les jeunes communistes se mobilisent. La pétition lancée il y a quelques semaines a recueilli près de 300 sympathisants en ligne et plus de 700 signatures papier.

Après l’interpellation de l’Université Jean-Jaurès Toulouse 2 par nos étudiants choisis, ces derniers ont demandé à Tisséo de revenir sur cette décision. Dès la rentrée, nos militants poseront ces questions aux lycéens et étudiants de toute la métropole toulousaine. Le comité syndical des collectifs Tisséo doit revenir sur sa décision.

Comment faire taxi sans licence ?
A voir aussi :
Comment se faire payer la formation taxi ? Pour obtenir un financement…

Un tarif social pour la jeunesse

Nous exigeons le retour du tarif à 10€ pour tous les jeunes de moins de 26 ans. Cela devrait concerner tous les jeunes. Nous sommes convaincus que cela permettra une augmentation du nombre d’abonnés et une diminution de la fraude. L’âge des bénéficiaires devrait être la seule condition d’admission.

A l’heure où les effets du réchauffement climatique sont particulièrement préoccupants, nous considérons ces mesures limitant le droit au transport des personnes les plus vulnérables comme absolument hors sol. Les transports publics doivent être accessibles à tous dans notre métropole et considérés comme un bien commun.

Pour la suite des manifestations, un rassemblement pour le métro Jean-Jaurès sera organisé le lundi 5 septembre et une réunion publique sur les transports en commun en octobre. « Nous appelons toutes les forces progressistes de la jeunesse à se joindre à nous pour renverser cette politique d’austérité : le transport est un droit ! »

Le CROUS apporte une aide financière exceptionnelle par le biais du Fonds national d’urgence. Il sert à aider les élèves en difficulté et peut prendre deux formes : il peut être ponctuel et donc attribué en une seule fois. Le montant maximum est de 1 687 € par mois.

Quand la prime de 150 euros sera versée ?

La prime de rentrée doit être versée à partir de ce jeudi 15 septembre. Ce soutien, prévu par la loi "pouvoir d'achat" Adoptée durant l’été, elle concerne 10,8 millions de foyers français modestes.

.

Quelles aides Peut-on avoir en etant etudiant ?

Situation Âge maximal Montant de l’aide annuelle
Étudiant qui souhaite poursuivre des études supérieures à l’étranger ou faire un stage international 28 ans, sauf cas exceptionnel Jusqu’à 3 600 €
Étudiant en difficulté financière 35 ans Jusqu’à 5 965 â¬

Quel accompagnement pour les étudiants de moins de 25 ans ? La Garantie Jeunes Elle est accordée aux jeunes sans qualification ou chômeurs en situation précaire de moins de 26 ans (maximum 25 ans). Le montant maximal de l’allocation de la Garantie pour la jeunesse est de 497,50 EUR par mois depuis le 1er avril 2021.

Qui va toucher les 100 € étudiant ?

Ce sont des étudiants boursiers et des allocataires des minima sociaux. L’aide exceptionnelle à la rentrée sera versée à partir du 15 septembre aux étudiants boursiers et allocataires des minima sociaux.

Quelle aide pour les 18-25 ans ?

La Garantie Jeunes offre une allocation mensuelle (pour un montant maximum de 484 EUR) et un accompagnement en mission locale pendant un an aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne travaillent, n’étudient, ne sont ni en formation, ni en situation financière. insécurité.

Comment obtenir les 500 € pour les jeunes ?

Quel est le revenu des jeunes ?

  • suivi personnalisé : un parrain accompagne le jeune de 18 à 24 ans dans sa recherche de logement et/ou de travail. …
  • aide financière jusqu’à 500 â : elle est versée pendant 4 mois et peut être prolongée par périodes de 3 mois.

Quelles aides pour les étudiants de plus de 18 ans ?

Quels sont les supports pour les étudiants ?

  • Bourse étudiante Crous. …
  • Bourse Erasmus pour étudier à l’étranger. …
  • Faites une demande de prêt étudiant auprès de 5 banques partenaires. …
  • Aide aux jeunes : Le Revenu Minimum Etudiant. …
  • Fonds d’aide d’urgence. …
  • L’aide à la mobilité Master. …
  • L’appareil « Devoirs faits »

Quelle aide pour les 18-25 ans ? La Garantie Jeunes offre une allocation mensuelle (pour un montant maximum de 484 EUR) et un accompagnement en mission locale pendant un an aux jeunes de 16 à 25 ans qui ne travaillent, n’étudient, ne sont ni en formation, ni en situation financière. insécurité.