Tragédie de Beaune : le 31 juillet 1982, 44 enfants de Crépy-en-Valois, Oise, perdent la vie.

Ils étaient en route pour leur camp d’été mais n’ont jamais atteint leur destination. Il y a quarante ans, la ville de Crépy-en-Valois connaissait le plus grand deuil de son histoire : 44 enfants et 9 adultes décédaient dans un accident de bus.

Nous sommes le 31 juillet 1982. Deux bus avec plus d’une centaine d’enfants partent pour la colonie de vacances de Savoie. C’est la période de transition pour les vacanciers. De fortes pluies rendent la circulation dense mais plutôt fluide difficile. La route est glissante et sombre.

Soudain, la file de voitures devant eux ralentit. Le premier bus, un français, ne peut pas freiner et percute un bus allemand. Un autre bus français est entré en collision avec le premier. L’autoroute A6 à ce niveau près de Beaune sur la Côte d’Or et en direction de Lyon passe de trois voies à deux voies. Deux voitures particulières sont coincées dans un étau. Le réservoir de l’un d’eux a été éventré par l’impact, de l’essence s’est échappée, s’est enflammée et le feu s’est propagé.

L’intérieur d’un entraîneur entièrement carbonisé.

© INA

Dans le premier bus, tout le monde est miraculeusement évacué à temps. Les conséquences pour ceux du second sont mortelles : seuls 14 enfants et l’accompagnateur parviennent à s’échapper. Les 53 passagers restants, 44 enfants et 9 adultes, ont été piégés et engloutis par les flammes. Parmi eux, 11 sont de la même famille. Deux moniteurs, deux chauffeurs et cinq occupants de la voiture piégée s’ajoutent à ces victimes.

L’accident a provoqué une onde de choc nationale. Le président de l’époque, François Mitterrand, assiste aux funérailles. 44 enfants morts sont inhumés au cimetière de Crépy-en-Valois.

Une enquête révèle que l’une des voitures avait un système de freinage gravement endommagé. Le transporteur a été condamné à une amende de 25 000 euros et à 18 mois de prison avec sursis pour avoir employé ce jour-là un chauffeur occasionnel. Un conducteur a écopé d’une amende de 2 300 francs (350 euros), d’un an de suspension de permis et de six mois de prison avec sursis. La compagnie d’assurances est contrainte de verser 12 millions de francs (1 829 388 euros) aux familles des victimes.

Ils estiment que les sanctions sont trop clémentes pour l’ampleur de la tragédie. En 2017, Marie-Andrée Martin, dont les trois enfants sont morts cette nuit-là, racontait au micro de France 3 Picardie : « On ne vit pas après ça, on survit, on essaie de vivre, mais on ne peut pas vivre complètement. »

Après le carambolage de 1982 à Beaune, plusieurs mesures ont été prises pour améliorer la sécurité des transports

© INA

Quel est l’avion le plus sécurisé au monde ?

Face à l’horreur de la situation, les autorités françaises ont décidé de durcir les règles de transport. À peine un mois après la tragédie, le ministre des Transports de l’époque, Charles Fiterman, a présenté une série de mesures pour éviter qu’un tel accident ne se reproduise. Parmi elles, « le temps de conduite des conducteurs sera réduit » et « la vitesse maximale autorisée des bus sera réduite ». La vitesse « par temps de pluie pour tous les véhicules est réduite à 110 km/h sur autoroute et 80 km/h sur autoroute ». Autre mesure importante : les transports en commun pour les enfants sont interdits aux carrefours fin juillet et début août.

Face à de graves défaillances du système de freinage d’un bus longue distance, le gouvernement exige que « tous les véhicules lourds (camions, autocars, etc. A voir aussi : Quelles sont les motos qui consomment le moins ?.) » soient désormais « équipés d’un limiteur de vitesse mécanique strictement interdit ». par l’utilisateur ». Et ce n’est pas tout : « les constructeurs de véhicules destinés aux transports publics doivent utiliser des matériaux ininflammables et non toxiques et installer des pare-brise en verre feuilleté ».

Ceci pourrez vous intéresser :
L’hiver frappe à nos portes, tout comme les défis dans les rues…

Pourquoi les hommes ont plus d’accident ?

Le 31 juillet, 53 personnes, dont 44 enfants de Crépy-en-Valois, sont décédées dans le pire accident de la route de l’histoire de France près de Beaune.

• Voir l’article : CARTE. Limitation à 80km/h : quels départements sont revenus à 90km/h ?.

Qui provoque le plus d’accident ?

© Manon Labat / FTV Voir l’article : Quelle est la marque de moto la plus fiable ?.

Qui fait le plus d’accident Homme ou Femme 2022 ?

Ce drame a laissé une empreinte indélébile sur la justice, mais aussi (et surtout) sur la conscience des Crépynois et des Français. Quarante ans plus tard, les habitants de la ville et les élus locaux endeuillés continuent d’honorer la mémoire des 53 victimes. Chaque année, le 31 juillet, ils se réunissent au cimetière d’Hazemont pour une cérémonie commémorative.

Nîmes : des services estivaux en bus du centre-ville ciblés par le parti communiste
Ceci pourrez vous intéresser :
Les militants communistes de Nîme déplorent le manque de services à certains…

Quels sont les accidents de la route ?

1/ A380. L’avion n’a eu qu’un seul incident sans victime au cours de ses 9 années d’exploitation. En tout cas, nous avons maintenant fait notre choix !

  • .
  • Bien que les hommes conduisent en général et dans des conditions plus difficiles que les femmes, ils se retrouvent aussi souvent dans des situations plus risquées que les conductrices. Les excès de vitesse graves et la conduite sous l’influence de l’alcool sont probablement plus caractéristiques des hommes.
  • Qui causera le plus d’accidents en 2021, les hommes ou les femmes ? Le nombre d’accidents corporels a diminué de -4% et le nombre de blessés de -5%. Alors que 78 % des personnes tuées sont des hommes, 82 % des conducteurs impliqués dans des accidents mortels sont des hommes.

Principaux facteurs d’accidentologie La vitesse excessive ou inadaptée reste la première cause de décès sur les routes françaises. Il est associé à un accident mortel sur trois.

Quelles sont les trois principales causes d’accidents mortels sur la route ?

Une étude de l’American Highway Safety Institute a révélé que les femmes sont plus touchées que les hommes par les accidents mortels de la circulation.

Quels sont les principaux accident ?

Quels sont les différents types d’accidents de la circulation ?

A Narbonne, les trottinettes électriques ont la cote en centre-ville
Voir l’article :
Depuis plusieurs années, ces véhicules automobiles légers, compacts et faciles à conduire…