Transport : Les lianes veulent retrouver le poil de la bête

Selon TBM, en 2021, sur 150 millions de voyages effectués sur le réseau, 94 millions ont été réalisés en tram et 39 millions en Lianes, les super lignes de bus. Ces dernières couvrent pourtant plus de 250 km sur la métropole contre 77 de tram.

Selon TBM, en 2021, sur 150 millions de voyages effectués sur le réseau, 94 millions ont été réalisés en tram et 39 millions en Lianes, les super  lignes de bus. Ces dernières couvrent pourtant plus de 250 km sur la métropole contre 77 de tram.

Après la crise sanitaire, la fréquentation des trams et bus a rebondi l’an dernier, avec 150 millions de passagers sur le réseau. C’est deux fois plus qu’en 2020, et il approche les 168 millions, un record pré-Covid. Lire aussi : Super Nancy. Grève en ligne de Stana : les transports en commun fortement perturbés. Mais le réseau reste déséquilibré : 90 millions de voyageurs ont emprunté les quatre lignes de tramway, et seulement 39 millions les 16 Lianes, ces super lignes de bus dont le réseau est plus étendu – 251 km, contre 77 kilomètres pour le tram.

Aussi, Keolis, l’opérateur du réseau TBM, vante l’efficacité des Lianes à travers une campagne de communication. Il met en avant la desserte des quartiers les plus denses et l’extension des couloirs dédiés aux bus qui permet d’améliorer le confort des trajets (temps de trajet, ponctualité), dans l’espoir d’augmenter l’attractivité de ces lignes. .

« Comme le tram, les Lianes, qui circulent 7 jours sur 7, ont un horaire large de 5h à minuit ou 1h du matin les jeudis, vendredis et samedis, explique un responsable de l’opérateur du réseau TBM. En journée, ils assurent un passage toutes les 10 minutes environ avec un temps d’attente affiché sur les panneaux dynamiques. Et la circulation est simplifiée grâce aux voies réservées aux bus qu’ils empruntent et aux priorités dont ils bénéficient aux feux tricolores. »

Lianes vs tram

Nous avons tenté de comparer la vitesse de ces moyens de transport, en prenant le même jour et à la même heure, depuis l’arrêt Palais de justice de Bordeaux, le tram A et la Lianes 1 en direction de Mérignac centre. Lire aussi : CTS : Strasbourg sera en chantier la semaine prochaine. A 17 heures, heure de pointe, le bus est copieusement plein, sans être « la plaie » décrite par certains passagers, habitués aux véhicules bondés en d’autres occasions.

« C’est assez rapide et pratique », expliquent deux lycéens qui empruntent la Lianes 1 presque tous les jours entre leur domicile de Caudéran et leur établissement de Bordeaux centre. Demandeur d’emploi de 58 ans, Rémi a sauté de Lianes en Lianes – la 11 puis la 1 – pour venir de Martignas au cœur de la métropole.

« Une heure de trajet, mais ce n’est pas gênant, je préfère toujours ça à ma voiture, c’est compliqué de se garer et c’est moins économique. Quand on peut utiliser les transports en commun, c’est toujours une meilleure solution. »

Femme de ménage habitant Mérignac et travaillant près de la gare, Madalena, 29 ans, n’a pas de permis. Elle préfère le bus au tram, car les arrêts sont plus pratiques pour ses déplacements. Mais elle trouve aussi que la Lianes 1 est plus rapide depuis la création du couloir bus sur l’avenue de la République.

Améliorer les trajets

Du côté des autres habitués des transports en commun bordelais, les avis divergent. Léna, 25 ans, et Maeva, 24 ans, travaillent aux Quinconces et préfèrent le tram, « plus rapide et plus fiable » que le bus, selon elles. Lire aussi : Bordeaux Métropole : Keolis favori pour les transports publics jusqu’en 2030. Maeva rentre parfois chez elle, dans le quartier des Chartrons, en bus via Lianes 4 :

« Je ne le prends que pour rentrer du travail. Les arrêts pour circuler dans les deux sens ne sont pas du tout au même endroit avec les rues à sens unique. Pour l’arrêt Leybardie, il y a un arrêt Cours Balguerie-Sttutenberg et un autre Cours Saint –Louis. « 

Pour Léna, c’est le « temps de trajet » qui motive sa préférence pour le tram. Pour les bus, « c’est normalement toutes les dix minutes, mais en pratique c’est souvent plus long à cause des embouteillages ».

Quant à notre essai, du centre-ville de Bordeaux à celui de Mérignac, le bus a mis 24 minutes, soit un peu moins que le tram A. On peut également souligner la ponctualité des deux à l’heure de départ.

Souscrivez ou offrez un abonnement pour permettre à Rue89 Bordeaux d’étoffer son écriture

Cotentin. Le réseau de transports en commun d'Agglo élargit son offre à la demande
Voir l’article :
A partir du 1er juillet 2022, Cap Cotentin, le réseau de transports…