Et si on taxait les super profits pour améliorer notre force de vie ?

Et si on taxait les super profits pour améliorer notre force de vie ?

Difficultés à vivre dignement :  les inégalités s’accumulent

Des millions de personnes deviennent plus pauvres et plus difficiles à vivre dignement. Cette tendance s’est accentuée depuis le début de la guerre en Ukraine et les hausses de prix qu’elle a engendrées. Les prix de l’énergie et de certains aliments explosent, obligeant des millions de foyers à payer le prix de l’essence au prix fort et incapables de se nourrir correctement.

Les plus précaires sont les premiers touchés par ces hausses de prix – leurs dépenses limitées (pour le logement, la nourriture et les transports) représentent une part très importante de leur budget – jusqu’à ce que les salaires augmentent. Leurs conditions de vie et leur vitalité se détériorent rapidement en cas de crise, comme c’est le cas actuellement. Lire aussi : Madagascar : la hausse du prix du ticket de bus limitée – Réunion la 1ère. Nous avons besoin de mesures d’urgence ciblées pour maintenir leur pouvoir de vivre dans la dignité. Contrairement à ce que propose le gouvernement avec la généralisation des « chèques », ces mesures d’urgence doivent porter une vision à long terme de justice sociale et donc s’attaquer aux racines de ce problème structurel.

Quelle moto pour un jeune de 14 ans ?
Voir l’article :
Quelle hauteur de selle ? La méthode la plus connue consiste à…

L’argent est là

« Mais qui va le financer ? », me direz-vous. A voir aussi : Taxe sur les « super bénéfices » des grandes entreprises : « Ce n’est pas décidé par le conseil d’administration.

L’argent nécessaire existe et peut être mobilisé : ce sont des super profits. Celle-ci est récoltée par les multinationales qui profitent de la crise sanitaire ou de la guerre en Ukraine, alors que des millions de personnes sont appauvries et que les effets du changement climatique se font de plus en plus sentir.

Ainsi, entre 2018 et 2020, Total a cumulé en moyenne 6 milliards d’euros de bénéfice annuel. En 2021, ce chiffre est passé à 16 milliards. De son côté, le groupe Carrefour a réalisé un bénéfice moyen de 403 millions entre 2018 et 2020. En 2021, il a réalisé un bénéfice record de 1,7 milliard d’euros. La Banque BNP Paribas, pour sa part, a gagné en moyenne 7,5 milliards entre 2018 et 2020, contre près de 9,5 milliards en 2021.

En France, les 150 plus grandes entreprises ont réalisé en moyenne 80 à 90 milliards d’euros de « super profits » en 2021, soit des profits exceptionnels par rapport aux marges bénéficiaires hors conditions de crise connues depuis 2 ans.

Face à cela, nous confirmons qu’il est légitime d’utiliser ce super profit pour soutenir les ménages touchés par la crise et financer la transition écologique. L’effort extraordinaire pour lutter contre les inégalités ne devrait pas être supporté par les dépenses publiques, alors que de nombreuses entreprises (qui portent une grande responsabilité dans le changement climatique) enregistrent des bénéfices records. Il faut taxer ces super profits !

Ceci pourrez vous intéresser :
« Plus de visibilité sur la voie publique ». Les directives du ministre de…

Investissons dans la transition et le pouvoir de vivre !

“Toutes les mesures d’urgence doivent être un accélérateur de la transition écologique et un déclencheur de mesures beaucoup plus structurelles”

Tribune de la PJC – Alliance Ecologique et Sociale Voir l’article : transports urbains : Troyes : le ticket de bus va-t-il augmenter à la rentrée ?.

Notre proposition : mettre en place un mécanisme de taxation de ces superprofits et affecter les recettes à des mesures urgentes et ciblées visant à maintenir la vitalité des ménages les plus touchés par la hausse des prix, tout en accélérant la transition écologique.

Ainsi, selon nos estimations, une taxe sur les super profits de 50 à 90 % dégagerait – ciblant uniquement les entreprises du CAC 40 – une enveloppe de 15 à 30 milliards d’euros, selon le taux adopté.

Avec cet argent, l’Etat pourrait apporter de nombreuses réponses immédiates aux difficultés rencontrées par les ménages. Ces mesures sociales peuvent et doivent être un accélérateur dans la lutte contre le changement climatique et contribuer à un monde plus juste. Quelques exemples : une aide exceptionnelle pourrait être apportée aux cantines et restaurants universitaires, pour les repas à 1 € et permettre également de renforcer la mise en place de liaisons courtes. Le train et les autres transports publics pourraient être rendus plus disponibles à un prix réduit ou fixe sur tout le territoire et avec un financement pour fournir le service. On pourrait encore imaginer des subventions colossales pour rattraper le retard pris dans la rénovation des bâtiments… Il existe des solutions. L’argent est là. La seule chose qui manque, c’est la volonté politique.

Voir l’intégralité de la chronique PJC – Alliance environnementale et sociale sur la taxation des super profits, publiée sur le blog de Mediapart : « Taxons les super profits des multinationales pour restaurer le pouvoir d’achat »

PJC – Alliance Écologique et Sociale est un collectif de 8 syndicats et associations (Les Amis de la Terre France, Attac, CGT, La Confédération paysanne, FSU, Greenpeace France, Oxfam France et Solidaires) auxquels se sont ajoutés d’autres organisations signataires. Vous pouvez suivre l’actualité de PJC sur son compte Twitter : @Collectif_PJC

Sur le même sujet :
Des élus locaux évoqueront jeudi l’arrivée de Karos, une société qui opère…

Quels sont les ministres de la France ?

Titre titulaire
Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Intégration Elisabeth Borne
ministre d’outre-mer Sébastien Lecornu
Ministre de la Cohésion des Territoires et des Relations avec les Collectivités Territoriales Jacqueline Gourault
Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti

Qui est le ministre de l’Intérieur 2021 ? M. Gérald Darmanin Ministre de l’Intérieur depuis le 6 juillet 2020.

Qui est ministre des Finances 2021 ?

Ministre par intérim chargé de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire a été nommé Ministre de l’Economie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique par le décret du 20 mai 2022 portant composition du Gouvernement.

Qui est l’actuel ministre des Finances ? Bruno Le Maire, nommé le 17 mai 2017 dans le gouvernement d’Édouard Philippe, est l’actuel ministre de l’Économie et des Finances.

Quels sont les ministres des Finances ?

Conseil de 9 membres :

  • Pompon de Bellièvre,
  • Henri Ier de Montmorency,
  • Albert de Gondi,
  • Gaspard de Schomberg,
  • Jacques de la Grange-le-Roy,
  • Pierre Forget de Fresnes,
  • Philippe Hurault de Cheverny.
  • Nicolas de Harlay de Sancy.

Quels sont les premiers ministres de la 5e République ?

Premiers ministres de la Ve République

  • Michel Debré (UNR) 1959-1962. …
  • Georges Pompidou. (UNR, UNR-UDT, UD-Ve puis UDR) 1962-1968. …
  • Maurice Couvé de Murville. (UDR) 1968-1969. …
  • Jacques Chaban-Delmas. (UDR) 1969-1972. …
  • Pierre Mesmer. (UDR) 1972-1974. …
  • Jacques Chirac. (UDR) 1974-1976. …
  • Raymond Barre. (DVD) …
  • Pierre Mauroy. (P.S.)

Qui étaient les premiers ministres de Sarkozy ? Durant sa présidence, la France a connu trois gouvernements successifs, tous sous l’autorité du Premier ministre François Fillon : les gouvernements Fillon I, II et III.

Qui a été Premier ministre de la 5ème République ?

Gouvernement de Georges Pompidou Charles de Gaulle nomme Georges Pompidou Premier ministre en remplacement de Michel Debré, avec qui les désaccords politiques s’étaient accumulés.