Le doublement de la RD 751 entre Nantes et Pornic va se poursuivre, mais en partie seulement

Le dédoublement de l’axe Nantes/Pornic – l’axe RD 751, sujet aux accidents et congestionné – du Département se poursuivra, mais en partie. C’est ce qu’il vient d’annoncer lors d’une consultation menée par la CNDP, la commission nationale du débat public, de fin mars à début mai.

Depuis un an, et pour encore trois ans, des travaux sont entrepris pour diviser en deux voies les 4 km entre Saint-Léger-les-Vignes et Port-Saint-Père. Nous sommes aujourd’hui sur une portion fréquentée par 26 000 véhicules/jour. Ensuite il y aura environ la moitié de cette RD 751 entre Nantes et Pornic en deux voies uniques. Environ 20 km de route; 20 km, divisé en quatre « morceaux ».

Port-Saint-Père / Pont-Béranger en deux fois deux voies : pas avant 2031

Port-Saint-Père / Pont-Béranger en deux fois deux voies : pas avant 2031

Le Département vient de faire le choix de prolonger cette opération de dédoublement de la RD 751, mais – pour l’instant – uniquement sur les 6,5 km entre Port-Saint-Père et Pont-Béranger. Là-bas, aujourd’hui, le trafic routier est de 14 000 véhicules/jour. Le tracé choisi n’est pas celui initialement prévu, plus au sud de Port-Saint-Père. Le choix a été fait de sauter le plus près possible de la route actuelle. Cette option permet notamment de diviser par deux la superficie des zones humides concernées : 11 hectares contre 22. Limiter l’artificialisation des sols était un engagement du Département dès 2020 et la loi Climat et Résilience l’y oblige depuis. . 2021 : la consommation des espaces naturels, agricoles et forestiers devrait être divisée par deux d’ici 2031. « Nous compenserons à proximité, dans un rayon de 15 km, ces 11 hectares de zone humide », précise Michel Ménard, le président du Département.

« Cela va permettre de décharger tout le trafic, au nord, qui passe au niveau de la commune de Vue. Et on sait que le problème de Vue est important avec le trafic des poids lourds. Sur le même sujet : Eric Adams patrouille dans le métro avec des flics du NYPD au milieu de la criminalité croissante dans les transports en commun. », poursuit Freddy Hervochon , vice-président en charge de la mobilité. Il évoque également la création d’un échangeur sur la RD303 à La Paternière, à la demande de la commune de Sainte-Pazanne. Tout pour plus de sécurité. Des barrières antibruit sont prévues pour réduire les nuisances sonores pour les riverains.

Cependant, la construction ne commencera pas immédiatement. Il y a 2-3 expropriations prévues, la déclaration d’utilité publique doit être lancée. Ce projet, estimé aujourd’hui à 40 millions d’euros, devrait débuter en 2027 et s’achever en 2031.

Transports en Ile-de-France : les interruptions du week-end de Pentecôte
Sur le même sujet :
Sur le réseau ferroviaire, le trafic du RER A de samedi à…

Pour l’instant, en revanche, pas de doublement à Chaumes-en-Retz

Autre zone soumise à cette concertation, le contournement de Chaumes-en-Retz. Et, pour l’instant, la décision n’est pas de passer à une voie à double sens. Selon le Département, dans ce secteur, qu’ils soient élus locaux ou riverains, il n’y a pas unanimité, l’impact environnemental aurait été trop important et le trafic est un peu moindre : environ 12 000 véhicules par jour. Cependant, des travaux pour plus de sécurité sont prévus dans la zone.

Transports en commun - Ville de Livry-Gargan
A voir aussi :
En voiture : La ville est traversée par la RN3 que l’on…

Ni entre Chaumes-en-Retz et Pornic, notamment

Pour le ministère, « le logiciel doit changer en matière d’aménagement routier ». Il veut miser sur une réflexion commune mais aussi ciblée, portion par portion. Ainsi, en ce qui concerne les tronçons Pont-Béranger / Chaumes-en-Retz et Chaumes-en-Retz / Pornic, ils devront faire l’objet d’une nouvelle consultation, au cours de la prochaine législature. A voir aussi : La ville de St. John’s reçoit son premier autobus électrique de Damera Bus Corp., un important fournisseur d’autobus zéro émission.. Cela conduit à après 2028.

Doubler les voies sur certains tronçons, ça n’incite pas à la voiture ? « Oui et non, répond Freddy Hervochon, aujourd’hui, qu’on fasse deux voies ou pas entre Port-Saint-Père et Pornic, le trafic va augmenter, parce que des gens habitent le pays de Retz, les communes ouvrent encore leurs terrains pour l’urbanisation, donc vous avez de plus en plus d’habitants dans le pays de Retz (…) Le trafic va augmenter qu’il y ait deux voies ou pas. » Et le vice-président à la mobilité de conclure : « l’enjeu est plutôt de travailler sur le changement de la voiture flotte pour réduire la pollution et changer les usages pour privilégier le transport ferroviaire ou le covoiturage. En 2025, une chaussée réservée aux transports en commun et aux covoitureurs doit être testée avant d’entrer dans Nantes.

Transports en commun : le point sur les travaux cet été
Sur le même sujet :
Trouvez votre itinéraire Vous devez consulter l’affichage à l’accueil de la gare…