Metz : Faut-il redevenir obligatoire le port du masque dans les transports en commun ?

L’épidémie de Covid-19 repart à la hausse en France. Au 2 juillet, selon les données communiquées par Santé publique France, plus de 1 200 cas de Covid étaient confirmés quotidiennement, soit une augmentation de 51,80 % sur une semaine. Ce mardi, plus de 200 000 cas de Covid ont été recensés en France en 24 heures. Le nouveau ministre de la Santé, Moselle François Braun, a déclaré qu' »il faut mettre son masque dans les lieux très fréquentés, les transports en commun et les transports de vacances ». Une recommandation, mais pas une obligation pour le moment.

Des usagers qui s’interrogent

Des usagers qui s'interrogent

A Metz, dans les transports en commun, la majorité des passagers ne portent plus de masque depuis le 16 mai et l’expiration de l’engagement, mais ces derniers jours on voit encore plus de personnes porter un masque sur le nez. , ou au moins. Pensez-y.

« J’ai quand même acheté des masques et j’envisagerais d’en remettre », confie Jean-Marie, qui jusqu’alors ne les portait que lorsque c’était obligatoire. « On respire mieux sans, mais c’est vrai qu’il faut remettre le masque obligatoire. Voir l’article : Allemagne : tous les transports en commun à 9 euros par mois cet été. Ça m’inquiète », renchérit Slime, un autre passager qui n’aime pas le porter sur le nez, mais qui « s’il le faut », le fera le remettre quand il prend le bus.

Ceci pourrez vous intéresser :
L’institution recommande le port du masque chirurgical « dans les espaces clos ouverts…

A Metz, le port du masque dans les transports en commun est simplement recommandé pour l’instant

Face à la situation sanitaire, le maire de Nice, Christian Estrosi, a décidé de rendre à nouveau obligatoire le port du masque dans les transports en commun. Sur le même sujet : La combinaison du forfait de mobilité durable et du forfait de transports en commun : des plafonds améliorés. A Metz nous n’en sommes pas encore là. Le masque est simplement recommandé pour le moment, mais Khalifé Khalifé, 1er adjoint au maire de Metz, chargé de la santé et de la prévention des risques sanitaires, recommande vivement de le porter dans les lieux où il y a beaucoup de monde.

« Le virus circule. Le mutant circule apparemment encore plus vite que la normale. Il est donc important que les gens soient préservés. Le masque, comme le lavage des mains et les gestes barrières, il est important de ne pas les oublier. Ils doivent faire partie de notre quotidien. », raconte Khalifé. Khalifé, médecin de formation.

Pour voir ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies des réseaux sociaux.

Ces cookies vous permettent de partager ou de répondre directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés, ou d’intégrer des contenus initialement mis en ligne sur ces réseaux sociaux. Ils permettent également aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

une nouvelle vague plane sur nous

Pas d’engagement pour le moment, mais de la vigilance. « Dans les transports en commun et dans tous les endroits où il y a une foule folle, comme le marché couvert le samedi matin avec des gens très proches les uns des autres, il est important qu’il y ait ces mouvements préventifs pour éviter une nouvelle vague, qui malheureusement s’accroche notre visage. », raconte Khalifé Khalifé, qui précise suivre de près l’évolution de l’épidémie.

« En ce moment, les Français ont montré qu’ils sont matures et responsables. Donc on peut continuer comme ça. Et si ça ne marche pas, on sera obligé de le rendre obligatoire », a-t-il dit. Le 1er adjoint au maire de Metz rappelle également que la ville a décidé de maintenir son centre de vaccination ouvert plus longtemps que prévu. Le centre du complexe Saint-Symphorien sera opérationnel jusqu’à fin juillet. La participation a également augmenté depuis la reprise de l’épidémie de Covid ces derniers jours.

Réchauffement climatique : la gratuité des transports en commun est-elle la solution ?
Ceci pourrez vous intéresser :
Pour convaincre les habitants de laisser leur voiture au garage, la collectivité…

Où le masque Est-il obligatoire dans le Pas-de-calais ?

Est particulièrement préoccupé par le métro, le bus, le train, l’avion et les taxis. Voir l’article : A l’exception de V’lille, les transports en commun sur la MEL ne fonctionneront pas ce dimanche 1er mai 2022.

Sur le même sujet :
Faciliter les déplacements des personnes en situation de handicap : c’est l’objectif…

Où le masque est encore obligatoire ?

Hôpitaux, cliniques, centres de santé Cabinets de médecins et psychologues, ostéopathes, chiropracteurs et psychothérapeutes. Pharmacies. Laboratoires d’analyses médicales.

Quand on peut enlever le masque ?

Si cela n’est pas possible, le masque doit être retiré dans tous les cas lorsqu’il est mouillé ou sale.