Organiser une ligne de covoiturage : des leviers d’action pour les collectivités

Les lignes de covoiturage gagnent du terrain chez les techniciens de la mobilité depuis le début des années 2000. Une meilleure connaissance des différents types de services de covoiturage incite à réfléchir à l’intégration de ces lignes dans des systèmes de mobilité globale.

Le Cerema a publié cet article qui fait le point sur les actions menées en juin 2021 dans le magazine Techni Cités.

Le développement du covoiturage s’appuie sur une dynamique enclenchée par le succès du covoiturage longue distance, relayée au niveau des déplacements quotidiens des plateformes mises en place par les collectivités territoriales puis les opérateurs privés. Cet article du Cerema paru dans Techni Cités fait le point sur l’action des poignées.

Si l’organisation du covoiturage repose essentiellement sur la mise en relation conducteurs et passagers, il existe plusieurs manières de procéder :

Les lignes de covoiturage : des flux routiers qui permettent un appariement conducteurs-passagers

Chacun de ces types de covoiturage a son domaine de pertinence, selon les types de territoires, les motifs de déplacement ou encore les objectifs de politique publique. Sur le même sujet : Fête de la Musique : la desserte des transports en commun étendue à Toulouse.

Les lignes de covoiturage sont basées sur les courants routiers. Il s’agit d’une hybridation de deux types de services de déplacement : les auto-stoppeurs et les lignes de transport en commun (TP). En effet, une ligne de covoiturage se définit par un parcours qui permet la formation en masse de rencontres potentielles entre chauffeurs et passagers. Des arrêts de prise en charge et de dépose sont créés sur cet itinéraire. Ce type de connexion nécessite une vision systémique du covoiturage prenant en compte le service à l’usager (adaptation aux besoins, tarification, application de connectivité, intermodalité), l’animation et la communication autour de l’offre et la création d’infrastructures spécifiques. Les lignes de covoiturage doivent tenir compte de la hiérarchie des infrastructures routières dans leur définition puis des caractéristiques physiques de ces routes dans leur conception.

L’animation autour de ces services est spécifique, ciblant à la fois ceux qui se déplacent sur l’axe identifié et ceux qui sont susceptibles d’agir. Ainsi, le flux routier d’un axe permet de consolider la satisfaction d’offres et de besoins identiques en termes de tracés et d’horaires, mais il segmente le potentiel global d’interconnexion d’un territoire en corridors. Les lignes auxiliaires permettent de répondre à un type de demande sur le terrain et sont complémentaires à d’autres types de services.

Du point de vue de l’utilisateur, les interconnexions offrent plusieurs avantages. Pour les automobilistes, c’est l’assurance de ne pas avoir à faire de détour ni à attendre. Pour les passagers, c’est la possibilité de trouver simultanément un chauffeur sur un trajet particulier.

Grève sur les lignes du RER, les syndicats réclament de meilleures conditions de travail
Lire aussi :
E Cécile D. Illustration photographique par Caroline J. Publié le 22 juin…

Quelle alternative à BlaBlaCar ?

Du point de vue de la collectivité, c’est un service qui s’inscrit dans une vision de réseau d’offres de voyage. L’organisation en lignes permet d’être cohérent avec un réseau de transport en commun, en complément spatial ou temporel, mais aussi par rapport à l’intermodalité. Le niveau de service de la ligne – temps d’attente moyen, sécurité pour faire face au trajet, amplitude horaire – est donc très important car il doit être comparable à une ligne TC pour fiabiliser les coupures de charge.

OuiBus.

Comment fonctionne Mobicoop ?

Qui sont les concurrents de BlaBlaCar ? Un concurrent sérieux de Blablacar ? Mardi, FlixMobility, le groupe allemand qui exploite les bus FlixBus, lance FlixCar, son service de covoiturage moyenne et longue distance, qu’il présente comme moins cher pour l’usager car sans commission. Lire aussi : Cotentin. Le réseau de transports en commun d’Agglo élargit son offre à la demande.

Grève SNCF : quel trafic prévu ce mercredi dans les transports en commun d'Ile-de-France ?
Ceci pourrez vous intéresser :
La SNCF recommande aux voyageurs d’annuler ou de reporter leurs déplacements. [©…

Quels sont les avantages du covoiturage ?

Mobicoop est une coopérative qui vise à promouvoir la mobilité partagée (covoiturage, autopartage, mobilité solidaire). Aucune commission n’est prélevée et aucune publicité n’est diffusée. Le seul coût de votre voyage consiste en l’indemnisation du conducteur commun.

Bon pour la santé et l’environnement : le covoiturage réduit le trafic sur les grands axes et la pollution ! Economique : nous collectons les frais de déplacement : essence, péages… Social : le covoiturage permet de rencontrer d’autres personnes et de voyager en toute convivialité.

Comment utiliser le covoiturage ?

Qui roule ensemble ? Le covoiturage domicile-travail se fait souvent avec des personnes de la même entreprise, université ou voisins. Cette pratique représente les deux tiers du covoiturage, elle a lieu essentiellement dans les grandes entreprises de plus de 300 personnes et les administrations.

Lire aussi :
Un tramway jusqu’à tard le soir La STAS (Société Stéphanienne de Transport…

Comment organiser le covoiturage en entreprise ?

Le covoiturage consiste à partager un trajet en voiture : le conducteur définit son itinéraire, et au lieu de voyager seul, il emmène des passagers qui font le même trajet que lui.

Avec BlaBlaCar Daily, les salariés sont indépendants et peuvent gérer eux-mêmes leur covoiturage grâce à une application clé en main. Il leur suffit d’entrer leurs adresses personnelle et professionnelle dans l’application pour rechercher les sociétés de covoiturage disponibles sur leur trajet.

Comment organiser du covoiturage en entreprise ?

Comment créer une application de covoiturage ? Lancez votre plateforme de covoiturage. Le service www.covoiturage.pro vous permet de créer un site internet aux couleurs de votre entreprise, à l’instar des sites publics de covoiturage classiques (qui permettent l’inscription et la mise en relation des conducteurs et des passagers).

Comment obtenir le forfait mobilité durable ?

Vous pouvez créer et personnaliser votre interface sur laquelle vous souhaitez organiser les différents parcours de vos collaborateurs. Deux solutions sont possibles : Mettre à disposition des salariés des voitures de société. Laissez les employés utiliser leur propre voiture alternativement.

Comment faire une demande de forfait mobilité durable ? Pour bénéficier du forfait mobilité durable (lorsque l’entreprise le propose ou s’ils y ont droit), les salariés et fonctionnaires du secteur privé n’ont qu’à en faire la demande auprès de leur direction ou de leur hiérarchie.

Où envoyer la demande de forfait mobilité durable ?

Quand le forfait mobilité durable est-il payé ? La déclaration doit être remise à l’employeur avant le 31 décembre de l’année au cours de laquelle le paiement est demandé. Le paiement sera effectué au cours de l’année suivante.