« Nous accompagnons les employeurs et les CSE au quotidien…

Entretien avec Ilan Ouanounou, PDG d’Edenred France

Pouvez-vous nous parler d’Edenred et plus précisément d’Edenred en France ?

Edenred développe, en France et dans 45 pays, des solutions digitales pour améliorer le pouvoir d’achat des salariés et la qualité de vie au travail. Notre métier est de créer des liens entre les employeurs, les salariés et les commerçants locaux, grâce à des solutions de paiement digital pour des usages spécifiques.

Nous proposons ces solutions aux entreprises de toutes tailles, des grands groupes cotés aux TPE de moins de 10 salariés. Notre solution la plus connue en France est le Ticket Restaurant®, qui est aussi l’avantage social préféré des Français. Nous proposons également des solutions numériques pour la mobilité avec notre partenaire Betterway, la motivation (Kadéos) et l’équilibre vie professionnelle/vie privée (Ticket CESU, Télétravail Edenred).

Enfin, nous proposons aux CSE une suite logicielle et une plateforme e-commerce web et mobile qui permet aux salariés d’accéder à des offres de billets à prix réduits pour des spectacles, des voyages ou du shopping.

« Notre travail consiste à créer des liens via un dispositif d’argent fléché. »

Pouvoir d’achat, inflation… ces sujets sont au cœur des préoccupations des Français. Apportez-vous une réponse à cette préoccupation ?

En effet, le pouvoir d’achat est aujourd’hui la principale préoccupation de plus de 60% des Français, dans un contexte d’inflation. Notre mission est d’aider à y répondre de la manière la plus efficace possible. Ce que nous proposons aux entreprises avec nos solutions, c’est d’offrir à leurs salariés un supplément de pouvoir d’achat exonéré de toutes charges et taxes. Par exemple, pour un salarié au SMIC, bénéficier de titres restaurant divise par deux le coût moyen de sa pause repas (de 16% à 8% du salaire mensuel brut). Cela a un effet très positif sur le pouvoir d’achat.

Pour l’entreprise, c’est une alternative moins coûteuse au paiement des salaires du fait de l’exonération des cotisations, et cela améliore la qualité de vie au travail des salariés. On sait par exemple que les bénéficiaires de titres restaurant ont en moyenne une alimentation plus saine et sautent moins souvent le déjeuner. Sans compter que cet argent est utilisé directement dans la restauration, l’économie locale par excellence, contribuant ainsi à la création d’emplois là-bas. C’est le cercle vertueux de ce que nous appelons « l’argent avec une flèche ». C’est donc complémentaire au salaire et tout le monde y gagne.

Parce que vous connaissez la destination…

Absolument. Car Ticket Restaurant® sera utilisé dans la boulangerie d’à côté, dans le supermarché de proximité, dans les traiteurs ou restaurants de quartier et dans la limite journalière fixée par l’Etat. En offrant cela, nous mettons en pratique notre raison d’être « Enrichir les liens. Pour de bon. » : nous développons les liens entre les employés, les employeurs et les entreprises locales.

« Offrir un supplément de pouvoir d’achat qui aura un réel impact sur l’économie locale ! » »

Vous parliez de l’offre de mobilité d’Edenred France. Pouvez-vous nous expliquer sa genèse et l’offre que vous proposez aujourd’hui ?

Les pouvoirs publics, à travers la loi LOM de 2019, ont créé la possibilité pour les entreprises de contribuer au financement des déplacements domicile-travail des salariés. Parallèlement, l’objectif du gouvernement est de limiter l’usage des véhicules individuels motorisés, qui représentent aujourd’hui encore 73 % des déplacements domicile-travail, en incitant les salariés à recourir à des mobilités douces comme le vélo ou l’électricité. Le transport est plus cher, notamment en raison de l’augmentation spectaculaire du prix du carburant. L’usage urbain des vélos, trottinettes ou véhicules électriques en autopartage a explosé depuis la crise sanitaire. En deux ans, le chiffre d’affaires du cycle en France a connu une augmentation fulgurante de plus de 43% et le secteur est particulièrement porté par les vélos à assistance électrique (VAE).

Le compte Edenred x Betterway Mobility

C’est pourquoi nous nous sommes associés à Betterway, le premier compte universel dédié à la mobilité durable, pour accompagner les entreprises dans leur transition vers la mobilité durable.

Grâce à ce partenariat exclusif avec Betterway, nous leur proposons la solution la plus complète et flexible du marché pour financer les déplacements quotidiens de leurs salariés en leur donnant la possibilité d’utiliser le mode de transport le plus adapté à leurs besoins.

Cette dernière couvre l’ensemble des aides patronales destinées aux déplacements domicile et travail de ses salariés : du Forfait Mobilité Durable (FMD) aux nouveaux modes de mobilités douces, en passant par le versement d’une partie des abonnements aux transports en commun ou la prime carburant.

Rappelons que pour 2022 et 2023, le plafond annuel d’exonération du Forfait Mobilité Durable (FMD) introduit par la LOM est relevé : les salariés peuvent ainsi percevoir jusqu’à 800 € de pouvoir d’acquisition exonéré de frais (en cas de cumul avec un titre de transport en commun).

Le plafond d’exonération des frais de transport en commun pour les salariés a été porté à 75 % du prix de l’abonnement, contre 50 % auparavant.

Le télétravail est aussi un thème fort pour Edenred France…

En effet, la mobilité et le télétravail sont des enjeux clés pour les entreprises. Chez Edenred, nous cherchons toujours à accompagner les évolutions du monde du travail.

La solution Edenred Teleworking est un compte digital associé à une plateforme e-commerce sur laquelle les collaborateurs peuvent accéder en quelques clics à plus de 2 500 produits (matériels et fournitures de bureau, consommables et matériels informatiques). L’entreprise qui souscrit à notre solution peut alors créditer une subvention défiscalisée pouvant aller jusqu’à 580 € par an et par salarié afin qu’elle puisse compléter et améliorer son équipement à domicile.

Les produits sélectionnés seront livrés directement à son domicile. Comme toutes nos solutions, la solution Edenred Telecommuting offre l’assurance de la bonne allocation des fonds. C’est aussi synonyme de simplicité : le versement de l’indemnité à chaque salarié s’effectue directement en ligne sans note de frais ni justificatif de paiement.Enfin, avec la large gamme de solutions d’Edenred, nos clients peuvent offrir + 6 000 € de pouvoir d’achat supplémentaire exonéré de rémunérations de leurs salariés et gagner en attractivité sur le marché RH actuellement sous pression.

Plus d’informations https://www.edenred.fr/

EDENRED FRANCE, S.A.S au capital de 464 966 992 € dont le siège social est situé au 166-180, boulevard Gabriel Péri, 92240 Malakoff – 393 365 135 R.C.S. Nanterre – TVA intracommunautaire : FR 13 391 immatriculé 365 393 au registre. opérateurs de voyages et de séjours : IM092150009 – RCP Assurances : GENERALI IARD, 7 boulevard Haussmann, 75009 PARIS – Garanties : ATRADIUS CREDIT INSURANCE NV, 159, rue Anatole France (Bâtiment B – CS 50118 – 92596 immatriculé à LEORIASLOIS – LEORIAS-CEVALLOIS IMMATRICULATION 07 027 496 en tant que courtier d’assurance ou de réassurance Les marques citées dans ce document sont déposées et détenues par EDENRED S.E. ou des sociétés de son groupe ou des sociétés partenaires dont EDENRED FRANCE S.A.S a le droit « d’usage ».

Quels sont les 4 rôles du CSE ?

CSE : rôle et missions Faire part des réclamations, individuelles et collectives, des salariés de l’entreprise. Veiller à l’application de la réglementation du travail dans l’entreprise. Pour promouvoir la santé et la sécurité au travail.

Quel est le rôle du CSE en termes d’activités sociales et culturelles ? Responsabilités en matière d’activités sociales et culturelles Le CSE assure, contrôle ou participe à la gestion de toutes les activités sociales et culturelles mises en place dans l’entreprise (cantine, crèches, activités sportives, colonies de vacances, institutions sociales. Voir l’article : Mobilité : « L’offre de train est 3 à 4 fois inférieure à ce qu’elle devrait être »…)

Quels sont les sujets à traiter avec le CSE ?

Les sujets tournent autour des prérogatives du comité social et économique. Par exemple, il peut traiter des questions d’hygiène, de santé et de sécurité sur le lieu de travail. Il est établi d’un commun accord entre le président du CSE et le secrétaire du CSE.

Quels sont les avantages CSE ?

Le CSE permet de centraliser les nouvelles demandes des salariés, ils sont en quelque sorte les principaux interlocuteurs entre employeurs et salariés. Lire aussi : CGI Finance : Mobilité douce tous azimuts. Les employeurs peuvent donc prendre de meilleures décisions en connaissant les besoins des employés.

Ceci pourrez vous intéresser :
«Vous sentez-vous en sécurité ?» À cette question, 53,7 % des Franciliens interrogés dans…

Quels sont les inconvénients du CSE ?

Un autre inconvénient est apparu avec le passage au CSE : les membres suppléants n’ont pas automatiquement le droit d’assister aux réunions du CSE, bien qu’ils épaulent les titulaires dans leurs missions. Lire aussi : Ces villes où la vie est moins chère : notre classement qui traite…. Elle est désormais un droit à négocier avec l’employeur et n’est plus due.

Quels sont les avantages du CST ? Le CSE permet de centraliser les nouvelles demandes des salariés, ils sont en quelque sorte les principaux interlocuteurs entre employeurs et salariés. Les employeurs peuvent donc prendre de meilleures décisions en connaissant les besoins des employés.

Quelles sont les limites du CSE ?

Effectif (nombre d’employés) Nombre de titulaires
5000 à 5249 29
5250 à 5499 29
5500 à 5749 29
5750 à 5999 30

Quels sont les enjeux du CSE ?

L’enjeu du CSE, pour les conditions de travail, est d’articuler ces trois dimensions. La législation définit vos domaines d’action et vos moyens. L’enjeu est alors de ne pas se déconnecter de la réalité du travail, et de l’expression de vos collègues sur les conditions de travail.

Lire aussi :
Pas de métro, pas de bus, de tram ou de tramway à…

Quand le CSE est obligatoire ?

CSE : obligatoire dans quelles entreprises ? Dans les entreprises d’au moins 11 salariés, un comité social et économique (CSE) est mis en place. Sa mise en place n’est obligatoire que si l’effectif d’au moins 11 salariés est atteint pendant 12 mois consécutifs.

Quand consulter CSE moins de 50 salariés ? Le CSE est également consulté ponctuellement dans certaines situations, notamment en cas de restructuration et de réduction d’effectifs, de licenciement collectif pour motif économique (dont le CSE dans les entreprises de moins de 50 salariés), de sauvegarde, de redressement et d’agrément. ..

Quand un CSE ?

Le CSE doit être créé dans les entreprises d’au moins 11 salariés. La mise en œuvre n’est obligatoire que si ce nombre est atteint pendant 12 mois, qui doivent être consécutifs.

Quel est le seuil d’effectif pour la mise en place d’un CSE ?

Le CSE doit être implanté dans les entreprises qui franchissent le seuil de 11 salariés. Ce nombre doit être atteint pendant 12 mois consécutifs.

Quelles sont les obligations d’une entreprise de plus de 10 salariés ?

Obligation de mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi en cas de projet de licenciement collectif (plus de 10 salariés sur 30 jours). Elaboration du relevé mensuel des mouvements de personnel de l’entreprise pour la Dares. Affichage obligatoire des consignes incendie.

Voir l’article :
Quand prendre le peripherique ? Contournement : vitesse moyenne 33 km/h Tous…

Qui sont les membres du CSE ?

Les employeurs et les représentants du personnel disposent d’une marge de négociation pour organiser la composition du comité social et économique (CSE). Celui-ci comprend les employeurs, les représentants syndicaux et une délégation du personnel élue par les salariés. Un secrétaire et un trésorier sont nommés.

Qui assiste à la réunion du CSE ? Qui assiste aux réunions du CSE ? Assistent aux réunions du CSE, ordinaires ou exceptionnelles : l’employeur ou son représentant, assisté de 3 salariés. les membres titulaires de la délégation du personnel ou, en leur absence, leurs suppléants.

Qui sont les membres du CE ?

Il est composé de représentants des employeurs et du personnel, élus par leurs collègues pour 4 ans. Il est un acteur essentiel de la vie culturelle, sociale et économique de l’entreprise. Les salariés qui en dépendent sont protégés pour éviter un licenciement abusif à leur encontre.

Qui doit être présent au CSE ?

En principe, seuls les élus participent aux réunions. La présence du président, des délégués syndicaux et des acteurs extérieurs dans certains cas précis est également nécessaire.