Radio France / Espace « Transition en commun » : 8 nouveaux lauréats

Communiqué de Presse – 4 juillet 2022

Communiqué de Presse - 4 juillet 2022

8 NOUVEAUX PROJETS EN FAVEUR DE LA TRANSMISSION ÉCOLOGIQUE BÉNÉFICIERONT DU DOMAINE « CHIFFRE D’AFFAIRES GÉNÉRAL » DES RADIODIIFFUSEURS FRANÇAIS Sur le même sujet : Ile-de-France : les transports en commun ouverts la nuit pour la Fête de la Musique.

Dans le cadre de sa démarche volontariste en faveur d’une publicité plus verte, Radio France a sélectionné les projets lauréats qui bénéficieront de campagnes publicitaires gratuites sur ses antennes, à l’occasion de la deuxième saison de l’espace « transition en commun« .

Huit projets ont été sélectionnés parmi 35 candidatures par un comité d’experts indépendants et reconnus dans les domaines de l’environnement, des sociétés et de l’économie sociale et solidaire. Ces demandes sont faites par des acteurs qui agissent activement en faveur de la transformation écologique tels que les ONG, les associations et autres acteurs à but non lucratif.

Chacun de ces projets se verra offrir l’équivalent de 150 messages de 30 secondes maximum sur les antennes de Radio France :

– sur les 44 antennes locales de France Bleu pour les actions de proximité ; – sur France Inter, franceinfo et France Bleu pour les projets nationaux.

Tous ces projets sont sélectionnés selon un cahier des charges précis et prenant en compte deux nouvelles thématiques cette année :

– la biodiversité, pour envisager des actions de protection du littoral, des mers et des cours d’eau ; – le changement climatique, avec un accent sur l’évolution des modes de déplacement (mobilité douce, transports en commun, covoiturage, etc.)

LES 8 PROJETS SÉLECTIONNÉS POUR LA SAISON 2022-2023

Un projet d’économie circulaire autour des nouvelles mobilités, pour intégrer socialement et professionnellement les personnes éloignées de l’emploi en créant un Atelier d’Insertion Atelier de restauration et de réparation des nouveaux dispositifs de mobilité (vélos, VAE, mono roues, trottinettes, Segways, skateboards électriques, et etc.).

L’objectif du projet est d’organiser des séances régulières de nettoyage des plages et des actions de sensibilisation qui contribuent à protéger le littoral des déchets et à préserver sa biodiversité.

« Sentinelles de la Nature » est une plateforme de protection des écosystèmes, des paysages, de la faune et de la flore qui permet à chacun de rendre compte des bonnes pratiques en matière de protection de l’environnement, mais aussi des atteintes à l’environnement. Tous ces signalements remontent aux fédérations France Nature Environnement et à leurs associations qui, par l’action et l’engagement de leurs bénévoles et salariés, font le nécessaire pour apporter une solution.

Le but de ce projet est de communiquer et d’entretenir un discours positif et stimulant rappelant avant tout les bienfaits du vélo, notamment pour la santé et l’environnement.

Bouger largement les habitudes de déplacement et convaincre le plus grand nombre, par une démarche positive de promotion des déplacements alternatifs, qu’il est vraiment nécessaire de réduire les déplacements loisirs en avion, dont l’impact carbone est important.

Le projet de communication a pour objectif de faire comprendre tous les enjeux écologiques du football : gestion des transports (équipes, supporters), économies d’énergie et d’eau dans les stades, préservation de la biodiversité dans et autour des stades, etc.

L’association a lancé un programme expérimental grandeur nature de reconnaissance des droits fluviaux en France en partenariat avec l’association du Réseau des Rivières sauvages. L’objectif du projet de communication est de permettre au public de découvrir des outils concrets pour agir et rejoindre le mouvement des Gardiens des fleuves et droits fluviaux français.

L’objectif de la campagne sera d’éveiller la curiosité du public vis-à-vis de la pollution plastique en mer et d’ouvrir une solution active de « science participative » et d’inciter l’auditeur à passer à l’action.

Le comité d’experts indépendants chargé de la sélection comprend :

– Sophie Dubuisson-Quellier, directrice de recherche au CNRS et membre du Haut conseil pour le climat

– Valérie Masson-Delmotte, directrice de recherche au CEA et vice-présidente du GIEC

– Laurent Terrisse, Administrateur de la Fonda, Laboratoire d’idées sur le monde associatif

– Éloi Laurent, économiste français, chercheur à l’Observatoire français des conjonctures économiques

– Bruno David, président du Muséum national d’histoire naturelle

– Stéphane Martin, directeur général de l’ARPP

– Pierre Galio et Valérie Martin de l’ADEME

Relations presse Radio France

A Grenoble, l'exposition "Retour vers le futur" raconte comment les grands projets abandonnés peuvent changer.
A voir aussi :
Imaginez que la ville de Grenoble se transforme en ville thermale avec…