Toulouse : 10 demandes d’organismes pour améliorer les transports et lutter contre le réchauffement climatique

l’essentiel

Des associations d’usagers des transports et des écologistes ont organisé un « forum de la mobilité ». Ils formulent dix propositions concrètes pour améliorer les déplacements des Toulousains.

Moins de projets routiers, plus d’argent pour les transports en commun et les pistes cyclables

Moins de projets routiers, plus d'argent pour les transports en commun et les pistes cyclables

Alternatiba, Amis de la Terre, AUTATE, Axe Vert de La Ramée, City Makers, 2 Pied 2 Roues et France Nature Environnement – Midi Pyrénées estiment que les décisions de l’agglomération toulousaine n’ont pas pris la « mesure climatique d’urgence ». Les associations toulousaines accusent le 3e. « Étonnamment, notent-ils, seuls les grands projets routiers sont encore financés, ce qui s’élève pourtant à des centaines de millions d’euros. Voir l’article : « Le développement des transports en commun apparaît comme une priorité évidente et absolue ». » Suite au « Forum Mobilité » du 19 mars 2022, qui a réuni une soixantaine de participants, ils ont formulé dix propositions « qui pourraient faire l’objet de la mise en place rapide de la Métropole ».

1. Réorientation sur les transports en commun et la création de l’infrastructure cyclable les budgets actuellement prévus pour la réalisation de nouveaux projets routiers (Jonction Est, Boulevard Urbain du Canal de Saint-Martory, etc.)

2. Rééquilibrer l’offre de transports en commun sur l’ensemble de l’Agglomération, en développant de nouvelles lignes Linéo et en offrant un véritable RER aux usagers des moyens de transport circulant toutes les 15 minutes, 7 jours sur 7, de 6 heures à minuit. « C’est ce que Bordeaux a commencé à faire avec son plan RER métropolitain », notent les associations.

Nantes : la chaleur perturbe les transports en commun
Ceci pourrez vous intéresser :
Le réseau de transports en commun de la métropole nantaise a été…

Développer les pistes cyclables « tactiques » rapidement, en prenant sur les voies pour automobiles

Intégrer toutes les solutions de transports en commun de l’agglomération dans une offre et des tarifs uniques (bus, métro, train, vélos en libre service) comme il en existe dans l’agglomération parisienne. Voir l’article : Mobilité : une réflexion publique pour soutenir les transports publics partout au Maroc – Médias24.

En lien étroit avec les objectifs de santé publique et de lutte contre la sédentarité, reconnaître le piéton comme son propre moyen de déplacement en élaborant un véritable plan piéton de la métropole après diagnostic. Les premiers objectifs de ce plan pourraient être la piétonnisation des abords de l’école et la séparation entre les flux piétons et véhicules.5. Accélérer la

Développement d’un réseau de véritables pistes cyclables grâce à l’urbanisme tactique en réservant les voies aux véhicules motorisés. Cela pourrait commencer par une piste cyclable spéciale à double sens sur toute la ligne du Canal du Midi, tout comme elle a commencé sur le boulevard Monplaisir.

RN164 : Un lieu où se trouvent les transports en commun
A voir aussi :
En Région Bretagne, où de nombreux élus de la majorité et certaines…

Journées de gratuité des transports en commun

Réduire les vitesses de circulation à 30 km/h en ville et 70 km/h sur le périphérique et les faire respecter pour plus de sécurité, afin de réduire la consommation de carburant et la pollution de l’air, comme le préconise l’agence Energy International. A voir aussi : La combinaison du forfait de mobilité durable et du forfait de transports en commun : des plafonds améliorés. Une telle mesure a déjà été mise en place sur la RN 124 en 2020.

7. Favoriser la pratique du covoiturage en réservant une voie sur le périphérique au covoiturage, comme à Lyon, et en investissant dans des coopératives d’autopartage comme la Métropole de Strasbourg.

Une large sensibilisation des habitants par l’implication de tous les acteurs du territoire (entreprises, commerçants, écoles, collèges, lycées, associations, clubs sportifs, etc.), afin qu’ils intègrent les contraintes de mobilité dans leur fonctionnement quotidien et offrir de véritables incitations. avec le soutien des autorités locales.

9. Encourager le changement de comportement en réactivant la journée sans voiture et en proposant des journées de transports en commun gratuits comme à Montpellier.

Toulouse. Horaires allongés, embouteillages... Tisséo ajuste les transports en commun jusqu'au 14 juillet
Sur le même sujet :
Alors que le tram sera partiellement perturbé à midi, jeudi 14 juillet…

Que prévoit la métropole d’ici 2030 ?

10. Généralise le stationnement des riverains sur l’ensemble de la ville et distribue ses revenus au financement des transports alternatifs.