Manque de chauffeurs dans les transports en commun, vers un service dégradé partout en France ?

La victime manque de chauffeur, le réseau de bus de Metz est en panne depuis lundi 20 juin 2022. C’est loin d’être un cas isolé. Et la tendance n’est guère encourageante. Le bus scolaire pourrait ne pas fonctionner au début de l’année scolaire prochaine en raison d’un manque de chauffeurs.

Depuis lundi 20 juin, le réseau de transports en commun de l’Eurométropole Metz (Met’) a connu une réduction de service, par intermittence. Matt fait face à une pénurie de chauffeurs. « Cela nous a été imposé, nous ne pouvons plus demander à nos chauffeurs de faire des heures supplémentaires », a déclaré à l’AFP Florence Vivien, directrice des ressources humaines à la SAEML TAMM (Transports Agglomération Metz Métropole), qui gère le réseau.

Met’ a annoncé sur sa page Facebook une prestation comparable à celle des vacances scolaires courtes pour plusieurs lignes de bus « en raison de difficultés d’organisation liées au manque de personnel ». Nos clients, mais nous n’avions pas le choix. On l’a fait pour maintenir une bonne qualité de service, sinon on ne serait pas en mesure d’assurer toutes les lignes », explique Mme Vivien, qui a évoqué la baisse de service « à la légère, pas drastique ».

Aujourd’hui je ne peux pas vous dire que la rentrée se fera correctement.

Patrick Hatzig, Vice-président Mobilité du Grand Nancy

La situation ne concerne pas seulement la capitale Moselle. Dans l’autre métropole lorraine, Nancy, nous avons déjà connu une situation similaire. Sur le réseau Stana, la rentrée 2021 a été fortement perturbée en raison du manque de chauffeurs. Pour pallier ce constat critique, la météo a changé et sur certaines lignes certains bus circulent toutes les huit minutes au lieu de six. « Je ne suis pas en mesure aujourd’hui de vous dire que la rentrée se passera bien », a déclaré Patrick Hatzig, vice-président à la mobilité de la métropole du Grand Nancy, « mais j’ai bon espoir jusqu’à quatre années. Nous avons mis en place des formations avec la Région et Pôle emploi qui vont nous permettre de combler quasiment ces départs. Une gestion prévisionnelle de l’emploi est la réponse. Le deuxième problème est l’absentéisme. reste. »

La technique de modification du temps est bien connue. C’est aussi le cas aujourd’hui pour Metz : en pratique, certaines gares sont moins desservies qu’avant, et la ligne Liane 1 voit passer un bus toutes les quinze minutes au lieu de toutes les dix jusqu’à cette semaine. Les horaires d’été seront ensuite introduits à partir du 4 juillet, comme initialement prévu. En février dernier, l’entreprise avait dû recourir à la même mesure en raison du taux élevé d’absences liées au Covid.

Quinze places de conducteur sur 350 ne sont pas structurellement occupées sur le réseau Met, et l’absentéisme peut grimper jusqu’à 15 % certains jours. « Il peut manquer jusqu’à 65 chauffeurs par jour », indique Mme Vivien, qui a renoncé à demander plus d’heures supplémentaires aux agents ou à eux pour réduire leurs vacances. « C’est un problème de société, pour tous les transporteurs, ainsi que pour de nombreuses professions de service. »

Je ne pense pas que le salaire soit un problème

Florence Vivien, DRH Transport Metz Métropole Agglomération

Au bout de trois ans, le salaire est de 2480 euros bruts pour 13 mois, avec 31 jours de congés annuels et des primes d’expérience précoce ou tardive, précise l’entreprise. « Je ne pense pas que le salaire soit un problème », a déclaré Mme Vivien. « Les salaires sont plutôt bons pour tout ce qui concerne les transports en commun. Ce n’est plus un sujet », ajoute Patrick Hatzig, « le problème, ce sont les conditions de travail, les horaires postés, le travail le dimanche, mais pas l’argent. Par conviction ou invitation. Il faut être très soigneux, régulier, soyez gentil avec les usagers… Mais j’entends souvent des chauffeurs dire que certains usagers les considèrent comme des conneries. Parfois c’est très difficile ». « Il y a une vraie difficulté avec des horaires tôt le matin, tard le soir, qui ne sont pas payés correctement », estime Thierry Douine, président national de la CFTC Transport.

Après plusieurs campagnes de communication, Matt va ouvrir à la rentrée une nouvelle formation pour chauffeurs afin d’attirer des candidats potentiels. « La difficulté est nationale, tous les réseaux s’interrogent sur le service dégradé vu le manque de personnel », ajoute Thierry Douine, estimant à « dix mille » la pénurie de chauffeurs de bus en agglomération en France.

Il manque 8 000 chauffeurs pour l’école, 50 000 pour les camionneurs et dix mille pour le transport longue distance de voyageurs, estime le représentant syndical. La Fédération Nationale des Transports de Voyageurs (FNTV) renforce le nombre de 15 000 chauffeurs pour assurer ce service de transport scolaire en France.

Les prévisions de Pôle emploi ne sont guère encourageantes dans le Grand Est. L’organisme estime que sur les 1.400 postes de chauffeurs recherchés au second semestre 2022 sur le terrain, seuls 10% trouveront des candidats (sondage BMO, Besoins en main-d’œuvre 2022).

La SNCF Grand Est, de son côté, nous informe que « les projections actuelles ne nous laissent pas penser que nous aurons des difficultés à assurer la circulation des trains TER faute de chauffeurs à la rentrée ». Même pour les bus. programme. » Cela ne l’empêche pas de chercher de nouveaux associés au Grand Est pour renforcer ses effectifs.

Vous pouvez le faire en textant au 41 555 ou sur Twitter avec le hashtag #cdanslair.

Comment Avoir France 3 région sur TNT ?

Comment Avoir France 3 région sur TNT ?

Recevoir France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

  • TNT. Rien de plus simple : C’est 3 ! A voir aussi : Budget : les Français sont inégaux face à la mobilité.
  • France 3 Alpes. ORANGE : 301 – FREE HD : 301 – TNT CLOCK : 301 – BOUYGUES BBOX : 470 – LA BOX : 910 – CANALSAT : 350 – FRANSAT 307.
  • France 3Auvergne. …
  • France 3 Rhône-Alpes.

Quel est le numéro de la chaîne de télévision française ?

Comment choisir sa région sur France 3 TNT ?

Comment choisir sa région sur France 3 TNT ? La démarche est simple : il leur suffit de choisir la chaîne régionale France 3 qu’ils souhaitent regarder en priorité sur la chaîne numéro 3 et de mémoriser leurs préférences. A voir aussi : « Atlas de la mobilité » : Les Français parcourent en moyenne 50 kilomètres chaque jour.

Sur le même sujet :
SÉRIE (1/5). Pour améliorer les transports en commun en Île-de-France, et si…

Quel est le canal de fr3 ?

Quelle que soit la technologie utilisée pour recevoir les chaînes de télévision françaises, la chaîne nationale France 3 est disponible sur un seul canal, le canal 3. Les chaînes de France 3 Régions sont disponibles sur les canaux suivants : à partir du canal 301 chez Orange. A voir aussi : Grand Est : un nouveau ticket de bus à 4 euros dans le réseau Fluo et des abonnements à prix attractifs. du canal 302 à Free.

Comment regarder 3 en direct ? Les programmes TV populaires de France 3 sont en direct sur Molotov.

Comment regarder France 3 d’une autre région ?

Comment choisir sa région sur France 3 TNT ? La démarche est simple : il leur suffit de choisir la chaîne régionale France 3 qu’ils souhaitent regarder en priorité sur la chaîne numéro 3 et de mémoriser leurs préférences.

Quelle chaîne France 3 hauts de France ?

Indisponibilité régionale ou déviation directe vers FR3 HDF sur le canal 3 de la TNT. Diffusion par satellite et ADSL.

Voir l’article :
Si vous prenez un bus sur le réseau Met’ tous les jours,…

Quel canal France 3 PACA ?

12/13 Provence-Alpes.

Qu’est-ce que la chaîne France 3 ? Vous pouvez donc désormais trouver votre station régionale directement via le réseau ADSL/Fibre sans passer par la TNT (à noter que le canal 210, qui permet de recevoir une station régionale via la TNT, reste présent.

Quelle chaîne Provence-alpes-côte d’Azur ?

La chaîne de télévision régionale France 3 Côte d’Azur organise ses programmes autour de magazines et de reportages sur les régions du pourtour méditerranéen.

Transports en Ile-de-France : Valérie Pécresse réclame 4 milliards à l'Etat
Lire aussi :
« Bien sûr, le compte n’est pas là. La présidente de la…