Cablerie Lapp délocalise sa production en Asie Moselle

Publié le 22 juillet 2022 à 18h35

Première unité de production mondiale du groupe allemand Lapp, la Câblerie Lapp, implantée à Forbach depuis 1990, bénéficie pleinement des projets d’expansion de sa maison mère. L’usine de Moselle, qui emploie 265 personnes à la frontière allemande, bénéficiera cette année d’un investissement de 7,5 millions d’euros. De nouveaux équipements permettront d’augmenter les volumes de son produit phare, le câble Ölflex, destiné aux milieux industriels, et de transférer vers la France l’approvisionnement d’équipements solaires et photovoltaïques jusqu’alors produits en Asie.

« La hausse des prix du transport international nuisait à notre rentabilité et allait à l’encontre d’une stratégie de court-circuit. Il nous semblait plus logique et plus rentable de produire localement », résume Ad Van der Noort, directeur exécutif du cluster Western Europe, qui regroupe la France, le Benelux et la Grande-Bretagne. Fondé en 1957 par Oskar Lapp, le groupe familial emploie aujourd’hui 4 500 personnes dans 44 filiales et 21 sites de production.

Deux nouvelles extrudeuses

Deux nouvelles extrudeuses

Présentée fin 2021, sa stratégie 2027 vise à faire passer son chiffre d’affaires de 1,4 à 2 milliards d’euros, grâce à l’émergence de nouveaux marchés. En tant que l’un des leaders mondiaux de son industrie, Lapp oriente traditionnellement sa production vers les grands électriciens, les industries conventionnelles et alimentaires, les roboticiens et les constructeurs de machines-outils. Les marchés des véhicules solaires, électriques et de « mobilité » – transport public à hydrogène – ouvrent de vastes perspectives de croissance.

Le site de Forbach, qui produit actuellement 130 000 kilomètres de câble par an pour un chiffre d’affaires de 135 millions d’euros en 2021, se positionne sur tous ces marchés. L’usine a reçu deux nouvelles extrudeuses et des machines supplémentaires actuellement en phase de test. Voir l’article : Ile-de-France : quoi de neuf dans les transports en commun en 2022 ?. Il prévoit une trentaine d’embauches et laisse entendre que les investissements pourraient se poursuivre, pour des montants non communiqués, jusqu’en 2026.

Annecy/Haute-Savoie : qui est le frontalier type 2022 ?
Ceci pourrez vous intéresser :
A partir du 20 septembre 2021 Retrouvez toutes vos informations personnelles et…

Comment affronter la montée des incertitudes ?

Inflation, hausse des taux d’intérêt, Ukraine et maintenant incertitude politique, les chocs se multiplient. Pour évoluer dans un environnement de plus en plus complexe, l’expertise éditoriale des Echos est précieuse. Chaque jour, nos enquêtes, analyses, chroniques et éditoriaux accompagnent nos abonnés, nous aident à comprendre les changements qui transforment notre monde, et les préparent à prendre de meilleures décisions.

A voir aussi :
Symbole de réussite sociale et de liberté, la voiture a envahi l’espace…