Réseau Optimo gratuit lors d’événements sales

L’association des transports publics du Territoire de Belfort, qui exploite le réseau de bus Optymo, a décidé de rendre gratuits tous les réseaux (villes, quartiers, école et PMR) lors d’incidents d’égouts.

L’association des transports publics du Territoire de Belfort, qui exploite le réseau de bus Optymo, a décidé de rendre gratuits tous les réseaux (villes, quartiers, école et PMR) lors d’incidents d’égouts.

Le trafic et les déplacements routiers représentent 26 % de la consommation d’énergie, 32 % des émissions de gaz à effet de serre et 24,62 % de la pollution de l’air, indique le syndicat mixte des transports en commun, selon Climat-Air-Énergie, juin 2020. « Il faut réduire les gaz à effet de serre. émissions. »

Désormais, le réseau sera entièrement gratuit « pendant les zones contaminées », a-t-il précisé. En cas d’alerte émise par l’administration du Territoire de Belfort, après contact du réseau ATMO, ainsi que la qualité de l’air, les réseaux Optimo villes, quartiers, écoles et PMR seront gratuits. L’information sera affichée sur le bus aérien. Les gens pourront prendre les bus sans approuver leur billet. « En cas d’approbation aléatoire des Pass Optymo, ceux-ci ne seront pas comptabilisés lors de la facturation », précise Marc Rovigo.

« L’agglomération est préoccupée par le plan de protection de l’environnement (PPA), le remplacement du directeur du SMTC, et des mesures ont déjà été prises pour réduire les incidents de pollution que nous pourrions rencontrer (vitesse limitée sur les routes par exemple). Le SMTC veut être de la partie. Pour maintenir la qualité de l’air et être un acteur du PPA. Cette décision indique que la direction de l’organisme de transport perd des revenus de 1 000 à 9 000 par jour pour les déplacements gratuits. Mais « c’est une décision nécessaire », a-t-il assuré au directeur.

Une à deux parties de saleté par an

Un à deux épisodes de pollution par an

Un à deux épisodes de pollution par an

Pour Optymo, c’est aussi l’occasion de « changer de nature », a déclaré le directeur, incitant les habitants à utiliser les réseaux de transports en commun. La hausse des prix du carburant pourrait également inciter les gens à changer de véhicule. Cette décision s’inscrit dans la politique globale de l’organisation de réduction de son empreinte carbone. D’ici 2023, son équipe de bus urbains comprendra 7 bus à hydrogène. « Et nous sommes déjà en pourparlers pour l’acheter dans les 20 prochains, ce qui est prévu pour 2025. » Avec 27 bus, 3 000 tonnes de CO2 ne seront pas rejetées dans l’atmosphère. D’ici 2025, l’équipe Optymo sera composée à 50% de véhicules non relâchés.

Au cours des cinq dernières années, une à deux saisons de pollution ont été observées chaque année, qui s’étalent sur un à quatre jours, rappelle ATMO Bourgogne-Franche-Comté. « Les contaminants qui ont été retrouvés étaient de l’ozone (été 2019) et des pièces (février et mars 2018, mars 2020, février 2021, janvier 2022) », explique Darlise Darlay, chargée de communication ATMO Bourgogne-Franche-Comté. « En termes de secteurs pollués, les années vont de pair mais pas les mêmes, a-t-elle prévenu, avant d’expliquer : Hormis l’impact de nos activités de pollution de l’air (trafic routier, chauffage domestique, industrie, agriculture, etc.) phénomènes naturels. Ceci pourrez vous intéresser : Citébus supprime neuf arrêts à l’ouest de Rimouski. » Dans le désert, les volcans, les volcans jouent un rôle majeur dans le transport et la pollution, le même phénomène en termes de pollution de l’air. »

Chaque jour, Optimo propose entre 33 et 35 000 trajets.

De nouvelles valeurs pour les étudiants

Voir l’article :
A Paris, les bus et les métros sont bondés, la circulation sur…

Nouveau tarif pour les étudiants

Optymo introduit de nouvelles valeurs pour les étudiants. La carte Optymo passera de 36 euros à 18 euros (plafond) pour les étudiants à partir du 1er septembre, et 13 euros pour les boursiers. Le tarif « non conforme » est reconnu par l’autorité organisatrice des transports, car les étudiants « ne bénéficient d’aucun avantage autre que les salariés, qui peuvent bénéficier de l’indemnité de transport (prise en charge de 50% du coût des transports en commun pour l’employeur) ». Abonnement carte Campus, pour se déplacer sur le réseau Territoire de Belfort et Pays de Montbéliard, à 38 euros, go 18 euros (moins de 26 ans) et une carte OK qui permet de se déplacer sur les trois réseaux (Montbéliard, Belfort, Héricourt, TER) est de 54 euros. « En effet, à la lumière des bilans réalisés en mairie et au regard des difficultés que peuvent rencontrer les étudiants, leur mobilité est un gros enjeu et nous devrions accompagner leur parcours à moindre coût », a déclaré Optymo.

A voir aussi :
Les victimes des attentats de Bruxelles du 22 mars 2016 peuvent accéder…