Réseau Optymo gratuit lors d’événements de pollution

Le syndicat des transports en commun du Territoire de Belfort, qui gère le réseau de bus Optymo, a décidé de rendre gratuit l’ensemble du réseau (urbain, périurbain, scolaire et PMR) lors d’épisodes de pollution.

Le syndicat des transports en commun du Territoire de Belfort, qui gère le réseau de bus Optymo, a décidé de rendre gratuit l’ensemble du réseau (urbain, périurbain, scolaire et PMR) lors d’épisodes de pollution.

Les transports et déplacements routiers représentent 26 % de la consommation d’énergie, 32 % des émissions de gaz à effet de serre et 24,62 % de la pollution de l’air, indique le syndicat mixte des transports publics, en référence au Climat-Air-Énergie, juin 2020. gaz », acquiesce Marc Rovigo, directeur du syndicat mixte des transports publics (SMTC) du Territoire de Belfort, qui gère le réseau de bus Optymo.

Désormais, le réseau sera totalement gratuit « lors des pics de pollution », précise-t-il. En cas d’alerte émise par la préfecture du Territoire de Belfort, suite à une communication du réseau ATMO, qui surveille la qualité de l’air, les réseaux urbain, périurbain, scolaire et PMR d’Optymo seront gratuits. L’information sera affichée sur les aubes du bus. Les gens pourront prendre les bus sans valider leurs billets. « En cas de validations accidentelles avec le Pass Optymo, celles-ci ne seront pas prises en compte lors de la facturation », précise Marc Rovigo.

« L’agglomération est concernée par un plan de protection de l’atmosphère (PPA), il remplace le directeur du SMTC, et des mesures ont déjà été prises pour réduire les épisodes de pollution que l’on peut constater (limitation de vitesse sur l’autoroute par exemple). SMTC souhaite s’inscrire dans cette démarche de préservation de la qualité de l’air et être acteur du PPA. Cette décision implique un manque à gagner de 9 000 € pour l’organisateur de transport par jour de voyage gratuit. Mais « c’est une décision nécessaire », assure le réalisateur.

Un à deux épisodes de pollution par an

Un à deux épisodes de pollution par an

Un à deux épisodes de pollution par an

Pour Optymo, c’est aussi l’occasion de « changer les comportements », note le directeur, incitant les habitants à utiliser les réseaux de transports en commun. La hausse des prix du carburant peut également inciter les gens à changer de mode de transport. Cette décision s’inscrit dans la politique globale du syndicat de réduction de son empreinte carbone. D’ici 2023, sa flotte de bus urbains comprendra 7 bus à hydrogène. « Et nous sommes déjà en discussion pour acheter les 20 prochaines, prévues en 2025. » Avec ces 27 bus, 3 000 tonnes de CO2 ne seront pas rejetées dans l’atmosphère. Et d’ici 2025, la flotte d’Optymo sera composée à 50 % de véhicules zéro émission.

Au cours des cinq dernières années, une à deux périodes de pollution ont été observées annuellement, allant d’un à quatre jours, rappelle l’ATMO Bourgogne-Franche-Comté. « Les polluants incriminés étaient l’ozone (été 2019) et les particules (en février et mars 2018, mars 2020, février 2021, janvier 2022) », détaille Élise Darlay, chargée de communication chez ATMO Bourgogne-Franche-Comté. « En matière d’épisodes de pollution, les années se succèdent, mais ce ne sont pas les mêmes, prévient-il, avant d’expliquer : Outre l’impact de nos activités sur les émissions de polluants dans l’atmosphère (trafic routier, chauffage résidentiel, industrie , agriculture, etc.. et parfois des phénomènes naturels (poussières du Sahara, éruptions volcaniques), le climat joue un rôle important dans le transport et la transformation des polluants. Ceci pourrez vous intéresser : Entre la fin de l’épidémie et le passage au pouvoir, les transports publics nécessitent un soutien gouvernemental important.. En été caniculaire, on n’observera pas les mêmes phénomènes en matière de pollution de l’air. »

Chaque jour, Optymo réalise entre 33 et 35 000 trajets.

Nouveau tarif étudiant

Strasbourg : transports en commun gratuits le samedi 25 juin, grève tout le week-end
A voir aussi :
Le 25 juin 2022, le réseau tram et bus sera gratuit, la…

Nouveau tarif pour les étudiants

Optymo introduit de nouveaux tarifs étudiants. Le pass Optymo passera de 36 euros à 18 euros (plafond) pour les étudiants à partir du 1er septembre, et à 13 euros pour les boursiers. Les tarifs « n’ont pas été adaptés » reconnaît l’entité responsable des transports, car les étudiants « ne bénéficient d’aucun avantage, contrairement aux travailleurs, qui peuvent bénéficier de la prime transport (remboursement de 50% du coût des transports en commun par l’employeur) ”. L’abonnement au Campus Pass, pour se déplacer dans le réseau Territoire de Belfort et Pays de Montbéliard, à 38 euros, passe à 18 euros (moins de 26 ans) et le pass OK qui permet de se déplacer sur les trois réseaux (Montbéliard, Belfort, Héricourt, TER) est de 54 euros. « En effet, suite aux réflexions menées au Pôle Métropolitain et compte tenu des difficultés que peuvent rencontrer les étudiants, leur mobilité est un enjeu important et nous devons les accompagner dans leurs déplacements à moindre coût », indique Optymo.

Cotentin. Le réseau de transports en commun d'Agglo élargit son offre à la demande
Ceci pourrez vous intéresser :
A partir du 1er juillet 2022, Cap Cotentin, le réseau de transports…