Transports, pistes cyclables… Un contrat signé entre la Métropole de Montpellier et la Vallée de l’Hérault

Les maires de Gignac et de Montpellier ont conclu des accords pour favoriser la mobilité.

Un moment historique ! Par ces mots, Jean-François Soto, Président de la Communauté Vallée de l’Hérault, a marqué ce mercredi la signature d’une convention de réciprocité entre l’intercommunalité qu’il préside et Montpellier Méditerranée Métropole, représentée par son Président Michaël Delafosse. , le 22 juin à Gignac.

En fait, il s’agit de rapprocher les deux domaines de la vie en favorisant la mobilité. Le problème est commun. Constat incontesté des riverains : « Avec ou sans voiture, l’accès à Montpellier est compliqué ! » En effet, Jean-François Soto a souligné que « l’absence de liaison ferroviaire et le manque de transports en commun routiers, ralentis par les embouteillages, entraînent une forte circulation en solo, qui augmente le nombre de véhicules et rend difficile l’accès au métropole, sans parler de l’impact environnemental. »

Le but de cet accord mutuel est d’éliminer cela et les deux intercommunalités ont décidé de trouver les moyens d’y parvenir.

Un car à haut niveau de service

Un car à haut niveau de service

L’un des premiers chantiers de cette convention de coopération intercommunale concerne la mise en place d’une liaison à haut niveau entre Gignac et Montpellier. Le verdict, que le premier juge de Montpellier juge « mieux en Occitanie qu’à La Mosson pour un meilleur réseau de mobilités alternatives ».

Bonne nouvelle pour tout Cœur d’Hérault : « Ce système de transport interurbain doit aussi desservir les territoires du Lodévois et du Clermontais », s’est réjoui Jean-François Soto. « Cela permettra d’optimiser la desserte du Cœur de l’Hérault en connectant un pôle d’échange multimodal de Gignac, qui devrait fonctionner à partir de 2023 à l’entrée ouest de Montpellier », précise l’édile de Gignaca. Sur le même sujet : Descente à pied à Lyon, bonne ou mauvaise nouvelle ?. Avec une voie dédiée à l’entrée de l’A750 en France métropolitaine.

Voir l’article :
C’est lors d’une première réunion publique, le 1er décembre, que l’extension du…

Des pistes cyclables pour assurer la jonction

D’autres projets communs ont également été proposés, dont le prolongement des pistes cyclables pour assurer une liaison entre le CCVH et Metropolis. Ceci pourrez vous intéresser : Brest : WIP, une application pour stopper la peur de prendre les transports en commun.

Outre la mobilité, la Métropole de Montpellier et la CCVH ont de nombreux sujets de travail communs : dotation foncière, coopération pour la gestion de l’eau, culture, tourisme, protection de l’agriculture ou livraisons alimentaires courtes.

Voir l’article :
Avis aux usagers du réseau de transport en commun de Brest Métropole :…