A Bordeaux Métropole, Kéolis s’affirme comme un acteur majeur du transport public

Le changement dans la continuité, pourrait être le titre général du rassemblement politique organisé le jeudi 7 juillet 2022 par le conseil de Bordeaux Métropole, emmené par Alain Anziani (PS), pour faire le point sur Kéolis sur la gestion et TBM (Transports Bordeaux). Métropole), le réseau de transports en commun de la Métropole, pour la période 2023-2030. Elle s’inscrit dans le cadre de la nouvelle mission gouvernementale (DSP) qui doit démarrer le 1er janvier 2023.

A Bordeaux Métropole, « le réseau de tramway est déjà utilisé à son plus haut niveau »

Arrivé à Bordeaux en 2009 pour son premier contrat avec la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB), Kéolis a remporté les appels d’offres lancés par la collectivité. Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’élection ce jeudi du nouveau membre de la fonction publique, dont les objectifs s’inscrivent dans le cadre du programme pour l’immigration adopté par les élus en septembre 2021, n’a pas donné lieu à polémique.

Une DSP à 2,2 milliards d’euros

Une DSP à 2,2 milliards d'euros

Par exemple, un dispositif qui relie les quatre lignes de tramway (A, B, C, D) avec les lignes plus performantes des bus (près de 70) et des transports. Sans oublier le transport par le transport fluvial Bat3 (Bat Cub), ainsi que la vente de vélos et le parking. Un ensemble complété par une flotte régionale d’autocars et de trains connectés à la Métropole. Ceci pourrez vous intéresser : Super Nancy. Grève en ligne de Stana : les transports en commun fortement perturbés. Le vote de cette DSP à 2,2 milliards de roupies n’a provoqué aucune perturbation ni bouleversé les têtes de l’électorat. D’autre part, son vote a mis en évidence l’étendue et la profondeur de l’accord sur la question qui existe entre les principaux partis politiques siégeant à l’assemblée générale.

Girondins de Bordeaux : la Métropole va supprimer la liste des clubs pour la saison prochaine

Sans doute parce que de nombreux habitants de la Métropole ont pu au fil des années mesurer la puissance du tramway pour rompre l’isolement des territoires et redonner de l’activité à Bordeaux Métropole à un rythme effréné. Notamment grâce à un coût au kilomètre de toutes les parties du métro, qui a permis d’installer le réseau de tramway de 71 kilomètres à Bordeaux Métropole entre 2003 et 2019, contre 28,2 kilomètres pour le métro de Toulouse entre 2003 et 2019. 1993 et ​​2019.

Lire aussi :
Rendre les transports publics accessibles est un travail de longue haleine. Dans…

Un large consensus chez les élus autour du plan de Kéolis

Le chef de file de l’opposition de droite et opposition forte de l’alliance PS-EELV qui contrôle Metropolis, Patrick Bobet, n’a pas pu identifier les deux candidats à cette DSP (Kéolis et Transdev) « ont fait de grands projets ». Kéolis s’est toujours réjoui que Kéolis ait pu accomplir un petit miracle en annonçant la construction de deux nouvelles lignes, grâce à l’installation d’une clé unique. Preuve de la force du consensus politique réalisé sur le tram, la plupart des attentats ont été menés par des élus inquiets de la mauvaise ou de l’absence de connexion au réseau TBM, à commencer par le tram.

Que ce soit le maire de Gradignan, Michel Labardin, qui était absent et dont il a été parlé par Emmanuel Sallaberry, le maire de Talence, ou l’ancien maire de Saint-Médard-en-Jalles, Jaques Mangon (centre droit). Clément Rossignol-Puech (EELV) s’est également félicité de la qualité des dossiers déposés par les candidats à la DSP et de l’orientation incluant le développement du TBM en s’appuyant sur les bus radiaux ou l’installation de nouveaux réseaux radiaux. Sur le même sujet : Transport. Les bus Stellantis permettent aux employés d’économiser 3 millions d’euros. . Pierre Hurmic, maire (EELV) de Bordeaux, a souligné la qualité de la communication publique bordelaise, en adéquation avec le système de transport.

Lire aussi :
Les Rennaises et les Rennaises se sont enflammées à cette question posée…

Un aiguillage Porte de Bourgogne pour deux lignes de plus

Dès septembre 2025, et pour « désaturer » le tramway, qui reste le principal mode de transport en termes de participation et de capacité, Kéolis installera la clé Porte de Bourgogne qui conduira à la construction des lignes E (Floirac-Blanquefort), en reliant des tronçons des lignes existantes (A et C), et F (gare Saint-Jean-aéroport de Mérignac). De plus, le flux de trafic sera réduit à 2,30 minutes en milieu de réseau. Sur le même sujet : Descente à pied à Lyon, bonne ou mauvaise nouvelle ?.

Keolis est heureux de conserver la gestion des transports de la ville de Bordeaux jusqu’en 2030

Le réseau de bus, quant à lui, bénéficiera de l’augmentation de la capacité des bus publics, qui circulent sur leur propre voie, soit quatre lignes sur les sept dont le démarrage est prévu en septembre 2023. Autre exemple, les lignes de transport fluvial seront également être renforcée pour réduire le temps de trajet entre la gauche et la droite de la Garonne grâce à l’achat de nouveaux navires.

Ceci pourrez vous intéresser :
AccueilTerritoiresGaëlle Berthaud, directrice du Cerema Méditerranée : « Il faut revoir nos paradigmes…

Newsletter – Nouvelle Aquitaine

Du lundi au vendredi, à 19h, recevez l’actualité clé de

Inscription à la newsletter Nouvelle Aquitaine

Région Nouvelle Aquitaine

Créer un compte

Merci pour votre inscription !

Du lundi au vendredi, des actualités

Dans votre boîte aux lettres à 19h.

Dernière étape : confirmez votre inscription dans le mail que vous avez reçu.

Inscription à la newsletter L’Actualité économique de Bordeaux et de Nouvelle-Aquitaine

N’oubliez pas de vérifier votre mauvais courrier.

Consultez le site de La Tribune et nos journaux,

Inscription à la newsletter Nouvelle Aquitaine

La rédaction de La Tribune.

Connexion à mon compte

Chaque jeudi, des nouvelles

Merci pour votre inscription !

Dans votre boîte aux lettres à 21h.

Vous êtes déjà inscrit !

Vous souhaitez vous abonner au journal ?

Réinitialisez votre mot de passe

Du lundi au vendredi, des actualités

Email envoyé !

Dans votre boîte aux lettres à 19h.

Je n’ai rien à dire

Consultez le site de La Tribune et nos journaux,