Carburant : la prime de transport pour les salariés passera à 400 euros

Après mûre réflexion, les parlementaires ont voté en faveur du doublement des frais de transport, une proposition proposée par le Premier ministre Elisabeth Borne.

De l’actualité de l’éditeur

Publié le 27 juillet, 14:16

C’est l’une des mesures conformes à la loi sur le pouvoir d’achat que les élus ont votée ce week-end. Les députés ont accepté de doubler la redevance de transport de 200 € à 400 € dans le cadre du vote en première lecture du projet de loi de finances 2022, dans la nuit de mardi à mercredi 27 juillet.

Davantage de salariés concernés

Ce vote va dans le sens de la proposition présentée jeudi dernier par Elisabeth Borne, qui veut donner aux travailleurs qui utilisent leur propre véhicule la possibilité d’aller travailler, au vu du prix actuel du carburant. Voir l’article : Le député mayennais Yannick Favennec veut une prime carburant pour les salariés des zones rurales.

Comme nous l’avons montré plus haut, ce prêt annuel doit être accordé à « tous les travailleurs qui doivent faire face au prix du carburant ou au coût de mise à disposition de véhicules électriques, hybrides rechargeables ou à hydrogène pour se déplacer entre leur résidence habituelle et leur résidence de travail ».

Il était auparavant réservé aux travailleurs hors Île-de-France, ou en ville, ou à ceux qui ont un horaire qui les empêche d’utiliser les transports en commun.

Comme le précise l’amendement présenté par le député MoDem Mohamed Laqhila :

Transports en commun : La vente de billets peut également être possible avec les bus RATP
Sur le même sujet :
Par Cécile D. Photos par Rizhlaine F. Publié le 4 juillet 2022…

« L’équivalent d’une remise de près de 50 centimes »

« Le bénéfice de ce système n’est ouvert qu’aux travailleurs qui habitent dans des communes dépourvues de services réguliers de transport public ou de services privés établis par l’employeur et à ceux qui se voient confier l’usage d’un véhicule spécial par une fonction spéciale. Voir l’article : Swvl Egypt rachètera la société de transport Urbvan Mobility pour étendre ses activités au Mexique. ne pas vous permettre d’utiliser le système de transport en commun. »

Il sera possible de la combiner avec la gestion des paiements des transports en commun, a indiqué vendredi Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances.

L’agence de presse AFP a cité l’agence de presse AFP disant que l’argent supplémentaire pour cette indemnité de transport, dans laquelle les entreprises paient une partie ou la totalité des frais de carburant de leurs employés, était prévu dans le premier système de la facture d’électricité pour l’achat de l’électricité, mais elle a finalement disparu de la facture révisée. de nombreux collègues.

Jeudi 21 juillet, dans un entretien à la presse du groupe EBRA, la Première ministre a indiqué vouloir reporter cette aide défiscalisée des entreprises à leurs salariés à 400 euros, au lieu de 200 actuellement.

Ceci pourrez vous intéresser :
Dans une récente lettre adressée au ministre de l’Europe et des Affaires…

D’autres mesures votées

« La philosophie est de protéger le pouvoir d’achat de tous les Français sur le carburant à la rentrée, puis les entreprises prennent le relais », a-t-elle dit, expliquant que cela équivaut à « l’équivalent d’une remise d’environ 50 centimes à la pompe pour ma « un salarié qui parcourt 12 000 kilomètres par an ». Voir l’article : Hausse inéluctable du coût des transports en commun à Antananarivo..

Dans le cadre de ce vote, les parlementaires ont voté en faveur de l’augmentation de la remise de 18% sur un litre de carburant, qui sera progressivement remplacée par l’allocation carburant à partir du 1er octobre.

Il sera de 30 cents le litre en septembre et octobre, puis de 10 cents jusqu’à la fin de l’année.

Le nouveau Centre d'échange Saint-André - Réunion la 1ère sera mis en service
Ceci pourrez vous intéresser :
L’ancienne gare d’autobus Saint-André est maintenant une nouvelle plaque tournante du transport.…