Marseille : le (mauvais ?) crime de croisière (et pas que les croisières)

La question, bien sûr, n’a jamais été aussi simple entre le Printemps de Marseille et le monde marin. Pendant ce temps, lors du concours national, quelques flèches envoyées à la section navigation ont quelque peu suscité des débats, suivis, lors de la prise de fonction, d’une rétractation donnée par le gouvernement au Club de la Croisière, uniquement en lien avec les plaintes formulées.

Et la polémique – qui ne s’est pas arrêtée depuis – aurait pu s’arrêter là si le maire de Marseille ne s’y était pas rendu avec sa demande, médiatisée sur les réseaux sociaux. Une pétition invitant les Marseillais à « s’engager à signer en faveur de la défense de la Méditerranée », menaçait la Méditerranée, a-t-il dit, par « la pollution des grands navires ».

Un plan et des informations n’étaient que le sang entier de la commune, qui a été accusée de vandalisme, a déclaré le pétitionnaire « sans sanction ».

Parce qu’il n’y a pas que des voiliers, ce sont aussi des navires qui transportent des marchandises et des passagers. Autrement dit, une activité économique totale pèse 45 000 emplois directs et indirects.

Payan en mode accélération

Payan en mode accélération

Ce que le gouvernement reproche, c’est la lenteur de la régulation, non seulement locale, mais européenne et internationale. Le texte de la pétition mentionne donc la nécessité de disposer de toute faute professionnelle, de procéder à des inspections sur les navires naviguant dans le port de Marseille et l’État, à travers l’interdiction régionale, interdit tout arrêt des navires les plus endommagés lors d’événements catastrophiques. « Nous soutenons sincèrement Grand Port Maritime, notamment dans ses opérations de transport. Ce que nous demandons, c’est d’accélérer le processus, la conversion est très lente, nous voulons faire une action rapide et cela permettant aux armateurs de s’y fier », a ajouté Laurent Lhardit, chef économiste adjoint, notant la localisation de l’installation du Grand Port Maritime aux portes de ZFE et de Marseille, qui a valu le surnom européen de « ville neutre en carbone d’ici 2030 », ne peut se traduire par une fumée noire qui ne continue pas à être émise.

Laurent Lhardit lui-même – évoquant l’électricité des navires au port, travaillant depuis 2017, où Marseille a été précurseur en la matière – a encore répondu que les armateurs peuvent avoir des navires stables pour s’investir dans la recherche d’activité et d’aide communautaire centrée sur les propriétaires de petits bateaux. Lire aussi : Que va changer le SPLM, énième structure d’organisation des transports de Lyon ?. , tel que. pour réparer les navires, une « économie sensible », qui crée aussi du bruit.

Mais qu’en est-il des bateaux heureux ? « La Ville a annoncé un appel à projets auprès des partenaires maritimes pour trouver des solutions au changement climatique », a poursuivi le vice-président à l’économie. Et il réitère la nécessité d’une étude d’impact sanitaire menée par la Direction régionale de la santé, ainsi que d’un contrôle des signataires de la Charte bleue, qui a débuté en 2019 et a été signée par les armateurs du port et des bateaux, bons à clouer.

Voir l’article :
En raison d’un épisode persistant de pollution à l’ozone, et dans le…

Marseille, port pionnier rappelle la place portuaire

Un aperçu de l’affaire dans laquelle Alain Mistre a sauté. Le président de l’Union maritime de Fos (UMF), qui représente la ville, n’est pas fâché. Et de rappeler que la question du vandalisme est posée depuis 2008 car « les propriétaires de bateaux veulent aller dans le sens de l’histoire ». Le passage au carburant à 0,5 % de soufre est effectif à partir de 2020. « Il y aura quatre ports électriques supplémentaires d’ici 2025, la ligne maritime. Tout cela n’est pas un projet mais un travail en cours ». Depuis 2020, la vitesse maximale autorisée est de 10 nœuds et les opérations ne sont effectuées que par deux moteurs. « Marseille est la ville la plus engagée, Corsica Linea a lancé sa première flotte GNL en septembre dernier. Marseille-Fos est devenu un hub GNL et seulement le troisième au monde, Rotterdam, Singapour et Marseille-Fos ».

Mais pour l’établissement d’une zone SECA en Méditerranée, « les négociations sont terminées », l’OMI a approuvé en juin dernier la création de cette zone pour contrôler l’utilisation des oxydes de soufre et des particules, qui contiennent des teneurs à 0,1%, qui détient bateaux de croisière. Lire aussi : L’IA peut-elle rendre les transports quotidiens plus aquatiques ?. appliquée à Marseille depuis 2020, 5 ans avant l’obligation.

L’autre écueil, c’est que le dénigrement du régime ne se fera pas sans rien qui fera de la Méditerranée une zone de criminalité qui enrage Alain Mistre. Car les Affaires Maritimes ont eu lieu en 2021, 250 contrôles au port de Marseille…

Lire aussi :
La ville de Québec introduira des tarifs sociaux pour le transport en…

Une « stigmatisation » malvenue sur le Port

Pas prêt à riposter, Pascal Galéoté s’éloigne de cette « activité maritime marquée, comme si la Ville était responsable des maux de la ville, mais fait face à un manque de transports en commun. . Quand on fait face à des pics de pollution, la réponse est de se déplacer sur le Pourquoi ne pas rendre les transports en commun gratuits ? », conseille le secrétaire général CGT du GPMM et de Fluxel, évoquant un autre talon d’Achille de la ville de Marseille, dont le réseau de transport est très inadapté à un usage quotidien. « La Ville prévoit de dépenser 50 millions d’euros pour améliorer l’approvisionnement en électricité de la ville. Ceci pourrez vous intéresser : A Montpellier, les transports gratuits sur les routes glissantes. » C’est une commune à la mémoire de Pascal Galéoté qui « a souffert dans la ville et la politique, il faut une approche commune. La ville doit être vue comme une chance, comme une opportunité ».

Si le but de la proposition est d’unir les gens, il y a de bonnes chances de succès en établissant le port d’une seule personne. Peut-être que cela pourrait être la première brique d’une conversation pour vraiment commencer. Car pour l’instant, c’est plutôt une conversation sourde…

Marseille : La première rame du futur métro est présentée
Lire aussi :
La première rame du futur métro de Marseille est sortie d’usine. Après…

Newsletter – Région Sud

Du lundi au vendredi, à 19h, recevez l’actualité clé de

Merci pour votre inscription !

Région du Sud

Dernière étape : confirmez votre inscription dans le mail que vous avez reçu.

N’oubliez pas de vérifier votre mauvais courrier.

Inscription à la newsletter L’actualité économique en Région Sud

Consultez le site de La Tribune et nos journaux,

La rédaction de La Tribune.

Inscription à la newsletter Région Sud

Chaque jeudi, des nouvelles

Connexion à mon compte

Dans votre boîte aux lettres à 21h.

Merci pour votre inscription !

Vous souhaitez vous abonner au journal ?

Vous êtes déjà inscrit !

Du lundi au vendredi, des actualités

Réinitialisez votre mot de passe

Dans votre boîte aux lettres à 19h.

Email envoyé !

Je n’ai rien à dire

Consultez le site de La Tribune et nos journaux,

Quelles sont les plus belles plages de la Guadeloupe ?

La rédaction de La Tribune.

  • Retrouvez toutes les histoires de La Tribune
  • La rédaction de La Tribune
  • Veuillez entrer l’adresse e-mail fournie lors de la publication,
  • un e-mail vous sera envoyé avec vos informations de signature.
  • Un e-mail avec vos informations de signature a été envoyé.
  • Consultez le site de La Tribune et nos journaux,
  • La rédaction de La Tribune.
  • Les 14 plus belles plages de Guadeloupe

Plage de la Pointe des Châteaux.

Quelle est la plus belle île de Guadeloupe ?

Les plages de l’île de Saintes.

Où se trouve la plus belle plage de Guadeloupe ?

Plage de l’Anse à la Gourde.

Pourquoi des sargasses aux Antilles ?

Plage de la Caravelle à Sainte-Anne.

Plage de la datcha.

Pourquoi il y a des algues dans la mer ?

Vignoble des Clairs à Saint François.

Pourquoi les sargasses en Martinique ?

Plage d’Anse Laborde.

Comment se débarrasser de la sargasse ?

Plage du Souffleur à Port-Louis.

Quelle est la meilleure partie de la Guadeloupe ? Sainte-Anne sur la côte sud de la Grande-Terre est le meilleur endroit pour profiter de belles plages. En effet, cette partie de la Guadeloupe est réputée pour ses plages paradisiaques au sable blanc, ses eaux turquoises, ses lagons entourés d’un récif.

Comment valoriser les sargasses ?

1. L’île de la Petite Terre ou l’île aux iguanes. C’est certainement le secret le mieux gardé de la Guadeloupe. Composée de deux îles, Terre de Bas et Terre de Haut, l’île de Petite Terre est une réserve naturelle entre La Désirade et Les Saintes.

Quand arrivent les sargasses ?

Les plages de Sainte-Anne et de Saint-François sont certainement les plus fréquentées. les plages de la Caravelle, Bois-Jolan et Bourg pour Sainte-Anne ; la Coulée, les Raisins Clairs et l’Anse à la Gourde pour Saint-François sont les endroits où l’on a envie de prendre des photos.