Pic de pollution : désormais, les bus et les tramways sont gratuits à Strasbourg

Ce mardi 19 juillet, l’Eurométropole de Strasbourg a décidé d’activer son plan pollution en raison du pic de pollution de l’air. le résultat? Les bus et trams de la CTS sont gratuits ce jour-là car Strasbourg va être touchée par une canicule.

Et c’est reparti. Comme les canicules, les pics de pollution se multiplient à Strasbourg. Près d’un mois après la dernière, ce mardi 19 juillet, la qualité de l’air a atteint un seuil d’alerte dans notre ville et en Alsace selon l’ATMO Grand Est. Comme à son habitude lors de tels épisodes, l’Eurométropole active son plan pollution pour réduire l’usage de la voiture sur le territoire.

Les trams et bus gratuits ce mardi

Les trams et bus gratuits ce mardi

Pour les Strasbourgeois comme pour les habitants de l’Eurométropole, cela signifie plusieurs choses :

Voir l’article :
Comment avoir une voiture VSL ? Toute entreprise privée de transport sanitaire…

Un mardi sous canicule

S’il est toujours agréable de voyager gratuitement dans les transports en commun, il ne faut pas oublier que ce nouvel épisode de pollution intense a été provoqué par l’épisode de canicule qui a touché Strasbourg et le reste de la France à partir du lundi 18 juillet. Ce mardi marque également le pic des températures à Strasbourg, comme on vous l’expliquait ici. Le mercure approchera ainsi les 40 degrés, ce qui laissera des conséquences sur notre corps. Alors, petit rappel des précautions à prendre en période de canicule :

Ce mardi, les bus et les tramways seront gratuits pour les Strasbourgeois. Bon à savoir si vous voulez braver la chaleur torride. Voir l’article : Covid-19 : quelles précautions prendre face à la 7ème vague ?. Quoi qu’il en soit, prenez soin de vous.

En effet, « de nombreuses maladies telles que le choléra, le paludisme, le saturnisme ou la diarrhée proviennent de l’eau polluée ». Ainsi, « plus de 1 000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque jour des suites d’une eau contaminée ». …

Covid-19 : Levée du masque dans les transports en commun en France
Sur le même sujet :
A partir de lundi, il ne sera plus obligatoire de porter un…

Pourquoi la pollution de l’air Est-elle une priorité de santé publique ?

La pollution de l’air est responsable d’une mortalité et d’une morbidité importantes et devrait être une cible de prévention explicite dans les plans de santé pour le cancer, les maladies cardiovasculaires et les maladies respiratoires. Lire aussi : Canicule et pollution : Gratuité des transports en commun au Havre ce mardi.

Pourquoi la pollution atmosphérique est-elle un problème de santé publique ? au niveau respiratoire : diminution des capacités respiratoires, augmentation de la réactivité bronchique, croissance cellulaire anormale, pouvant conduire au développement de broncho-pneumopathies chroniques obstructives, d’asthme, d’infections des voies respiratoires basses, dans certains cas au cancer du sein…

Quelles sont les priorités de l’air ?

La plus haute priorité devrait être accordée à la surveillance des particules fines (PM2,5), suivie de l’ozone, du noir de carbone et du dioxyde d’azote ; Modéliser pour comprendre la dynamique des risques et réaliser des études de cas pour contribuer à l’urbanisme par exemple. Lire aussi : Réseau Optimo gratuit lors d’événements sales.

Pourquoi la pollution est dangereuse pour la santé ?

La pollution touche le plus trois organes du corps humain : les poumons : maladies respiratoires, allergies, asthme. cœur : problèmes cardiaques, infarctus du myocarde. cerveau : problèmes neurologiques, accidents vasculaires cérébraux.

Quel est l’impact de la pollution de l’air sur la santé ?

Les effets sur la santé de l’air pollué observés après une exposition de quelques heures à quelques jours (exposition aiguë, dite de courte durée) sont les suivants : irritation des yeux ou des voies respiratoires, crises d’asthme, altération de l’appareil cardiovasculaire et respiratoire systèmes, ce qui peut causer …

Lire aussi :
Comment savoir si on a le droit à un VSL ? Qui…

Qu’est-ce qui pollue à Paris ?

Les chantiers de construction contribuent à 17 % des émissions régionales de PM10, soit environ 10 % des émissions de PM2. 5 et 8 % des émissions de composés organiques volatils non méthaniques (COVNM). Enfin, l’agriculture est de loin le principal émetteur d’ammoniac, représentant plus de 80 % des émissions en Île-de-France.

Qu’est-ce qui pollue le plus à Paris ? En Ile-de-France, les polluants atmosphériques proviennent principalement du trafic routier et du chauffage (oxyde d’azote, particules fines), et secondairement du secteur agricole, de l’industrie (métaux), des transports aériens et maritimes.

Quelles sont les principales sources de pollution ?

Diverses sources de pollution

  • Transport. …
  • Logement et secteur tertiaire. …
  • Industrie. …
  • Agriculture. …
  • Composés organiques volatils (COV)…
  • DIOXYDE D’AZOTE. …
  • LE DIOXYDE DE SOUFRE. …
  • MÉTAUX LOURDS.

Quels sont les polluants surveillés dans la région parisienne ?

Que représentent-ils ? Les cartes présentent des données de pollution en temps réel pour les polluants problématiques de la région : le dioxyde d’azote (NO2), les particules (PM10 et PM2,5) et l’ozone (O3).

Quelles sont les substances principalement responsables de la pollution de l’air ?

Principaux polluants dans l’air

  • • Les pièces. La matière particulaire, également appelée PM (matière particulaire), est un matériau microscopique qui flotte dans l’air. …
  • • Ozone (O3)…
  • • Oxydes d’azote (NOx)…
  • • Le dioxyde de soufre. …
  • • Benzène. …
  • • Ammoniac (NH3) …
  • LIRE LA SUITE:

Quel est l’air le plus polluant au monde ? La pollution de l’air est responsable d’un décès sur dix dans le monde, six fois plus que le paludisme. La cause en est l’homme et son activité, à travers les industries, le trafic routier, les incinérateurs de déchets, les installations de combustion individuelles et les centrales électriques à combustibles fossiles.

Quels sont les 4 sources de pollution de l’eau ?

Parmi les principaux polluants de l’eau figurent l’azote (nitrates et phosphates), les pesticides (voir fiche), les hydrocarbures issus principalement des marées noires, les bactéries issues des déjections animales ou humaines, les métaux lourds, les déchets plastiques et les résidus de médicaments.

Qu’est-ce que la pollution de l’eau ? La pollution de l’eau, qu’est-ce que c’est ? Le milieu aquatique est dit pollué si son équilibre est durablement altéré par l’apport de quantités excessives de substances d’origine naturelle plus ou moins toxiques ou du fait d’activités humaines ou encore d’eau trop chaude.