8 idées de city trip décarboné à faire en Europe

Pourquoi ne pas voyager différemment en effectuant un city trip zéro carbone en Europe ? Voici quelques idées vertes, bonnes pour vous… et la planète.

Vous connaissez sans doute le proverbe « celui qui veut voyager loin prend soin de sa montagne ». J’ajouterais à cela « qui veut voyager longtemps en prenant soin de son environnement ». Le tourisme est responsable d’environ 8% des émissions totales de gaz à effet de serre émises dans le monde. Heureusement, des solutions existent et tendent à se développer afin de réduire significativement l’impact environnemental des voyageurs.

Mobilité douce, activités bas carbone, hébergement responsable, destinations dédiées… Tout cela, y compris en ville. Génération Voyage vous propose également quelques idées de voyages décarbonés dans les villes européennes. Sur le même sujet : Marseille : le (mauvais ?) crime de croisière (et pas que les croisières). Faites votre choix et profitez d’un séjour au vert inoubliable.

1. Amsterdam

Crédit photo : Shutterstock – Yasonya Lire aussi : Mobilité à Avignon pendant le Festival.

Amsterdam, la capitale des Pays-Bas, est depuis de nombreuses années un modèle de ville éco-responsable en Europe. C’est l’endroit idéal pour faire un city trip sans carbone en Europe. La « Venise du Nord » est facilement accessible en train ou en bus depuis la gare Lille-Europe ou Paris-Gare du Nord. Une fois sur place, de nombreux commerces proposent la location de vélos pour se déplacer facilement. Cette belle métropole compte plus de vélos que d’habitants !

Pour l’admirer en parcourant ses 75 kilomètres de canaux, vous pouvez également choisir un bateau électrique sans permis. Plus vertueuse encore, la société Plastic Whale propose des croisières de pêche en plastique. A l’aide d’une épuisette, les participants ramassent les débris flottants qui serviront de matière première à la construction de mobilier de bureau ou… de bateaux, qui à leur tour serviront à découvrir les canaux.

Crédit photo : Shutterstock – Harry Beugelink

Les activités écoresponsables sont légion dans cette ville verte. Après une visite de musées (Van Gogh, Rijksmuseum, NEMO ou Rembrandt), nous vous conseillons une promenade bucolique dans le Vondelpark. C’est le plus grand parc urbain de la ville, dont les 45 hectares abritent plusieurs espaces pittoresques animés de mai à septembre. Son ambiance hippie en fait un endroit idéal pour assister à un concert ou un spectacle gratuit en plein air.

Plus à l’est, à dix minutes à vélo, se trouve le quartier Plantage et son Hortus Botanicus. Créé en 1638, c’est l’un des plus anciens jardins botaniques d’Europe. Côté hébergement, l’offre hôtelière d’Amsterdam regorge d’établissements éco-responsables. La chaîne locale Conscious Hotels, par exemple, est pleinement engagée dans une démarche écologique, de la gestion de l’hébergement à l’offre de restauration locavore. Miam!

2. Ljubljana

Crédit photo : Shutterstock – Georgios Tsichlis A voir aussi : Tout ce qu’il faut savoir sur la transformation de Villeurbanne, le maire parle à Lyon Capitale.

« Lou-bia-na » est la prononciation du nom de la capitale de la Slovénie qui a été désignée « Capitale verte de l’Europe 2016 ». Et pour cause : celui-ci, entouré de parcs et d’espaces naturels protégés, est un modèle sur le Vieux Continent. Le plus grand espace vert de la ville, Tivoli, mène aux collines boisées de Rožnik et Šišenski, paradis des randonneurs. De plus, ici tout se fait à pied : le beau centre historique de la ville est fermé à la circulation automobile depuis 2008.

Si vous souhaitez vous y rendre en train, l’idéal est de partir de Paris-Gare-de-Lyon puis de faire une correspondance à la gare centrale de Zurich. Une fois sur place, il est facile de profiter du service BicikelJ pour se déplacer. Utiliser ces vélos urbains en libre-service est selon nous le meilleur moyen de se déplacer en ville… et cela ne coûte presque rien !

Crédit photo : Shutterstock – Matej Kastelic

Au cours de ce voyage sans carbone dans la ville européenne, n’oubliez pas de visiter le marché central de la ville entre les places Vodnik et Pogačarjev. On y trouve de nombreuses échoppes gourmandes et des produits fermiers locaux. Dans la zone du village de Krakovo, les habitants eux-mêmes entretiennent des jardins potagers urbains spectaculaires qui valent le détour. Les visiteurs peuvent ensuite s’initier au stand-up paddle sur la Ljubljanica, la rivière qui traverse la capitale.

Ensuite, pour prendre de l’altitude et profiter du panorama, amusez-vous jusqu’au château de Ljubljana. Dans les deux cas, ce sont de belles façons de découvrir la ville autrement ! Enfin, côté hébergement, on vous conseille le Celica, une ancienne prison militaire reconvertie en hôtel, ou le B&B Hotel Ljubljana Park. Les deux organisations ont reçu un certain nombre d’écolabels internationaux pour leurs efforts en matière d’hébergement durable.

3. Berne

Crédit photo : Shutterstock – Leonid Andronov

Berne est la capitale de la Suisse, pays réputé pour sa propreté, dont le caractère montagneux le rend particulièrement concerné par les effets néfastes du réchauffement climatique. Berne est fière de sa vieille ville à l’architecture médiévale, inscrite depuis 1983 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Nous vous proposons naturellement d’y passer votre prochain city trip décarboné en Europe. Pour cela, utilisez la ligne TGV Lyria Paris-Zurich qui relie Paris-Gare-de-Lyon à Berne en 4 heures seulement.

Une fois sur place, il est facile de découvrir à pied cette capitale durable à taille humaine. Prenant la SDG-Walk par exemple, ce parcours de quatre kilomètres, avec audioguide, serpente dans les belles ruelles du centre ancien. Il invite les visiteurs à découvrir des entreprises locales engagées dans la réduction des émissions de CO2.

Crédit photo : Shutterstock – Travelpixs

Berne se caractérise par son style de vie décontracté inspiré depuis des décennies des principes du slow tourism. L’ambiance décontractée propre à la capitale suisse est particulièrement appréciée dans les brocantes qui y sont régulièrement organisées. Pourriez-vous trouver un petit souvenir atypique dans leurs ruelles ? Ou profitez de votre présence dans la ville la plus verte d’Europe en 2022 pour gâter vos proches avec… du chocolat. Produite localement par la confiserie Tschirren, ouverte depuis 1919 sur la Kramgasse, bien sûr : c’est clairement la meilleure. Miam!

En ce qui concerne les solutions de logement, bonne nouvelle, il est facile de trouver un organisme éco-responsable sur place. Nous vous recommandons le Swissotel Kursaal ou le Schweizerhof Bern & Un spa axé sur le tourisme vert.

4. Copenhague

Crédit photo : Shutterstock – Sina Ettmer Photographie

La capitale danoise, qui s’est fixé pour objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2025, est particulièrement engagée dans le développement durable. C’est l’endroit idéal pour faire un voyage sans carbone dans les villes européennes. Idéalement en train : située entre le centre-ville et l’ancien quartier ouvrier de Vesterbro, la gare centrale de Copenhague est desservie par un grand nombre de lignes européennes. Une fois sur place, bien sûr, vous ne manquerez pas d’enfourcher un vélo.

La petite reine est une véritable institution dans la cité de la Petite Sirène ! Même le Tour de France 2022 démarre à Copenhague, c’est-à-dire… Les sportifs professionnels ne sont clairement pas les seuls à en profiter. Pour le commun des mortels, Copenhague compte 350 kilomètres de pistes cyclables sûres et magnifiquement goudronnées. Idéal pour explorer la plage d’Amager ou le parc des rennes de Jægersborg.

Crédit photo : Shutterstock – Moobato

Petit creux ? Certains des meilleurs restaurants durables du Danemark sont à portée de main. Se concentrant particulièrement sur le véganisme et l’utilisation des ressources locales, la cuisine danoise est fraîche et délicieuse. Le Pladsen et ses desserts gourmands ou le One Bowl, organisme communautaire à but non lucratif, sauront vous convaincre ! Essayez aussi d’aller au Reffen Copenhagen Street Food, dont les 400 stands proposent des plats typiques de « street food ».

Dormir, en toute simplicité : plus de 70% des hôtels de la ville ont un label écologique. Vous pouvez aussi essayer de trouver un pied-à-terre à louer du côté d’Ørestad, l’ancienne île aux pêcheurs. Ce quartier résidentiel éco-conçu futuriste est un véritable défi urbain, à voir absolument !

5. Barcelone

Crédit photo : Shutterstock – Kapustin Igor

Barcelone, ​​​​​​​​​​​​​​​métropole catalane en bord de mer, est certifiée « Biosphère », un label qui récompense les destinations touristiques responsables. Pour s’y rendre, rien de mieux que le TGV : au départ de Marseille ou de Montpellier, quelques heures seulement vous séparent de « Barna ». Par ailleurs, la ville encourage l’usage de la mobilité propre en son sein.

Vélos en libre-service, véhicules électriques, transports en commun propres… sont entièrement à la disposition des touristes. Profitez-en pour visiter les poumons verts locaux du parc de Montjuïc ou du parc de Collserola dès votre arrivée. Ces magnifiques espaces naturels font le bonheur des amateurs de belles balades en pleine nature.

Crédit photo : Shutterstock – TTstudio

Manger local, c’est goûter aux incontournables – et juteuses – tapas. Le meilleur se trouve dans les ruelles animées de La Boqueria, un marché à l’ancienne près de La Rambla. Ouvert du lundi au samedi de 8h00. et 20h30, c’est l’endroit idéal pour se restaurer, rapporter une spécialité gourmande à ses proches ou faire un peu de shopping pour son séjour. Côté activités, profitez du yacht pour découvrir la Costa Barcelona.

Des croisières à la journée sont organisées par les capitaines du port de plaisance de la capitale catalane. Enfin, pour rester responsable tout au long de votre séjour, profitez des hôtels labellisés durables. L’Eco Boutique Hostal Grau et le Radisson Blu 1882, pour le coup, font partie des adresses.

6. Lisbonne

Crédit photo : Shutterstock – Balate Dorin

Un voyage décarboné dans une ville européenne au soleil, en bord de mer et pas cher ? C’est possible à Lisbonne ! La capitale du Portugal se trouve dans une situation géographique exceptionnelle, entre collines et rivages de l’océan Atlantique. Si vous ne souhaitez pas vous déplacer en avion, transport polluant, le réseau ferroviaire dense et de qualité du pays vous permettra de vous y rendre en train de nuit par exemple.

Une fois sur place, tout peut se faire à pied ou en vélo électrique. La ville propose également un service de tramway touristique, écologique et insolite. Pour des activités durables, nous vous suggérons de commencer par l’Océanarium de Lisbonne, le deuxième plus grand aquarium d’Europe. Il abrite plus de 15 000 animaux et plantes de plus de 450 espèces différentes. Un temple de la biodiversité au Portugal !

Crédit photo : Shutterstock – Samuel Borges Photographie

En parlant de cela, assurez-vous de visiter les dauphins en pleine mer lors d’une excursion en catamaran au départ de Lisbonne. L’activité permet de s’en approcher au plus près et de profiter d’une bonne dose d’air iodé au soleil. Nous aimons ça! Dès votre retour dans la « Capitale verte européenne 2020 », découvrez ses secteurs emblématiques où il fait bon se promener : Alfama, Bairro Alto et l’incontournable Parque das Nações.

Enfin, pour l’hébergement, une seule adresse à retenir : Hotel Neya Lisboa. Cet hôtel quatre étoiles moderne offre un hôtel de qualité. Et pour ne pas être cher en plus, dans cette ville à la fois écologique et économique. Alors quand commandez-vous ?

7. Turin

Crédit photo : Shutterstock / Marco Saracco

Turin, la capitale du Piémont, est située au sud-est des Alpes. La métropole a également accueilli les 20e Jeux olympiques d’hiver en 2006. La ville, troublée par la fonte des glaciers de haute altitude, veut être le leader de l’écotourisme en Italie. La commune utilise de nombreuses mesures incitatives dans le but de réduire l’impact environnemental de ses habitants et visiteurs.

Accessible en TGV depuis la France, comptez environ 5h depuis Paris-Gare-de-Lyon ou 4h depuis Lyon-Saint-Exupéry. Si bus, trams et métros permettent de traverser la métropole en un rien de temps, choisissez plutôt ses 180 kilomètres de pistes cyclables. Le service ToBike vous permettra de profiter de la joie de la petite reine pour vos trajets.

Crédit photo : Shutterstock – Aliaksandr Antanovich

Saut! Arpentez les rues du centre-ville pour découvrir la Place Castello et ses monuments historiques. Le musée du cinéma, le musée égyptien et le dôme de la Mole Antonelliana vous attendent, ainsi que le Palazzo Madama et ses collections d’art de la Renaissance. Profitez de votre voyage pour acheter des gianduiotti, ces chocolats pralinés fondants en bouche, ou des gressins, les spécialités locales emblématiques de Turin.

Vos proches restés en France seront heureux ! Enfin, ne manquez pas de vous promener dans les ruelles du marché Porta Palazzo sur la piazza Palazzo di Città. C’est le meilleur endroit pour faire du shopping gourmand, avec ses étals de produits locaux.

8. Londres

Crédit photo : Shutterstock – lazyllama

Accessible en deux heures depuis Paris grâce à l’Eurostar, Londres est le lieu idéal pour un city trip décarboné inoubliable en Europe. Malgré sa taille (c’est l’une des plus grandes villes du monde), la capitale britannique est pleinement engagée dans une démarche écologique. Pour mémoire, Londres souhaite que tous les bus, y compris ses fameux bus rouges à impériale, soient électriques d’ici 2034.

Un signe responsable pour réduire les émissions de gaz à effet de serre qui affectent autant les habitants que la biodiversité locale… A cet égard, la ville abrite huit parcs royaux qui forment un véritable poumon vert désirable en toute saison. Hyde Park, Kensington Garden et le bien nommé Green Park sont de véritables biotopes urbains incontournables.

Crédit photo : Shutterstock – Lukasz Pajor

Pour y séjourner en gardant bonne conscience, choisissez un hôtel labellisé « Clef Verte ». Il certifie des normes d’excellence en matière de tourisme durable. Le Méridien Piccadilly, dans le quartier dynamique de Picadilly Circus, ou le Sheraton Skyline à Heathrow sont les plus connus d’entre eux. Si vous avez la chance de voyager en couple, nous vous recommandons une croisière romantique sur la Tamise.

Romantique… et électrique : même si votre coup de foudre ne peut pas les recharger, les bateaux Go Boat n’émettent pas le moindre gramme de CO2 grâce à leurs moteurs 100% propres. Une belle idée d’évasion propre et vertueuse à partager avec votre moitié, vous en pensez quoi ?

A voir aussi :
Les deux gagnantes du concours photo organisé par Loudéac communauté et le Conseil…

Comment remplir Euplf Italie ?

Les passagers doivent remplir un formulaire de localisation au format numérique, appelé Digital Passenger Locator Form (dPLF). Une fois le formulaire rempli et soumis, les passagers recevront le dPLF au format pdf avec un code QR à leur adresse e-mail.

Comment remplir le formulaire de suivi Italie ? De quelles données ai-je besoin pour remplir une fiche de suivi numérique ?

  • des informations sur leur voyage et leurs moyens de transport.
  • Renseignements personnels.
  • leurs coordonnées.
  • leur adresse permanente.
  • leur logement récent.
  • leur adresse temporaire.
  • leurs compagnons de voyage.

Comment remplir le formulaire PLF Italie ?

Tous les voyageurs souhaitant entrer en Italie doivent remplir un dPLF avant d’entrer sur le territoire national, en suivant les instructions ci-dessous : visitez le site https://app.euplf.eu/#/ suivez l’assistant pour accéder au dPLF. sélectionnez « Italie » comme pays de destination.

Où trouver le PLF pour l’Italie ?

Informations générales sur le PLF numérique pour l’Italie Tous les voyageurs peuvent remplir en ligne le formulaire de localisation des voyageurs pour l’Italie à l’aide de n’importe quel appareil électronique disposant d’une connexion Internet. Toute personne entrant en Italie doit être munie du PLF, quel que soit le mode de transport utilisé.

A voir aussi :
Briller à travers son absence. Peut-on trouver meilleur candidat pour représenter cette…

Où voyager 3 mois ?

Option 1 : Cambodge, Laos, Vietnam Trois mois suffisent pour avoir un bon aperçu de cette région. Bien que chaque pays soit différent, il est logique de visiter les trois pays en un seul voyage. En effet, ils sont liés depuis longtemps, économiquement et historiquement.

Où voyager par mois ? Voici quelques exemples de destinations à visiter et où partir mois par mois : Philippines en janvier, Thaïlande en février, Birmanie en mars, Corse en avril, Athènes en mai, Amérique de l’Ouest en juin, Indonésie en juillet, Québec en août, Barcelone en septembre, les Pouilles en octobre, le Rajasthan…

Sur le même sujet :
Nous commençons une nouvelle année scolaire. Premier retour à la normale depuis…

Comment voyager avec un test PCR positif ?

Oui, un test antigène coronavirus positif est reconnu comme preuve d’infection Covid et peut servir d’attestation de guérison en France (au même titre qu’un test PCR). En revanche, en Europe, seul un test PCR positif vaut comme certificat de récupération pour voyager.

Qu’est-ce qu’un certificat de récupération COVID-19 ? Le certificat de récupération est l’un des justificatifs qui permet d’obtenir un « ticket de vaccination » valable. Il prouve que vous avez été testé positif au Covid-19 : c’est le résultat positif de ce test RT-PCR ou test antigénique.

Comment obtenir son pass vaccinal quand on est positif au Covid-19 et vacciné ?

Ainsi, les personnes qui ont été testées positives au Covid-19 plus de trois mois après leur calendrier de vaccination complet initial peuvent utiliser leur certificat de rétablissement dans le cadre du « laissez-passer de vaccination ».

Quelle est la durée du certificat de rétablissement chez les personnes non vaccinées ou partiellement vaccinées ?

Si vous n’êtes pas vacciné ou pas complètement vacciné, vous recevrez un certificat de rétablissement avec la période de validité par défaut, qui est limitée à quatre mois.

Quel test de dépistage au COVID-19 est le plus fiable ?

A noter que le test de référence pour la détection du virus Covid-19 est le test PCR sur écouvillon nasopharyngé. > La liste des tests autorisés en France est disponible sur le site du ministère des solidarités et de la santé : https://covid-19.sante.gouv.fr/tests.