Livré le 29 juillet 2022 – Clément Beaune 29/07/2022 Politique des transports | vie publique.fr

Texte intégral

THOMAS SECHIER A la veille de ce grand carrefour estival, le nouveau Ministre des Transports qui visite les Bouches-du-Rhône, plusieurs sujets au menu dont le chantier de la station de métro de la gare Saint-Charles à Marseille, bonjour Clément BEAUNE. CLEMENT BEAUNE Bongu. THOMAS SECHIER Vous êtes notre invité pour une bonne dizaine de minutes sur France Bleu Provence, et première question simple, comment avez-vous tourné hier à Marseille, à Marseille, Clément BEAUNE ? CLEMENT BEAUNE Alors écoutez, j’y suis allé, je suis arrivé en TGV à la gare Saint-Charles, puis je suis allé voir les travaux, notamment pour rendre accessible la gare Saint-Charles, puis j’ai pris le métro jusqu’à l’Hôtel du Département pour parler à Martine VASSAL, et puis plus tard j’avoue qu’il y avait un peu de voiture aussi. THOMAS SECHIER Alors, qu’avez-vous pensé en voyant le chantier de la station de métro Saint-Charles, vous êtes-vous dit qu’il était temps que les choses avancent ? CLEMENT BEAUNE Oui, il était temps que les choses bougent, je pense qu’on le voit à Marseille, comme dans beaucoup de grandes villes, mais c’était bien vrai à Marseille, il y avait des retards dans les transports en commun, dans les transports en commun, et donc là on a un gros projet, qui est financé par la Métropole, par le département, qui est soutenu par la RTM, et qui permet de rénover les gares, aussi les deux, la gare de -métro à Saint-Charles, accessibilité pour personnes à mobilité réduite, d’avoir des quais plus larges et plus agréables, je pense que c’était nécessaire. Et donc c’était aussi un signe car, comme vous le savez, cela fera bientôt un an que le Président de la République a annoncé « Marseille en grand », avec son volet transport notamment… THOMAS SECHIER Un milliard pour la t Transport à Marseille. CLEMENT BEAUNE Un milliard pour les transports à Marseille, c’est pas les travaux en cours à Saint-Charles, hum a d’autres que, pour certains, dont les projets ont commencé de toute façon, et cela montre qu’il y a des investissements de l’Etat qui vont vraiment augmenter dans les mois à venir, toutes les structures ont été mises en place… THOMAS SECHIER Justement comment vont intervenir ces subventions de ce plan « Marseille en grand » pour l’amélioration du réseau de transport à Marseille, quel argent arrivera concrètement dans les prochaines semaines, les prochains mois ? CLEMENT BEAUNE Concrètement, comme je l’ai dit, c’est 1 milliard d’euros au total, sur presque dix ans pour l’ensemble des projets, mais il y a 15 projets prioritaires qui ont été identifiés localement, notamment de la Métropole, de la ville, et l’Etat va, dès l’automne, débourser déjà plusieurs dizaines de millions d’euros dans les mois à venir pour des études et surtout pour le lancement d’un certain nombre de projets. Sur le fond, le président a été très clair quand il est venu l’année dernière, quand il a fait son discours au Pharo, il a dit que l’objectif principal était de désenclaver les quartiers nord, c’était l’axe nord-sud, donc c’est c’est sur cela en particulier que nous voulons mettre l’accent pour les projets. THOMAS SECHIER Vous parlez d’argent, mais c’est une garantie que le quotidien des Marseillais va enfin s’améliorer pour les transports et aussi sur la route avec ces embouteillages, les -problèmes aussi dans les bus, entendait-on ce matin sur France Bleu Provence? CLEMENT BEAUNE Oui, ce sont beaucoup de moyens, mais comme je le disais, la garantie vient du fait que tout le monde se mobilise, et donc du fait que la Métropole, qui est notamment chargée des transports, lancera les projets tout de suite . , c’est pour ça que je voulais aussi voir comment ça se passait en gare S Saint-Charles, car même si ce n’est pas littéralement dans le plan « Marseille en grand », ce sont des travaux qui sont importants et qui changent le quotidien des gens de Marseille, donc ce milliard n’est pas ux théoriquement juste, ce seront vraiment des financements qui arriveront très vite, et je pense que dans les mois à venir on verra déjà des changements concrets. THOMAS SECHIER Des changements concrets, mais ça reste pareil, je suis sûr que vous avez vu la carte du réseau de transport à Marseille, seulement deux lignes à Marseille, c’est de ces travaux là, dont on parle, aussi avec l’aide de le plan « Marseille à grande échelle », c’est assez ou pas Clément BEAUNE ? CLEMENT BEAUNE Écoutez, de quoi changer la vie, c’est-à-dire notamment l’ouverture des quartiers nord, une meilleure fluidité Nord-Sud, oui je pense, vous avez dit là ce sont deux lignes de métro, mais l’accent qui est ressorti, le président a aussi été très concret, c’est notamment sur le tram, des nouvelles lignes ou un prolongement, et donc avec le métro existant, son amélioration, mais aussi plus de trams, je pense qu’on aura des changements qui se verront dans les années à venir. Le transport prend forcément du temps, mais quand on apporte de l’argent, des moyens, de l’énergie, et tout ce qui a été créé en quelques mois, on voit des changements qui arrivent vite. THOMAS SECHIER Ça prend du temps, mais tu l’as vu, toi, ce x main dans la main entre la commune de Marseille, Benoît PAYAN, et la métropole d’Aix-Marseille, Martine VASSAL, j’ai discuté avec eux hier, pensez-vous que ça va bien pour les Marseillais ? CLEMENT BEAUNE Écoutez, je sens qu’il y a une mobilisation très claire, l’État s’en assure aussi, on a créé une structure, sans entrer dans les détails, qui permet à tout le monde de travailler ensemble, mais c’était une des conditions que le Le président l’avait mis en place pour ne pas se perdre dans des débats trop longs, il a été créé rapidement après son discours de septembre, l’argent viendra sonner et l’ingérence de l’État à partir de septembre, donc oui je crois qu’il y a une volonté, mais c’est va falloir suivre, c’est une sorte de ‘suivi de chantier, et donc moi, c’est aussi pour ce qu’il a donné en tant que ministre -Transport mon premier déplacement hors Paris je voulais le faire à Marseille car c’est vraiment la priorité. THOMAS SECHIER C’était donc une visite à découvrir hier à Marseille, là dans la nouvelle station de métro, la station Saint-Charles fonctionne, cette station de métro était une visite pour voir, pour motiver, pas pour faire une annonce Clément BEAUNE ? CLEMENT BEAUNE Ecoute, je ne veux pas faire d’annonces supplémentaires tant que les choses n’avanceront pas, donc pour moi c’était important de voir qu’il y avait des projets qui étaient lancés qui avançaient, à la gare Saint-Charles qu’on verra de – la rentrée en septembre avec l’ouverture de nouveaux quais, je verrai jusqu’en 2023 avec ces mises à niveau d’accessibilité et les travaux de la gare qui seront terminés avant la coupe du monde de rugby, et puis surtout je tenais à l’annonce que avait déjà été fait, le but n’est pas de faire des annonces théoriques, d’avance [sic], que le milliard pour les transports va avancer, et mon travail de ministre des Transports c’est de faire en sorte que l’État paye sa part, rapidement, mais aussi que les acteurs locaux, notamment la Métropole, font concrètement avancer les projets, donc je préfère que les annonces qui ont déjà été faites produisent plus de réalités que d’ajouter un peu, j’allais dire, de manière traditionnelle en politique, mais parfois c’est un peu artificiel . THOMAS SECHIER Alors ces premiers effets visibles, on reparlera du dossier train dans quelques instants, ce gros dossier train, avec la nouvelle future ligne Pr Ovence-Côte-d’Azur, reste chez nous Clément BEAUNE comme France Bleu Provence est la radio de la mobilité et, Kevin, nous informons sur les conditions de circulation à Marseille et en Provence. (…) THOMAS SECHIER Clément BEAUNE, vous êtes toujours parmi nous et vous avez également rencontré hier lors de votre passage à Marseille le président de la région PACA, Renaud MUSELIER, pour prendre compte du chantier de construction de la nouvelle ligne Provence-Côte-d’Azur, ce TGV SNCF. ligne qui reliera Aix, Marseille, Toulon et Nice jusqu’en 2026, avez-vous aussi le sentiment que l’horaire sera maintenu ? CLEMENT BEAUNE Oui, je crois que les démarches nécessaires ont été faites ces derniers mois, il y a une structure qui s’est mise en place, c’est aussi Renaud MUSELIER, au nom de la région, qui la préside, l’Etat est à bord, nous finance autant, l’Etat et les collectivités, on aura des fonds européens, et moi en tant que ministre, d’ici la fin de l’année, j’espère qu’on pourra signer ce qu’on appelle la déclaration d’utilité publique, c’est la dernière étape, un peu légale, avant de pouvoir lancer la première tranche de travaux qui est prévue pour 2024, et c’est vrai à Marseille, avec une amélioration pour Saint-Charles c’est aussi vrai à Nice notamment. THOMAS SECHIER Et côté développement, Clément BEAUNE, il y a aussi la question de la réouverture des anciennes lignes, il y a un grand intérêt, et l’association NOSTERPACA demande par exemple une réouverture immédiate du -TER Aix-en-Provence-Rognac – l’Etang de Berre, écoutez ce témoignage du président de l’association NOSTERPACA, Gilles MARCEL. (…) THOMAS SECHIER Clément BEAUNE, dans ce nouveau plan de modernisation ferroviaire, faut-il aussi rouvrir ces petites lignes TER pour l’avenir ? CLEMENT BEAUNE Alors c’est le choix notamment de la région, sur le T ER, on peut le soutenir, il y a eu des financements importants de l’Etat pour la réouverture ou l’amélioration des petites lignes… THOMAS SECHIER Can l -L’Etat donne les moyens, par exemple, si la région PACA décide de rouvrir cette ligne Aix-en-Provence-Rognac ? CLEMENT BEAUNE L’Etat met déjà des moyens avec la région sur les lignes TER, donc c’est à la région de décider du plan TER, Renaud MUSELIER est très actif là-dessus, il l’a ouvert à la concurrence par exemple pour améliorer avec le service et la fiabilité, alors c’est la région qui décide, mais oui l’Etat est là pour un certain financement, y compris sur les petites lignes. Mais je n’oppose pas les projets les uns aux autres parce que je ne veux pas qu’on pense que la nouvelle ligne Provence-Alpes-Côte-d’Azur prendra, c’est vrai, un peu de temps, mais à partir de 2024, 2025, et la -la première phase des travaux, apportera également des améliorations dans la vie quotidienne, notamment avec des travaux supplémentaires à Saint-Charles. THOMAS SECHIER Pour que l’Etat puisse suivre, lui qui aussi dans les solutions, Renaud MUSELIER, on le sait, a poussé pour la privatisation de certaines lignes TER en région PACA, c’est une solution aussi bien que vous, au niveau de l’Etat, comme Ministre des Transports, vous plaidez pour améliorer le quotidien des voyageurs ? CLEMENT BEAUNE On n’appelle pas ça privatisation parce que ce n’est pas privé, la loi de la jungle ou la loi du plus fort, c’est organisé par la puissance publique, notamment par les régions, mais oui, c’est une possibilité de être donné à toutes les régions, si elles le souhaitent… THOMAS SECHIER Ouverture au concours. CLEMENT BEAUNE Qu’est-ce qui est ouvert à la concurrence, pour sélectionner des opérateurs, autres que la SNCF s’il le faut, et c’est vraiment la région sud qui a ouvert la voie, et je pense que c’est un choix qu’il faut respecter, qui peut être très positif, il c’est une négociation que les régions font avec les principaux services publics de transport ou avec les grandes entreprises de transport, donc ce n’est pas de la privatisation, c’est toujours financé par la région, par les pouvoirs publics, mais parfois ça améliore aussi d’une certaine manière le service efficace, donc oui c’est une possibilité de le laisser entre les mains des régions et ça a commencé ici. THOMAS SECHIER Une possibilité donc d’améliorer le quotidien des voyageurs, notamment dans notre région PACA. Clément BEAUNE, on est là aussi, dans les rues, à la veille du grand crossover de l’été, il y a encore beaucoup de français qui j ils prennent leur voiture, ils font que les grandes puissances financières, comme TOTAL, font un effort, comme il faut l’entendre, TotalEnergies, qui fait 5,7 milliards d’euros de bénéfices, vous vous poussez, vous demandez encore ce matin que TOTAL fasse un effort pour alléger le portefeuille français ? CLEMENT BEAUNE Mais oui bien sûr, il faut faire des efforts, c’est une mobilisation générale, tu as raison de le dire, pour le travail, mais aussi pour les vacances. 80% des trajets, et même un peu plus dans la région sud, se font par la route, donc pour le pouvoir d’achat la route est quand même super, c’est pour ça qu’on a poussé TOTAL à faire plus d’efforts, donc cet été… THOMAS SECHIER Allez-vous Continuez? CLEMENT BEAUNE s’y concrétisera ; cet été, dans toutes les stations-service, avant qu’elles ne soient peu nombreuses, c’est un effort qui atteindra 20 centimes le litre d’ici la rentrée, en plus des 30 centimes que l’Etat introduira en baisse en septembre , et, vous le savez déjà, c’est presque 20 centimes que l’Etat verse, donc oui ça va augmenter, oui il y aura un geste supplémentaire pendant l’été. Et puis on m’a aussi demandé, parce que le pouvoir d’achat sur la route c’est aussi parfois les péages, que les sociétés d’autoroutes fassent des déménagements, cela a été fait avec une mesure du pouvoir d’achat sur les abonnements, qui a la carte et qui peut payer comme ça peut avoir une réduction jusqu’à 25 euros pendant l’été, mais il faut repenser à la rentrée car, il y a les vacances, il y a la question de la puissance de l’acquisition, mais il y a aussi, je pense pour beaucoup de français en ce moment, la question du pouvoir d’achat à la rentrée, donc au-delà de l’été nous poursuivrons ces efforts d’augmentation du pouvoir d’achat pour le -carburant, les péages et autres. THOMAS SECHIER Merci beaucoup Clément BEAUNE de nous avoir répondu ce matin, vous êtes donc le Ministre Délégué chargé des Transports, merci, bonne journée. CLEMENT BEAUNE Merci, merci beaucoup. Source : Service d’information du gouvernement, 1er août 2022

THOMAS SÉCHIER

A la veille de ce grand carrefour estival, le nouveau Ministre des Transports qui visite les Bouches-du-Rhône, plusieurs sujets au menu dont le chantier de la station de métro de la gare Saint-Charles à Marseille, bonjour Clément BEAUNE. Voir l’article : Marseille : le (mauvais ?) crime de croisière (et pas que les croisières).

THOMAS SÉCHIER

Vous êtes notre invité d’une bonne dizaine de minutes sur France Bleu Provence, et première question simple, comment avez-vous tourné hier à Marseille, à Marseille, Clément BEAUNE ?

Clément Beaune

Alors écoutez, j’y suis allé, je suis arrivé en TGV à la gare Saint-Charles, puis je suis allé voir les travaux, notamment pour rendre accessible la gare Saint-Charles, puis j’ai pris le métro jusqu’à l’Hôtel du Département pour parler à Martine VASSAL , et puis plus tard j’avoue qu’il y avait un peu de voiture aussi.

THOMAS SÉCHIER

Alors, qu’avez-vous pensé en voyant le chantier de la station de métro Saint-Charles, vous êtes-vous dit qu’il était temps que les choses avancent ?

Clément Beaune

Oui, il était temps que les choses avancent, je pense qu’on le voit à Marseille, comme dans beaucoup de grandes villes, mais c’était bien vrai à Marseille, il y a eu du retard dans les transports en commun, dans les transports en commun, et donc là on avoir un gros projet, qui est financé par la Métropole, par le département, qui est soutenu par la RTM, et qui permet de rénover les gares, les deux aussi, la station de métro Saint-Charles, accessibilité aux personnes à mobilité réduite , pour avoir des plates-formes plus larges et plus lumineuses, je pense que c’était nécessaire. Et donc c’était aussi un signe car, comme vous le savez, cela fera bientôt un an que le Président de la République a annoncé « Marseille en grand », avec son volet transport notamment…

THOMAS SÉCHIER

Un milliard pour les transports à Marseille.

Clément Beaune

Un milliard pour les transports à Marseille, ce ne sont pas les travaux en cours à Saint-Charles, ce sont d’autres qui, pour certains, ont démarré en tout cas, et ça montre qu’il y a un investissement de l’Etat qui va vraiment augmenter dans le mois à venir, toutes les structures ont été mises en place…

THOMAS SÉCHIER

Précisément comment interviendront ces subventions de ce plan « Marseille en grand » pour améliorer le réseau de transport à Marseille, quel argent arrivera concrètement dans les prochaines semaines, les prochains mois ?

Clément Beaune

Concrètement, comme je l’ai dit, c’est 1 milliard d’euros au total, sur presque dix ans pour l’ensemble des projets, mais il y a 15 projets prioritaires qui ont été identifiés localement, notamment par la Métropole, par la ville, et l’Etat va, dès l’automne, débourser déjà plusieurs dizaines de millions d’euros dans les mois à venir pour des études et surtout pour le lancement d’un certain nombre de projets. Sur le fond, le président a été très clair quand il est venu l’année dernière, quand il a fait son discours au Pharo, il a dit que l’objectif principal était de désenclaver les quartiers nord, c’était l’axe nord-sud, donc c’est c’est sur cela en particulier que nous voulons mettre l’accent pour les projets.

THOMAS SÉCHIER

Vous parlez d’argent, mais c’est une garantie que le quotidien des Marseillais va enfin s’améliorer pour les transports et aussi sur la route avec ces embouteillages, les problèmes aussi dans les bus, a-t-on entendu ce matin sur France Bleu Provence ?

Clément Beaune

Oui, ce sont beaucoup de ressources, mais comme je l’ai dit, la garantie vient du fait que tout le monde se mobilise, et donc du fait que la Métropole, qui est notamment chargée des transports, va lancer tous les projets rapidement. , c’est pour ça que j’ai aussi voulu voir comment ça se passait à la gare Saint-Charles, car même si ce n’est pas littéralement dans le plan « Marseille en grand », ce sont des travaux qui sont importants et qui changent le quotidien des -gens de Marseille. , donc ce milliard n’est pas que théorique, ce sera vraiment des financements qui arriveront très vite, et je pense que dans les mois à venir on verra déjà des changements concrets.

THOMAS SÉCHIER

Des changements concrets, mais ça reste pareil, je suis sûr que vous avez vu la carte du réseau de transport à Marseille, seulement deux lignes pour Marseille, c’est de ces travaux là, dont on parle, aussi avec l’aide du projeter « Marseille à grande échelle », ça suffit ou pas Clément BEAUNE ?

Clément Beaune

Écoutez, de quoi changer la vie, c’est notamment l’ouverture des quartiers nord, une meilleure fluidité Nord-Sud, oui je pense, vous avez dit qu’il y a deux lignes de métro, mais l’accent qui était ressorti, le président était aussi très concret , il s’agit notamment du tram, des nouvelles lignes ou de l’extension, et donc avec le métro existant, son amélioration, mais aussi plus de trams, je pense qu’on aura des changements qui se verront dans les années à venir. Le transport prend forcément du temps, mais quand on apporte l’argent, les moyens, l’énergie, et tout ce qui a été créé en quelques mois, on voit des changements qui arrivent vite.

THOMAS SÉCHIER

Ça prend du temps, mais je l’ai vu, vous, ce travail main dans la main entre la municipalité de Marseille, Benoît PAYAN, et la métropole d’Aix-Marseille, Martine VASSAL, j’en ai discuté avec eux hier, vous sentez que ça va bien pour les Marseillais ?

Clément Beaune

Écoutez, je sens qu’il y a une mobilisation très claire, l’État s’en assure aussi, on a créé une structure, sans entrer dans les détails, qui permet à tout le monde de travailler ensemble, mais c’était une des conditions que le président avait mis pour qu’on ne se perde pas dans des débats trop longs, qui se sont créés rapidement après son discours de septembre, l’argent vient sonner et l’ingérence de l’Etat dès le mois de septembre, alors oui je crois qu’il y a une volonté, mais il va falloir suivre, c’est une sorte de suivi de chantier, et donc moi, donc en tant que ministre des transports mon premier déplacement hors Paris j’ai voulu le faire à Marseille parce que c’est vraiment la priorité.

THOMAS SÉCHIER

C’était donc une visite à découvrir hier à Marseille, là dans la nouvelle station de métro, la station Saint-Charles fonctionne, cette station de métro était une visite à voir, à motiver, à ne pas faire remarquer Clément BEAUNE ?

Clément Beaune

Écoutez, je ne veux pas faire d’annonces supplémentaires jusqu’à ce que les choses avancent, donc pour moi c’était important de voir qu’il y avait des projets qui étaient lancés qui avançaient, à la gare Saint-Charles qu’on verra dès le début de la rentrée en septembre avec l’ouverture de nouveaux quais, je verrai jusqu’en 2023 avec ces mises à niveau d’accessibilité et les travaux de la gare qui seront terminés avant la Coupe du Monde de -Rugby, et puis surtout je voulais l’annonce qui avait déjà été faite fait, le but n’est pas de faire des annonces théoriques, ça avance [sic], que le milliard pour les transports avance, et mon boulot de ministre des Transports c’est de faire en sorte que l’Etat paye sa part, vite, mais aussi que les acteurs locaux , notamment la Métropole, font concrètement avancer les projets, donc je préfère que les annonces qui ont déjà été faites produisent des réalités plutôt que d’en rajouter de façon un peu, j’allais dire, traditionnelle en politique, mais parfois c’est un peu artificiel.

THOMAS SÉCHIER

Alors ces premiers effets visibles, on reparlera du dossier train dans quelques instants, ce grand dossier train, avec la nouvelle future ligne Provence-Côte-d’Azur, nous reste Clément BEAUNE puisque France Bleu Provence c’est la mobilité radio et, Kevin, nous tenons compte des conditions de circulation à Marseille et en Provence.

Marseille. Gares fermées, bus modifiés : ce qu'il faut savoir pour se déplacer le 14 juillet
Lire aussi :
La RTM prévoit des modifications du réseau de transport à Marseille à…

Quel président français a fait 2 mandats ?

THOMAS SÉCHIER Clément BEAUNE, vous êtes toujours parmi nous et vous avez également rencontré hier lors de votre passage à Marseille le président de la région PACA, Renaud MUSELIER, pour faire le point sur le chantier de la nouvelle ligne Provence-Côte-d’Azur, ce TGV SNCF. ligne qui reliera Aix, Marseille, Toulon et Nice jusqu’en 2026, avez-vous aussi le sentiment que l’horaire sera maintenu ? Clément Beaune
Oui, je crois que les démarches nécessaires ont été faites ces derniers mois, il y a une structure qui a été mise en place, c’est aussi Renaud MUSELIER, au nom de la région, qui la préside, l’Etat est à bord, nous finançons au fur et à mesure beaucoup, l’Etat et les collectivités, nous aurons des fonds européens, et moi en tant que ministre, d’ici la fin de l’année, j’espère qu’on pourra signer ce qu’on appelle la déclaration d’utilité publique, c’est la dernière étape , un peu légal, avant de pouvoir lancer la première tranche de travaux qui est prévue en 2024, et c’est vrai à Marseille, avec une amélioration pour Saint-Charles c’est aussi vrai à Nice notamment. THOMAS SÉCHIER Et côté développement, Clément BEAUNE, il y a aussi la question de la réouverture des anciennes lignes, il y a un grand intérêt, et l’association NOSTERPACA demande par exemple la réouverture immédiate du TER Aix-en-Provence-Rognac – l’Etang de Berre, écoutez ce témoignage du président de l’association NOSTERPACA, Gilles MARCEL.
THOMAS SÉCHIER Clément BEAUNE, dans ce nouveau plan de modernisation des trains, faut-il aussi rouvrir ces petites lignes TER pour l’avenir ? Clément Beaune
Donc c’est le choix de la région en particulier, sur le TER, on peut l’appuyer, il y a eu des financements étatiques importants pour la réouverture ou la modernisation des petites lignes… THOMAS SÉCHIER L’Etat peut-il donner les moyens, par exemple, si la région PACA décide de rouvrir cette ligne Aix-en-Provence-Rognac ?
Clément Beaune L’Etat met déjà des moyens avec la région sur les lignes TER, donc c’est à la région de décider du plan TER, Renaud MUSELIER est très actif là-dessus, il l’a ouvert à la concurrence, par exemple, pour améliorer le service et la fiabilité, donc c’est la région qui décide, mais oui l’Etat est là pour un certain financement, y compris sur les petites lignes. Mais je n’oppose pas les projets les uns aux autres parce que je ne veux pas qu’on pense que la nouvelle ligne Provence-Alpes-Côte-d’Azur prendra, c’est vrai, un peu de temps, mais à partir de 2024, 2025, et la -la première phase des travaux, apportera également des améliorations dans la vie quotidienne, notamment avec des travaux supplémentaires à Saint-Charles. THOMAS SÉCHIER

Pour que l’Etat puisse suivre, il est aussi dans les solutions, Renaud MUSELIER, on le sait, a poussé pour la privatisation de certaines lignes TER en région PACA, c’est une solution aussi bien que vous, au niveau de l’Etat, en tant que Ministre de Transport, vous vous mobilisez pour améliorer le quotidien des voyageurs ?

Quel président français a fait plus de 2 mandats ?

Clément Beaune

Quel président a fait 2 septennat ?

On ne l’appelle pas privatisation parce que ce n’est pas privé, la loi de la jungle ou la loi du plus fort, c’est organisé par la puissance publique, notamment par les régions, mais oui, c’est une possibilité qui est donnée aux toutes les régions, s’ils le veulent…

Marseille : La première rame du futur métro est présentée
A voir aussi :
La première rame du futur métro de Marseille est sortie d’usine. Après…

Qui écrit les discours du Président en direct ?

THOMAS SÉCHIER

Ouverture à la concurrence. Lire aussi : Alerte ozone niveau 2 : la Métropole incite les habitants à utiliser les transports en commun.

Comment écrire une lettre à Macron ?

Clément Beaune

Quelle langue parle Macron ?

Vague De Chaleur. Transports en commun moins chers à Marseille : on vous dit tout
A voir aussi :
Face à une canicule et ses conséquences sur la couche d’ozone, la…

Qui peut juger le président de la République ?

Celle qui s’ouvre à la concurrence, pour sélectionner des opérateurs, autres que la SNCF s’il le faut, et c’est vraiment la région sud qui a ouvert la voie, et je pense que c’est un choix qu’il faut respecter, qui peut être très positif, il c’est une négociation que les régions font avec les principaux services publics de transport ou les grandes entreprises de transport, donc ce n’est pas de la privatisation, c’est quand même financé par la région, par l’autorité publique, mais aussi parfois en fait améliorer le service, donc oui c’est une possibilité de sortir des régions et ça a commencé ici. Lire aussi : Le ministre des Transports confirme le soutien apporté par l’Etat aux projets à Marseille.

THOMAS SÉCHIER

Quel tribunal juge le président ?

Une possibilité donc d’améliorer le quotidien des voyageurs, notamment dans notre région PACA. Clément BEAUNE, on est là aussi, dans les rues, à la veille du grand crossover de l’été, il y a encore beaucoup de français qui prennent leur voiture, font que les principales puissances financières, comme TOTAL, fassent des efforts, comment faut-il son, TotalEnergies, qui fait 5,7 milliards d’euros de bénéfices, vous vous poussez, vous demandez encore ce matin que TOTAL fasse un effort pour alléger le portefeuille français ?

Qui est Au-dessus du président de la République ?

Clément Beaune