Pouvoir d’achat : prestations sociales, logement, « prime transport »… voici ce que l’on sait de la facture

nécessaire

Logement

Logement

Face à l’inflation, le gouvernement va proposer un projet de loi d’amélioration du pouvoir d’achat, qui devrait être présenté en Conseil des ministres début juillet, avant d’être examiné par les députés à l’Assemblée nationale. Voici ce que nous en savons.

Bombes climatiques : un centre commercial aussi au pays de Gex, à la frontière suisse
Ceci pourrez vous intéresser :
Parmi les bombardiers qui sont construits en France, il existe de nombreux…

Chèque inflation

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, invité sur BFMTV le 27 juin, a expliqué que les loyers n’augmenteraient pas de plus de 3,5% depuis un an. Lire aussi : Comment se déroule la formation taxi ?. Il a également confirmé que les APL (Aide Personnalisée au Logement) seront majorées de 3,5%.

Les ménages à faible revenu devraient percevoir une allocation d’inflation dès la rentrée, rapporte Ouest-France. Aide versée directement sur les comptes bancaires. Selon Europe 1, le montant serait de 100 € ou 150 €.

Ceci pourrez vous intéresser :
Ce vendredi 7 octobre, la CGT et Sud ont entamé un mouvement…

Le point d’indice des fonctionnaires

A lire aussi :

Des prestations sociales revalorisées

Pouvoir d’achat : plus d’un Français sur deux dispose de moins de 10 euros lors de ses courses Ceci pourrez vous intéresser : Grand Est : un nouveau ticket de bus à 4 euros dans le réseau Fluo et des abonnements à prix attractifs.

L’indice des fonctionnaires, gelé depuis 2017, devrait être augmenté, conformément à la loi, pour plus de 5 millions d’agents publics. Le montant de cette revalorisation n’est pas encore connu.

Renforcement de « la prime transport »

Selon Les Échos, le projet prévoit une revalorisation anticipée des prestations sociales indexées sur l’inflation de 4 %. Cela devrait concerner notamment les retraites de base, la retraite minimum, le RSA (revenu de solidarité active), l’allocation d’activité, les allocations familiales, l’allocation adulte handicapé, mais aussi les minima sociaux versés par Pôle emploi et les « dispositifs divers : contrats d’engagement jeunes « , insertion des jeunes dans les établissements, stagiaires, bénéficiaires des appels à projets de l’Etat », décrivent nos confrères. Sur le même sujet : Budget : les Français sont inégaux face à la mobilité. Mesure rétroactive et effective au 1er juillet

A lire aussi :