Que faire pour un week-end à Rome ?

La Cité Éternelle, légendaire berceau de notre civilisation occidentale continue de faire rêver. Tour d’horizon d’un itinéraire pour découvrir que faire à Rome le temps d’un week-end.

Mythes, ruines antiques, monuments religieux spectaculaires, Dolce Vita, pizzas et pâtes : Rome est à la fois captivante et délicieuse. Le nombre de voyageurs qui affluent chaque année dans la capitale italienne est toujours complet. Voir l’article : RTC : 33 % de réduction pour les utilisateurs à faible consommation. Il faut dire que peu de villes rivalisent avec elle en termes de richesse architecturale, de places photogéniques, d’ambiance, de gastronomie et d’histoire.

Avec autant d’options et de points d’intérêt majeurs, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver. Par conséquent, nous vous recommandons de diviser votre week-end à Rome en deux, trois ou quatre parties, selon vos envies et le temps que vous y passerez. En effet, il faut compter environ une journée pour profiter de chaque partie sans courir et se laisser emporter par les caprices du voyage.

Jour 1 : la Rome Antique

Crédit photo : Shutterstock – Viacheslav Lopatin

La Rome antique, celle des livres d’histoire qui siège dans tous les imaginaires, est une évidence incontournable pour un séjour dans la capitale. Vous devez commencer cette immersion dans l’Antiquité par une visite du Colisée. Elle est à l’Italie ce que la Tour Eiffel est à Paris. Sur le même sujet : Le Mans. En raison du manque de personnel, les lignes de tram seront réduites ce samedi 18 juin. Situé au coeur de la ville, vous l’avez vu maintes fois dans les films et les photos, le vrai face à face est incroyable. Imaginez les jeux dans l’arène, les foules de plus de cinquante mille spectateurs et les tribunes de l’empereur.

Continuez votre visite de la Rome antique avec la colline du Palatin, l’un des plus anciens sites antiques où Romulus et Remus (les fondateurs de Rome) ont vécu près du loup. Les ruines sont en pleine nature, malgré la proximité du centre-ville. La colline du Palatin offre également de superbes vues sur le Forum romain.

De plus, ce dernier appartient également à notre route de la Rome antique. Le site, autrefois épicentre de la vie politique romaine, abrite de nombreuses ruines.

Pour la première partie de ce week-end à Rome, nous vous recommandons de choisir un billet coupe-file qui comprend les trois lieux mentionnés ci-dessus pour gagner du temps (et de l’argent).

Jour 2 : le Centre Historique

Crédit photo : Shutterstock – TTstudio Lire aussi : France : la désintégration s’accélère.

Cette fois, le centre historique de Rome vous plonge dans l’apogée du baroque italien. Vous y trouverez des palais resplendissants, des fontaines superbement conçues, des places monumentales, des résidences cossues, des dômes encerclant et de magnifiques espaces verts. La deuxième journée de votre week-end à Rome s’annonce à la fois intense et éblouissante.

Du lundi au samedi, vous pourrez commencer votre journée dans le centre historique par une balade gourmande au marché de Campo de’ Fiori.

Puis passage obligatoire à la Fontaine de Trevi. Arrêtez-vous pour lancer une, deux ou trois pièces. Selon la légende, une pièce de monnaie dans la fontaine garantit un retour à Rome, deux garanties de trouver l’amour et trois garanties de mariage. Cliché ou pas, c’est un beau geste au pied d’une des plus belles fontaines baroques et classiques du monde. Des sculptures et des scènes imposantes et élaborées forment le décor d’une carte postale.

A deux pas de la fontaine de Trevi, dégustez les fameuses glaces italiennes ou buvez un expresso avant de repartir à la conquête de la Ville éternelle. Marchez ensuite, le nez en l’air, vers les édifices, vers le Panthéon. Paisible et libre, la visite de ce monument historique est des plus agréable après une courte promenade.

Crédit photo : Shutterstock – f11photo

Traversez Giustiniani en direction de la Piazza Navona, l’une des plus belles de votre week-end à Rome. C’est l’endroit idéal pour suivre le pouls de la ville. La place entièrement piétonne grouille de vie. Côté monuments, elle abrite la Fontaine des Quatre Fleuves, ornée de statues des grands fleuves des quatre continents et ponctuée d’un obélisque. Aux abords, l’église baroque Sainte-Agnès en Agone surmontée d’une coupole monumentale… Vous pourrez l’admirer aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.

La Piazza di Spagna toute proche est également un détour incontournable. Il abrite l’église de la Trinité des Monts, dont les escaliers glissent sur la place et accueillent de nombreux passants en quête de répit et d’une vue spectaculaire sur la ville. Entourée de belles bâtisses aux tons chauds, cette place est très photogénique.

Crédit photo : Shutterstock – BGStock72

Dirigez-vous ensuite vers la Villa Borghese, qui représente en fait le parc et ses jardins, la Villa Borghese, la Galerie Borghese, la Villa Médicis et d’autres splendeurs. L’ensemble forme un ensemble fier. La Villa abrite la Galerie Borghèse. A l’extérieur, les jardins sont un véritable chef-d’œuvre végétal et architectural. Ils se composent d’arbres soigneusement taillés, ainsi que de fontaines, de sculptures et de monuments baroques.

La Piazza Venezia et le monument Victor Emmanuel II éblouissent les visiteurs et marquent le point final de la deuxième partie de votre voyage à Rome. Construit en l’honneur de Victor Emmanuel II, roi d’Italie, qui a uni le pays après les guerres avec l’Autriche, le marbre blanc brillant du monument est orné de nombreuses sculptures, de fontaines, de monuments commémoratifs et d’une terrasse à apprécier. la vue.

Pourquoi ne pas découvrir Rome en musique lors d’une soirée à l’opéra ? Ballets, concerts et opéras y sont régulièrement organisés. Ces spectacles à la fois époustouflants et romantiques font partie intégrante du paysage culturel de la ville.

Jour 3 : le Vatican et ses alentours

Crédit photo : Shutterstock – Mazur Travel

Pour la troisième étape de votre week-end à Rome, réveillez-vous tôt pour visiter le Vatican, siège de la papauté et symbole de l’Église catholique. L’un des plus petits États du monde, oui, mais peut-être le plus densément peuplé de touristes compte tenu de sa taille lilliputienne. Il faut donc vraiment arriver tôt pour éviter de longues heures d’attente. Le clou d’une visite au Vatican est bien sûr une excursion à la Basilique Saint-Pierre avec la Chapelle Sixtine et son dôme mythique.

Cette visite terminée, partez à la découverte du Château Saint-Ange et du pont du même nom. Il se démarque dans le paysage, à deux pas du Vatican. Tout vêtu d’ocre, sa forme circulaire se situe juste après le couloir fortifié du Passetto di Borgo. Il y a beaucoup à voir à l’intérieur, et ils tombent souvent sous le radar des touristes. Raison de plus pour y aller.

Jour 4 : art et Dolce Vita

Si vous avez la chance de prolonger votre week-end à Rome, allez plus à l’est de la Ville Éternelle et passez de longues heures à marcher dans le quartier authentique du Trastevere. A noter que vous pourrez également visiter ce dernier lors de votre visite au Vatican, car il se trouve juste à côté.

Dolce Vita à Trastevere

Crédit photo : Shutterstock – Catarina Belova

Le quartier du Trastevere peut se targuer d’être le plus authentique de Rome. Ses rues pavées, bordées de façades colorées où chantent les draps aux balcons, incarnent la Dolce Vita. Trastevere vous invite à ralentir, à décrocher de votre téléphone et à contempler avec plaisir. Ses petites ruelles vous mèneront à la basilique de Santa Maria, à la fontaine Dell’Acqua Paola ou à la Piazza di Santa Maria.

C’est aussi l’endroit idéal pour prendre un verre en soirée. Le Trastevere abrite également des boulangeries séculaires qui proposent des pâtisseries italiennes à tomber par terre. En parlant de plaisir, impossible de battre le désir aveuglant de saveurs locales lors d’un week-end à Rome. D’authentiques places romaines réservent les meilleures adresses sous le nom de Trattoria. Dans le Trastevere, la plupart sont plus traditionnels.

Street-art du Pigneto et de San Lorenzo

Crédit photo : Flickr – Metro Centric

Le nouveau quartier branché et alternatif de Pigneto n’est pas seulement célèbre pour sa vie nocturne. Son attrait tient aussi à son ambiance street art, populaire et à contre-courant. Artistes et créatifs y ont installé leurs maisons et décoré les murs un peu délabrés de graffitis et de peintures captivantes.

San Lorenzo, grand frère de Pigneto, attire aussi la jeunesse romaine et les grands graffeurs italiens. Façades colorées, œuvres murales dédiées, visages et corps décomposés – San Lorenzo est un véritable musée à ciel ouvert. Outre les valeurs artistiques, le quartier offre d’agréables promenades ombragées et quelques monuments historiques.

Week-end à Rome en pratique

Quand et comment y aller ?

Rome en été est parfois difficile à vivre à cause de la chaleur et de la foule. Les sites antiques sont très exposés au soleil, tandis que les ruelles ombragées sont souvent inondées de monde. Donc, si vous avez le choix, nous vous recommandons davantage le printemps et l’automne pour un week-end à Rome. Et encore mieux, hors vacances scolaires.

Rome est desservie par deux aéroports : Fiumicino (sud-ouest de la ville) et Ciampino (sud-est). Cette dernière accueille des vols pas chers et directs depuis plusieurs aéroports français. N’hésitez pas à vous rendre au comparateur de vols pour trouver votre billet.

Une fois sur le sol italien, plusieurs options s’offrent à vous pour rejoindre le centre de Rome. Les compagnies de bus font un trajet d’un peu moins d’une heure pour une poignée d’euros. Une autre option plus rapide et moins chère est de prendre le métro. Sinon, des taxis vous conduiront à votre destination.

Où loger à Rome ?

Vous ne savez pas où dormir pendant votre week-end à Rome pour deux jours ou plus ? Les petits budgets pourront opter pour une location ou un hôtel dans un quartier un peu reculé de Termini. Sinon, le centre-ville et le Colisée sont clairement les meilleures options pour en voir le plus possible en un minimum de temps. Pendant la haute saison, les prix dans ces zones augmentent rapidement.

D’autres options sont disponibles dans le quartier dynamique de Trastevere ou dans le quartier plus éloigné de la Cité du Vatican. L’essentiel est de choisir un logement proche des grands sites touristiques, proche du métro, si vous ne prévoyez pas de marcher beaucoup (attention, Rome est grande) et dont l’ambiance correspond à vos attentes.

Vous pouvez trouver un logement convenable dans un programme de comparaison d’hôtels tel que Booking ou Airbnb.

La Roma Pass : utile ou pas pour un week-end à Rome ?

Crédit photo : Shutterstock – Photointoto

Les touristes affluent à Rome, les billets coupe-file sont donc indispensables. Quant au Roma Pass, tout dépend de vos envies et de la durée de votre séjour. Si vous avez l’intention d’utiliser plusieurs fois les transports en commun, le Roma Pass l’inclut. De plus, si vous prévoyez de visiter de nombreux monuments, le Roma Pass vous permet de faire de grosses économies.

Si vous parcourez tout à pied et visitez peu de monuments, mieux vaut acheter des billets coupe-file à l’avance (ou directement sur place) et payer occasionnellement pour voyager en transports en commun.

Lire aussi :
DeKALB – Bien que le conseil municipal de DeKalb ait rejeté une…

Quel est le quartier le plus chic de Rome ?

Tridente : un quartier romain chic. Le quartier Tridente est un quartier très élégant du nord de Rome, où l’on trouve des adresses un peu plus luxueuses : hôtels de luxe, boutiques de créateurs…

D’où viennent les Romains ? Les zones de sortie les plus touristiques sont situées dans le centre historique du côté Campo dei Fiori et Trastevere. Les Romains ont tendance à aller à Testaccio, San Lorenzo et dans la région de Pignetto. Les quartiers les plus verts sont le Trastevere et le nord de Rome.

Quels sont les meilleurs quartiers de Rome ?

Les meilleurs quartiers de Rome : 8 lieux inoubliables

  • Centro Storico. Pour tous ceux qui veulent profiter du cœur historique de la Ville Éternelle, l’un des meilleurs quartiers de Rome est le Centro Storico. …
  • Monti. …
  • Trastevere. …
  • Trévi. …
  • Imbécile. …
  • Fait. …
  • Saint Ange. …
  • Pinto.

Quel est le meilleur quartier Rome ?

Le quartier de Rome à privilégier si vous souhaitez optimiser vos déplacements est le quartier du Panthéon (voir carte ci-dessous). Ce quartier correspond au cœur du centre historique de Rome, Centro Storico en italien. Par contre, les prix sont plus élevés dans cette partie de la ville et c’est une zone très touristique.

Sur le même sujet :
Comment se déplacer à Bordeaux ? Voyage doux accessible à tous !…

Comment organiser 3 jours à Rome ?

Visiter Rome en 3 jours : le meilleur itinéraire

  • A. Visitez le Colisée.
  • B. Visitez la colline du Palatin.
  • C. Explorez le Forum romain.
  • D. Piazza del Campidoglio / Musées du Capitole.
  • E. Piazza Venezia / Monument à Victor Emmanuel II.
  • A. Visitez les Musées du Vatican et la Chapelle Sixtine.
  • B…
  • contre.

Comment visiter Rome sans trop marcher ? Roma Christiana est une compagnie de bus touristiques à impériale qui propose une excellente visite de la Rome antique avec des arrêts aux principales attractions. Pour 20 euros, vous pouvez monter et descendre à tous les arrêts, ce qui vous permet de voir les principales attractions en une journée sans beaucoup marcher.

Quelle est la meilleure période pour aller à Rome ?

Les meilleurs mois selon la météo. Il est donc agréable de retrouver un peu plus de chaleur à cette période de l’année, d’autant plus qu’il y a moins de touristes. Selon la météo, la meilleure période pour se rendre à Rome est plutôt le printemps (avril, mai, juin) et septembre.

Inhabituel. Pourquoi la ligne de tramway de Grenoble a-t-elle disparu pendant 35 ans ?
Lire aussi :
Symbole de la ville, le tramway a eu une histoire incroyable à…

Comment prendre les transports en commun à Rome ?

Bus de transport en commun Vous pouvez alors utiliser tout le réseau de bus de la ville. Ils fonctionnent avec les mêmes tickets que le métro. Vous pouvez acheter ces tickets (les mêmes que pour le métro) aux distributeurs automatiques de billets aux arrêts de bus/métro et chez les marchands de journaux-tabacs.

Comment payer un bus à Rome ? Veuillez noter que vous ne pouvez pas acheter de billets de bus directement auprès du chauffeur ! Vous devez acheter vos tickets de bus aux automates situés à l’entrée des stations de métro, chez les buralistes ou parfois dans les kiosques à journaux proches des gares.

Est-il facile de se déplacer à Rome ?

Le réseau de transport public de Rome est très développé et comparable à d’autres grandes capitales européennes. Vous avez la possibilité de vous déplacer en tram, métro, bus et même en vélos en libre service.