Toulouse : pourquoi Tisséo augmente ses prix alors que Montpellier est libre

l’essentiel

Tisséo va augmenter ses prix d’environ 2% au global. Alors que Montpellier propose des transports totalement gratuits d’ici fin 2023, Pink City privilégie les investissements. Pas de recette commerciale, pas de 3e ligne de métro, selon Jean-Michel Lattes, patron des transports toulousains.

En ces temps d’inflation et de fins de mois difficiles, certains rêvent de transports urbains gratuits. Depuis septembre 2021, la métropole de Montpellier propose un accès gratuit à son réseau Tam 7 jours sur 7 pour les moins de 18 ans et plus de 65 ans, et le week-end pour les 18-64 ans. La gratuité pour tous 7 jours sur 7 sera annoncée fin 2023.

Une décision politique qui, selon ses défenseurs, aurait l’avantage de relancer l’usage des transports en commun après une crise sanitaire qui a freiné le développement de ce mode de transport pourtant bien plus écologique que la voiture. Mais un choix à contre-courant de ce qu’ont décidé les dirigeants des réseaux de transport des capitales françaises. Après les mois très difficiles avec Covid, qui ont entraîné une baisse de la participation et des revenus, ils ont décidé d’augmenter leurs prix. A Toulouse, la hausse des prix de l’électricité entraînera ainsi un surcoût de 10 millions d’euros cette année, selon Tisséo.

« La gratuité, c’est 100 millions en moins par an »

"La gratuité, c'est 100 millions en moins par an"

La Régie des transports de Toulouse doit décider mercredi 6 juillet, par l’intermédiaire de son conseil syndical, une hausse globale d’environ 2 % de ses tarifs. « C’est moins que l’inflation », commente Tisséo. « La Dépêche » a posé la question de la gratuité aux transports toulousains.

Matadi : hausse du prix des transports suite à la spéculation sur le prix des carburants
Lire aussi :
Publié le dim, 09/11/2022 – 19:07 | Modifié le dim, 09/11/2022 -…

Le choix de l’investissement

« La gratuité prévue à Montpellier fait monter les réservations », répond Jean-Michel Lattes, « Le réseau montpelliérain encaisse 38 millions de recettes commerciales par an ; en 2023 la gratuité devrait lui faire perdre 24 millions d’euros. A Toulouse, les recettes commerciales représentent une contribution de 100 millions d’euros chaque année, soit l’équivalent des subventions annuelles des collectivités locales, et certainement moins que ce que fournissent les entreprises (280 millions d’euros par an), les entreprises, les collectivités et les usagers.. Gratuitement sur notre réseau, ce serait 100 millions d’euros qui manquerait chaque année pour financer nos projets, il serait très difficile de financer surtout la 3ème ligne », poursuit le président de Tisséo (Collectivités et Ingénierie) Autrement dit, avec la gratuité, la société (donc les contribuables) et les entreprises devraient être plus chargé.

Ceci pourrez vous intéresser :
Les deux gagnantes du concours photo organisé par Loudéac communauté et le Conseil…

Un Toulousain sur deux trouve les transports en commun trop chers

« Nous avons choisi d’investir dans l’amélioration de nos transports. Montpellier vient d’abandonner son projet hydrogène, qui est très avancé car elle ne peut pas le financer », note l’élu, « les autres capitales françaises, le Gart (groupement national des réseaux de transport) et l’UTP (usagers) excluent le libre accès : Nantes vient d’augmenter ses prix. Lyon relève son tarif de base (abonnement mensuel) de 1,40 euro contre un euro pour Tisséo. A voir aussi : Comment devenir chauffeur de taxi en 2022 ?. Toulouse reste la métropole la moins chère de France pour les étudiants et très bien positionnée pour le reste, avec des tarifs sociaux lancés il y a cinq ans », précise l’élu. Des prix sociaux que Tisséo considère plus justes que la gratuité pour tous.

Lire aussi :
Par Cécile D. Photos par Laurent P. Rédigé le 16 juin 2022…

Comment prendre un abonnement Tisséo ?

52% des Toulousains, interrogés dans une enquête Moovit réalisée en juin 2022, trouvent que les transports urbains sont trop chers. Trois sur quatre (74%) souhaitent allouer moins de 20 € par mois aux transports en commun, selon cette étude menée dans cinq grandes villes françaises (Paris, Lyon, Marseille, Toulouse et Nice) de l’application de mobilité urbaine sur un échantillon aléatoire échantillon de plus de 2 000 utilisateurs de Moovit. Un quart (24%) consacrent plus de 50 € de leur budget mensuel au paiement des titres de transport. Sur le même sujet : Ilévia annonce la fin de la grève des transports en commun à Lille. 50% des usagers toulousains se disent incités à utiliser les transports en commun à la place de leur voiture en raison de la hausse du prix de l’essence. 43% des usagers interrogés déclarent bénéficier d’un régime particulier (jeunes, seniors, chômeurs, RSA…).

sur l’application mobile Tisséo (uniquement pour les cartes pastel), & gt; dans les distributeurs automatiques, les stations de métro et de tramway, & gt; dans les agences Tisséo, & gt; chez les revendeurs partenaires Tisséo (uniquement pour les cartes pastel).

Comment demander la carte Pastel ?

Comment acheter un titre de transport Tisséo ? Aux stations de métro et de tramway Vous pouvez acheter vos titres de transport aux automates et bornes de recharge. Lire aussi : Covid-19 : « Il faut porter un masque dans les lieux fréquentés, dans les transports en commun et les jours fériés » insiste François Braun.

Comment avoir la carte Tisséo gratuite ?

â – º Depuis nos points de vente SNCF* en téléchargeant le formulaire de demande (rempli et en 3 exemplaires), déposez-le accompagné des pièces justificatives et vous recevrez alors votre Carte Pastel sous 1 mois environ.

Quel est le prix d’une carte de bus ?

A partir du tarif TOUT PUBLIC, 3 taux de réduction peuvent s’appliquer après examen des besoins : 70%, 80% ou 100% (gratuit). Pour bénéficier de réductions ou d’entrées gratuites, vous devez être en possession d’une carte de transport à votre nom (ex : carte Pastel).

Cette année il en coûte 65 € pour acquérir un abonnement aux bus en France. Ce montant peut descendre à 35 € et augmenter jusqu’à 75,2 € selon la saison. Ce prix d’une carte d’abonnement aux transports en commun est inférieur au tarif observé en France (0%).

Quelle carte pour prendre le bus ?

Comment acheter un pass bus ? Dans les agences de voyages Vous pouvez acheter des billets à bord des bus auprès de nos agences de voyages. A charger sur une carte service KorriGo ou un ticket rechargeable, les tickets sont en vente : 1 trajet. PASS 1 jour.

Comment faire une demande de carte de bus ?

Ticket t Le ticket t est valable sur tous les réseaux RER et trains de Paris, métro, tram et bus.

Quel est le prix du bus en France ?

Carte scolaire bus sur lignes fixes Résidant en Île-de-France. Être externe ou semi-retraité. Être inscrit dans une école, un collège, un lycée ou un organisme en alternance. Être résident à 3 miles ou plus de leur école.

Quel papier il faut pour faire une carte de bus ?

Transport : Le prix d’un ticket de transport en commun en France en 2022. En moyenne, l’achat d’un ticket de bus en France coûte 1,62 €. Ce taux peut descendre à 1,4 € et monter à 2 € selon la période et la ville.

  • Veuillez soumettre :
  • IDENTIFIANT,
  • Photo d’identité,
  • Certificat d’études (étudiant)
  • Relevé bancaire (prélèvement)
  • Formulaire d’inscription rempli par le payeur, Télécharger le formulaire.

1. taux.

Comment refaire sa carte de bus ?

Comment obtenir une carte de transport ? Comment obtenir la carte de transport ? La 1ère carte de transport est GRATUITE. Pour en faire la demande, rendez-vous en zone de service ou à l’accueil client RTM muni de votre pièce d’identité originale et d’une pièce d’identité récente avec photo couleur.

Comment obtenir une carte de bus gratuite ?

En cas de perte de carte, une demande peut être faite en ligne sur le site en cliquant sur « dupliquer » ou via un formulaire de téléchargement. Le document, une fois édité par la région, sera transmis au transporteur. Ce dernier le remettra à l’étudiant, contre un versement de 10 €.